Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 février 2017 6 25 /02 /février /2017 12:54
15e salon du livre policier à Neuilly-Plaisance les 25 et 26 mars 2017

Je vous retranscris le message reçu de Marine Barthel, chargée de communication de la mairie de Neuilly-Plaisance :

 

Organisé par la Ville de Neuilly-Plaisance en partenariat avec la librairie Arthur et le Lions Club, le Salon du Polar regroupe cette année 34 auteurs venus de toute la France et de l’Europe. Pendant deux jours, auteurs et illustrateurs présenteront leurs derniers ouvrages tous plus frissonnants les uns que les autres.

 

AUTEURS ET DESSINATEURS PRESENTS

Jean-Baptiste BESTER, Jean-Luc BIZIEN, Antoine BLOCIER, Renée BONNEAU, Clément BOUVIER, Franck BOUYSSE, Camille BRISSOT, Eléonore CANNONE, Armelle CARBONEL, Luc CHOMARAT, Patrick DELPERDANGE, Sophie DIEUAIDE, Sacha ERBEL, Marc FALVO, Maurice GOUIRAN , Gisèle GUILLO, Joseph INCARDONA, Serge JANOUIN- BENANTI, Viviane JANOUIN-BENANTI, Nicolas LEBEL, Dorothée LIZION, Ian MANOOK, Michaël MENTION, Naïri NAHAPÉTIAN, Marie NEUSER, Olivier NOREK, Jean-Hugues OPPEL, Patricia OSGANIAN, Gaëlle PERRIN- GUILLET, Fabrice PICHON, Romain SLOCOMBE, Gérard STREIFF, Danielle THIERY et Elisa VIX.

 

Si la renommée de ce salon est indiscutablement liée de la qualité des auteurs présents, il se distingue aussi par son fonctionnement puisque tous les bénéfices réalisés pendant le week-end seront reversés à l’Institut Hospitalier Franco-britannique de Levallois-Perret, pour l’achat de matériel médical de pointe.

 

PROGRAMME

Vendredi 24 mars

20h : Le cinéma municipal « La Fauvette » propose une séance spéciale « Polar » avec la projection du film "Touchez pas au grisbi », film policier de Jacques BECKER avec Jean GABIN, Lino VENTURA, Jeanne MOREAU...

Cinéma Municipal « La Fauvette»

21 avenue Daniel Perdrigé

93360 Neuilly-Plaisance

 

Samedi 25 mars

10h : Ouverture du salon

11h : Inauguration du salon et remise des prix du Lion Noir, du Lionceau Noir, du Prix des Lecteurs et annonce des résultats du concours Lecture Académie. 

16h : Conférence « Censure des arts et enquête policière à Paris au XVIIIe siècle » par Maxime Georges METRAUX, professeur d’histoire de l’art du CMASC.  

17h : « Toques et Plumes » spécial polar avec la romancière Gisèle GUILLO. Rencontrez l’auteure de romans policiers et découvrez son univers singulier.

19h : Fermeture du salon

 

Dimanche 26 mars

10h > 18h :  2ème journée du salon

Participez aux jeux tout public : mots croisés, énigmes, portraits robots, sur le stand de la

Bibliothèque municipale.

10h30 : Conférence « La marquise de Brinvilliers, une affaire de poisons » par Viviane JANOUIN-

BENANTI, auteure.

 

INFORMATIONS PRATIQUES

Samedi 25 mars de 10h à 19h et dimanche 26 mars de 10h à 18h. Salle des Fêtes, 11 av. du Maréchal Foch, 93360 Neuilly-Plaisance. Entrée libre.

------------------------------

Bon futur salon, et en plus nous y serons.

Denis et Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans SALONS - ANNONCES DIVERSES
commenter cet article
10 février 2017 5 10 /02 /février /2017 20:34
Première liste pour le Prix de La Closerie des Lilas  2017

 

Voici le communiqué de presse que j'ai reçu de la part de Juliette Tafall :

 

 

- Communiqué de presse -
Paris, 2 février 2017

 

Mercredi 1er février 2017 les membres du jury du Prix de La Closerie des Lilas se sont réunis à la Closerie des Lilas à Paris. Une première sélection de 7 romans de femmes parus à la rentrée de janvier a été établie. La seconde liste sera rendue publique le 21 mars 2017. Le Prix sera remis le 19 avril 2017.

 

10 ans :

2017 est l’année des 10 ans du Prix de la Closerie des Lilas. Pour fêter cet événement, ​le plus féminin des prix littéraires a le plaisir d’accueillir Claude Lelouch, président d’honneur de l’édition 2017.

Le Prix de la Closerie des Lilas a pour mission de soutenir et faire connaître une littérature féminine de qualité. Par souci d’indépendance et d’ouverture, la volonté des fondatrices a été d’instituer un jury invité différent chaque année qui rassemble des femmes du monde des arts, des lettres, de la presse, des sciences et de la politique.

 

Le jury invité en 2017:

Lydia Bacrie, Victoria Bedos, Bérénice Bejo, Claire Chazal, Catherine Clément, Diane von Furstenberg, Emmanuelle Devos, Daniela Lumbroso, Orlan.

 

Le jury permanent :

Emmanuelle de Boysson (journaliste Version Fémina, romancière), Adélaïde de Clermont-Tonnerre (Point de Vue, romancière), Carole Chrétiennot (cofondatrice du Prix de Flore), Stéphanie Janicot (Muze, romancière), Jessica Nelson (Editions des Saints Pères, romancière), Tatiana de Rosnay (romancière).

 

 

 

 

 

Première sélection :

Apatride de Shumona Sinha, Éditions de l’Olivier

Hadamar de Oriane Jeancourt Galignani, Éditions Grasset

Les parapluies d’Erik Satie de Stéphanie Kalfon, Éditions Joëlle Losfeld

Par amour de Valérie Tong Cuong, Éditions J.C. Lattès

Peggy dans les phares de Marie-Eve Lacasse, Éditions Flammarion

Pour que rien ne s’efface de Catherine Locandro, Éditions Héloïse d’Ormesson

Trois saisons d’orage de Cécile Coulon, Éditions Viviane Hamy

 

La lauréate :

La lauréate sera l’invitée privilégiée de La Closerie des Lilas pendant une année, pour un montant de 3 000 euros.


La maison Montblanc partenaire du prix depuis sa création en 2007, liée à l’écriture depuis ses origines, remettra à la lauréate du Prix de la Closerie de Lilas un stylo d’exception.

Élégant, intense et audacieux, le style de la maison Duval-Leroy reflète à la perfection les valeurs du Prix de la Closerie des Lilas. Assurément la plus féminine de champagne, la maison Duval-Leroy est très fière de remettre à la lauréate un magnum de « Femme de Champagne », la cuvée de prestige de la maison familiale et indépendante.

 

Plus d’informations :

Site officiel : www.prixcloseriedeslilas.fr

#PCL2017 / Facebook / Twitter / Vimeo

Repost 0
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 16:47
L'invitation au voyage  Baudelaire et les autres...

L'invitation au voyage

Mon enfant, ma sœur,
Songe à la douceur
D'aller là-bas vivre ensemble !
Aimer à loisir,
Aimer et mourir
Au pays qui te ressemble !
Les soleils mouillés
De ces ciels brouillés
Pour mon esprit ont les charmes
Si mystérieux
De tes traîtres yeux,
Brillant à travers leurs larmes.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Des meubles luisants,
Polis par les ans,
Décoreraient notre chambre ;
Les plus rares fleurs
Mêlant leurs odeurs
Aux vagues senteurs de l'ambre,
Les riches plafonds,
Les miroirs profonds,
La splendeur orientale,
Tout y parlerait
À l'âme en secret
Sa douce langue natale.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

Vois sur ces canaux
Dormir ces vaisseaux
Dont l'humeur est vagabonde ;
C'est pour assouvir
Ton moindre désir
Qu'ils viennent du bout du monde.
- Les soleils couchants
Revêtent les champs,
Les canaux, la ville entière,
D'hyacinthe et d'or ;
Le monde s'endort
Dans une chaude lumière.

Là, tout n'est qu'ordre et beauté,
Luxe, calme et volupté.

 

Les fleurs du mal - Charles Baudelaire

 

----------------------------------------------

"L'invitation au voyage" est le thème que je me suis proposé de développer en 2017.

Je pourrais dire le voyage littéraire dans tous ses états :

- Voyage immobile à l'image de Xavier de Maistre...

 

- Voyage épique à l'image de l'Odyssée de Homère ou Don Quichotte de Cervantes...

 

- Voyage réel sous forme de récit de voyage à l'image de Voyage en Egypte de Flaubert, de Sur la route de Jack Kerouac, de l'usage du monde de Nicolas Bouvier...

 

- Voyage obligé au sens terrible de l'exil, de la déportation à l'image des récits de Jorge Semprun ou Primo Levi... sans oublier les récits plus récents...

 

- Voyage romanesque inspiré du vécu de l'auteur à l'image de... : mode littéraire très vaste car tout récit de voyage d'un écrivain n'est-il que du vécu !!! Et les romans qui font voyager sont légions dans tous les genres : SF, polar, littérature dite "blanche"...

 

- Livres sur la littérature de voyage et les auteurs voyageurs tels Alain Borer (Rimbaud en Abyssinie).

 

Denis

Repost 0
25 octobre 2016 2 25 /10 /octobre /2016 19:33
Notre blog fête aujourd'hui ses 8 ans !

Notre blog a aujourd'hui 8 ans.

Notre bonheur de lire pendant cette période a été intense.

Ici nous avons publié 4 746 articles.

Nous avons reçu 2 743 456 visites pour un total de 4 905 294 pages vues, soit près de 2 pages par visiteur.

Nous avons l'intention de continuer plus que jamais à faire vivre ce blog, qui, nous l'espérons vous apporte quelques bonnes nouvelles littéraires, quelques méditations à partir des citations...

Merci à tous nos fidèles lecteurs et lectrices ainsi qu'à l'audience que nous avons également via la page Facebook du blog.

Vive la culture et la lecture !

 

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans SALONS - ANNONCES DIVERSES
commenter cet article
24 octobre 2016 1 24 /10 /octobre /2016 16:34

 

26 octobre 2016 - Communiqué

 

A six mois de l’élection présidentielle, Télérama pense essentiel de replacer la culture au cœur du débat d’idées. Pour qu’elle fasse jubiler la démocratie et l’intelligence.

L’objectif ? Joyeux et volontariste ! Montrer combien la culture, implantée dans notre pays comme nulle part ailleurs dans le monde, peut être non seulement porteuse de création, d’art et de réflexion mais aussi faire lien entre nous, à l’heure dangereuse où l’espérance nationale s’essouffle.

 

Les Etats Généreux de la Culture en quatre étapes

Un site contributif et participatif (etats-genereux.telerama.fr) où chacun peut déposer ses idées, remarques et expériences. Professionnels et particuliers échangent sur les quatre thématiques des Etats Généreux de la Culture : « Faire ensemble », « Internet et écrans », « Une autre politique » et « Sortir de l’entre soi ». Ce site nourri et modéré, fait d’ors et déjà émerger des initiatives innovantes. Autant d’idées que Télérama contribue à rendre public.

 

Un numéro de Télérama entièrement consacré à la culture qui fleurit partout en France le 26 octobre, et des articles concernant chaque ville qui accueillera les journées des Etats Généreux de la Culture dans les numéros des 9 et 16 novembre et 3 et 10 décembre.

 

Quatre journées de débats dans quatre villes françaises – mais aussi des forums, des trocs culturels – organisées par Télérama en collaboration avec tous les acteurs (professionnels, médias, amateurs) de la culture des villes participantes :

Le 19 novembre à Lyon, à l’Institut Lumière

Le 26 novembre à Marseille, au Mucem

Le 3 décembre à Paris, au CentQuatre

Le 10 décembre à Lille, au Théatre du Nord

 

Un livre blanc remis aux politiques en février 2017. A deux mois des élections présidentielles, Télérama dressera le bilan de toutes les propositions avancées dans les débats et rencontres, et sur son site etats–genereux.telerama.fr. Les conclusions seront officiellement présentées à la ministre de la Culture. Et aux candidats de l’élection présidentielle, afin qu’ils en tirent profit et comprennent l’enjeu essentiel qu’est la culture pour la société.

 

Informations

Téléphone : 01 55 30 55 98

Mail : etatsgenereuxdelaculture@telerama.fr

Repost 0
27 septembre 2016 2 27 /09 /septembre /2016 09:50
Médaille d'Or du Concours Lépine pour Epopia : l'innovation qui fait lire et écrire les enfants

Je relaie une information envoyée par Mélanie Mangold​ sur une récompense qui devrait intéresser les enseignants, les enfants et les parents.

 

 

Un rêve de gosse qui se réalise
Pour sa première participation au concours Lépine, Epopia a été couronnée de succès ! Avec ses aventures épistolaires personnalisées, Rémy Perla, l’inventeur du concept, a su séduire un jury retombé en enfance. « À 9 ans déjà, je rêvais de devenir inventeur! Pour communiquer avec les enfants de ma voisine, j’avais imaginé le « passe-mes- sage » : une bouteille glissant le long d’un fil dans laquelle on plaçait son petit mot. Mais le téléphone m’avait déjà devancé! », se souvient Rémy, amusé. 25 ans plus tard, à 34 ans, ce jeune papa réalise son rêve d’enfant et repart fièrement du concours avec ses trophées et l’espoir de porter encore plus loin son invention.

 

Epopia : l’invention pour faire lire et écrire les enfants
Si l’invention du courrier remonte à quelques siècles, en faire un support ludique et pédagogique a bien quelque chose d’unique et d’innovant. Grâce à des histoires dont les enfants deviennent les héros, lire et écrire prend une dimension magique sur support papier. Investis dans leur rôle de roi/reine d’un Royaume lointain ou Directeur/Directrice d’une Réserve Naturelle, les  enfants  doivent  prendre  des  décisions  par  écrit,  résoudre  des  énigmes,  et deviennent ainsi les auteurs et les acteurs de leur propre aventure. Lire et écrire devient un véritable jeu ! Des histoires qui ont déjà captivés plus de 15.000 abonnés !

Des histoires qui reposent sur un logiciel d’intelligence rédactionnelle : LIREC
Déjà primé par le Ministère de l’enseignement Supérieur et de la Recherche, LIREC est un logiciel unique au monde capable de personnaliser le courrier de chaque enfant. À ce jour, LIREC est la seule technologie au monde qui permet une personnalisation et une interaction aussi poussées. C’est donc grâce à cette véritable innovation qu’Epopia a pu concourir dans la catégorie « Univers connecté » du concours Lépine et prouver que le papier a encore de beaux jours devant lui !

 

A propos d’Epopia
Fondée en 2014 par Rémy Perla, Rêve aux Lettres (devenu Epopia en juillet 2016) regroupe écrivains, informaticiens, illustrateurs, graphistes, enseignants et orthophonistes pour transformer la lecture et l’écriture en moments magiques. La maison d’édition place le jeune lecteur au centre de sa propre histoire en lui permet- tant d’influer sur celle-ci. Sa promesse: Avec Epopia, lire et écrire devient un jeu ! Elle arrive aussi à toucher les enfants les plus réfractaires à la lecture en prônant une dimension ludique qui va stimuler leur créativité. Ce concept inédit d’aventures épistolaires interactives et personnalisées repose sur une technologie primée par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.

 

Aujourd’hui, Epopia rassemble, deux ans après son lancement commercial, plus de 15 000 lecteurs francophones dans plus de 45 pays à travers le monde.

 

Site web: www.epopia.com

Repost 1
15 septembre 2016 4 15 /09 /septembre /2016 16:11
Théâtre à Paris : Et tout s'effondre de Klaartje de Zwarte-Walvisch

 

J'ai reçu cette information de Anne-Sophie Philippon :

 

 

Deux représentations exceptionnelles

Les 28 et 29 septembre 2016, à l'Akteon Théâtre (Paris, XIe),

D'Et tout s'effondre, Journal du camp de Vught, de Klaartje de Zwarte-Walvisch 

Adaptation pour le théâtre de Klara Smeets

 

Notes de Nuit / éditions propose, les 28 et 29 septembre 2016, à 21 h 30,  à l'Akteon Théâtre (Paris, XIe), deux représentations exceptionnelles d'Et tout s'effondre de Klaartje de Zwarte-Walvisch. Klara Smeets a adapté pour le théâtre ce livre édité en français par Notes de Nuit / éditions. Ces représentations seront données en néerlandais et sous-titrées en français.

 

Le journal de Klaartje commence là où celui d'Anne Frank s'achève.

Ad van Liempt, journaliste, producteur et écrivain néerlandais

 

Écrit dans un style simple et direct, Et tout s'effondre est le Journal d'une femme en colère dont nous savons peu de choses : il ne reste que deux photographies de  Klaartje de Zwarte-Walvisch, une couturière âgée de 32 ans. Née le 6 février 1911, elle devait être gazée vers juillet 1943, à Sobibór. Son mari, Joseph, et elle furent arrêtés chez eux le 22 mars 1943. Ils ne s'étaient pas fait enregistrer comme la loi l'exigeait, mais n'étaient pas non plus entrés dans la clandestinité. Klaartje, jeune femme à la santé précaire, a tenu un Journal, qui n'a été authentifié qu'en 2008, du premier jour jusqu'à son départ pour la Pologne, parvenant à le donner à un cousin, lors de son passage par le camp de Westerbork.

 

   « Nous avons appris hier soir que le camp des enfants allait être évacué. Tous les enfants de moins de seize ans doivent quitter le camp. Le pire, c'est qu'ils vont être arrachés à leurs parents. Nous avons pris connaissance d'une déclaration qui nous a fait trembler d'effroi. Nous n'en croyions ni nos yeux, ni nos oreilles. Il faudrait s'y faire, mais nous ne pouvions le concevoir, c'était trop énorme. [...] Des familles entières allaient encore une fois être séparées ? Comment était-ce possible ? N'y aurait-il jamais de fin à nos souffrances ? Les hommes devaient se résoudre à voir partir leurs épouses et leurs enfants, déjà si affaiblis. Nous étions anéanties. Presque tout le monde avait des enfants, leur départ allait laisser un vide immense. [...] Un sentiment de panique impossible à décrire s'est emparé de nous. »

Extrait d'Et tout s'effondre

 

Notes de Nuit / éditions

Créées en 2009, les éditions Notes de Nuit comportent aujourd'hui trois collections qui, en miroir, tournent toutes autour de le la Shoah La collection Le passé immédiat réunit des textes et Journaux de déportés assassinés dans les camps de la mort, mots oubliés que Fabian Gastellier et toute son équipe s'efforcent de sortir de l'oubli, ainsi que des livres ou études sur celles et ceux qui ont vécu la Shoah dans leur chair. La collection Jean-Pierre Faye propose des  rééditions de l'œuvre littéraire et poétique ainsi que certains essais de cet écrivain majeur et  témoin engagé du XXe siècle. La collection La beauté du geste, quant à elle, offre des témoignages ou mémoires de chefs d'orchestre et instrumentistes ayant exercé leur art dans les années 1930, face à l'Allemagne nazie ou au Fascisme italien.

 

Informations pratiques

 

Deux représentations exceptionnelles les 28 et 29 septembre 2016, à 21h30 :

Et tout s'effondre de Klaartje de Zwarte-Walvisch

Adapté pour le théâtre par Klara Smeets

Traduction Mireille Cohendy

Mise en scène Reginald Kluijtmans

Interprète Angie Cotrotsos

à l'Akteon Théâtre

11, rue du Général Blaise

75011 Paris

Métro Saint-Ambroise (ligne 9) ; Métro Saint-Maur (ligne 3) ; Métro Père Lachaise (ligne 2)

Prix des places : 10 euros

Réservation indispensable au 01 43 38 74 62

Retrouvez Notes de Nuit / éditions sur Facebook

 

Le livre

Et tout s'effondre de Klaartje de Zwarte Walvisch Journal du camp de Vught

Traduit du néerlandais par Mireille Cohendy

Introduction : Ad van Liempt

Format : 150 x 225 mm

200 pages env.

Broché avec rabats

Prix : 18 €

ISBN : 979-10-93176-10-9

Repost 0
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 19:10
2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)

Deux jours passés à Nancy à l'occasion du "Livre sur la place 2016" ces 10 et 11 septembre 2016.

Une première pour nous. Il faut rappeler que nous habitons tout de même à 500 kilomètres de Nancy !

Mais, comme on dit, le voyage valait bien le déplacement.

Tout d'abord, on avait rendez-vous avec deux amies : Régine Heindryckx et Sabine Rémy.

 

Et puis, il y avait plus de 550 auteurs. Il fallait donc inévitablement choisir quelques auteurs.

 

Et pour ce qui me concerne, j'ai rencontré 5 auteurs.

 

Tout d'abord Leîla Slimani avec qui j'ai échangé quelques mots, lui disant notamment qu'elle avait eu la chance d'avoir le filon "La Grande Librairie" pour se faire connaitre. J'ai acheté sur premier roman paru en folio en novembre 2015 "Dans le jardin de l'ogre".

2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)
2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)

Je suis allé ensuite à la rencontre de Christine Montalbetti. J'avais pu assister auparavant à la "table ronde" dont le thème était "Vivre ou survivre?", animée par Florence Bouchy (Le Monde des Livres). Les trois auteures invitées étaient : Céline Minard (Le Grand jeu - Rivage), Christine Montalbetti (La vie est faite de ces toutes petites choses - P.O.L) et Valentine Goby (Un paquebot dans les arbres - Actes Sud).

Le thème de "survivre" n'a pas été très facile à définir pour ces trois expériences littéraires. Céline Minard invite le lecteur à partir avec son héroïne pour vivre quelque temps loin du monde, en pleine montagne ; Christine Montalbetti nous emmène en apesanteur avec des  spationautes (elle a bien précisé que tous les détails et événements sont entièrement vrais, le roman venant de la mise en page de ces moments de vie où le corps n'est plus tout à fait maîtrisé) ; Valentine Goby, elle nous a transporté vers le "paquebot", en fait le sanatorium d'Aincourt appelé ainsi de par sa forme "le paquebot". Trois belles expériences de littérature que je découvrirai plus tard.

 

Ainsi, j'ai pu rencontrer à son stand Christine Montalbetti, une femme très discrète, qui a déjà publié une petite quinzaine de livres, tous chez P.O.L (on ne met pas le point après L) et quelques essais littéraires puisqu'elle est maître de conférence en littérature française.

Après avoir discuté un bon moment autour des thèmes de ses livres, il s'est dégagé "Plus rien que les vagues et le vent" publié en 2014, et dont l'action se passe aux U.S.A. Un livre qui pourrait être classé dans les "Nature writings". On s'est rendu compte que l'on est né tous les deux au Havre et que son père n'est autre que Jean Montalbetti (1943-1987), que j'ai écouté avec beaucoup de bonheur sur France Culture dans les années 70-80.

2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)

Troisième rencontre avec Adélaïde de Clermont-Tonnerre très heureuse de partager un moment d'échange avec un lecteur.

J'ai acheté son livre "Fourrure", son premier roman paru en 2010 et repris en Livre de Poche en 2011. Un livre où l'héroïne est dans le ton de Françoise Sagan. D'ailleurs, elle a reçu le Prix Françoise Sagan pour ce roman !

2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)
2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)

Dernière rencontre avec une auteure : Alexandra Echkenazi pour acheter son premier roman paru avant l'été : Le journal de Mary (Belfond) et dédicacé pour Fabienne car je savais qu'elle aimait tout ce qui touchait à Kennedy et cette époque.

Un excellent moment de discussion autour du roman : ce qui est vrai, ce qui est imaginé autour de cet amour, le dernier mais avant tout un amour de jeunesse !

On s'est retrouvé le lendemain matin pour continuer notre dialogue et cette fois-ci en grande partie sur les origines bulgares d'Alexandra Echkenazi et sur son approche de ses lecteurs (et surtout futurs lecteurs). Elle est journaliste donc a le contact très facile, ce qui ne peut que ravir son interlocuteur.

2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)

Pour être complet, j'ai assisté à une rencontre entre Christophe Ono-dit-Biot et Kamel Daoud. L'entretien était centré sur les problèmes de l'écrivain algérien tant dans son pays que dans le milieu intellectuel européen qui lui a reproché quelques articles de journal, ce qui ne peut que le discréditer vis-à-vis de ses prises de position par rapport à l'islamisme en Algérie.

 

Dimanche, avant de repartir vers la Normandie, je suis allé vers Jim Fergus qui parle quelques mots de français et j'ai acheté "La fille sauvage".

 

En résumé, un excellent séjour nancéen à refaire...

2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)2 jours au "livre sur la place" à Nancy (10-11 septembre 2016)
Repost 0
2 septembre 2016 5 02 /09 /septembre /2016 09:00
"Féminismes" St Sauveur en Puisaye : 8-9 octobre 2016

Thierry Messonnier de "The Publicists" m'a transmis cette information sur des rencontres passionnantes qui se tiendront gratuitement dans la maison de Colette.

 

 

Pré-programme FIEF 2016

«  Féminismes »

 

8 et 9 octobre

Saint-Sauveur-en-Puisaye

 

5ème édition

 

 

Présentation :

 

L’écriture a longtemps constitué un des principaux moyens pour les femmes de demander plus de place et plus de dignité dans un monde qui n’était pas prêt à les leur accorder.

Quand naissent les mouvements féministes au 19e siècle, la littérature et la presse jouent un rôle décisif pour dénoncer la condition des femmes et pour défendre leurs droits. Leurs écrits contribuent à diffuser des visions d’un monde non fondé sur l’inégalité.

Aujourd’hui encore, la culture, et en particulier la littérature, accompagnent les combats des femmes dans de nombreux pays.

Pour sa cinquième édition, le FIEF a choisi de s’intéresser aux féminismes et aux combats pour la liberté et les droits des femmes

Dans ce champ immense, conformément à sa vocation, le FIEF fera place à une diversité d’époques, de lieux, de thèmes, de positions et de sensibilités.

 

Avec la participation de : 

 

Laure Adler, Christine Bard, Sylvie Chaperon, Catherine Clément, Sophie Dégano, Andréa Ferréol, Laura Freixas, Joëlle Gardes, Anne Garreta, Xavière Gauthier, Sophie Hannah, Sabine Haudepin, Juliette, Lilane Kandel, Julia Kristeva, Catherine Marand-Fouquet, Bénédicte Martin, Sophie Mousset, Karen Offen, Nicole Pellegrin, Laurence Prat, Frédéric Regard, Catherine Rodgers, Josyane Savigneau, Michèle Riot-Sarcey, Ina Schabert, Leïla Sebbar, Pinar Selek, Martine Storti, etc.

 

Editeur invité : Talents hauts

 

La programmation est assurée par un comité composé de : Chantal Bigot, Sabine Haudepin, Audrey Lasserre, Frédéric Maget, Anne Paupert et Christine Planté.

 

Partenaires de l’édition 2016 :

 

- Ministère de la Culture et de la Communication/DRAC de Bourgogne Franche-Comté, Ministère des familles, des enfants et des droits des femmes, Ministère de l’éducation nationale, Conseil régional de Bourgogne Franche-Comté.

- Archives du féminisme, Bibliothèque Marguerite Durand, Clasicas y Modernes.

- L’Yonne républicaine, Le Monde, L’Obs, Causette, France Bleu Auxerre, France Culture, Téva, France 3 Bourgogne, TV5 Monde.

 

 

PROGRAMME

8-9 octobre 2016

Samedi 8 octobre (matinée)

 

9h30-10h00

 

Ouverture par Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale et Christine Bard, responsable des Archives du féminisme

 

Un féminisme avant le féminisme ?

 

Modération : Christine Planté et Anne Paupert

 

10h00-10h45

 

« Christine de Pizan était-elle féministe ? » par Andrea Valentini et Anne Paupert

 

« Mary Astell, une pionnière du féminisme dans l'Angleterre au début du XVIIIe siècle. » par Ina Schabert (Allemagne)

 

11h00-11h45

 

« Olympe de Gouges »

avec Joëlle Gardes, Nicole Pellegrin et Sophie Mousset

Table ronde animée par Catherine Marand-Fouquet

avec la participation d’Andréa Ferréol

 

12h00-12h45

 

« Au temps de George Sand : paroles et combats de femmes pour l'émancipation »

Christine Planté et Michèle Riot-Sarcey

 

 

Samedi 8 octobre (après-midi)

 

Quand le féminisme dit son nom 

 

Modération : Gérard Bonal et Chantal Bigot

 

14h00-14h20

 

« L’invention du féminisme français sous la IIIe République » par Christine Bard

 

14h20-14h40

 

«  « Le Rôle des Écrits de femmes dans l’avancement des féminismes en Europe, XIXe siècle » par Karen Offen

 

14h40 Présentation de la bibliothèque Marguerite Durand par Annie Metz.

 

Pause

 

15h00-15h45

 

« Le moment Beauvoir »

avec Constance Borde, Sylvie Chaperon, Sheila Malovany et Catherine Rodgers

Table ronde animée par Gérard Bonal

avec la participation de Sabine Haudepin

Pause

 

16h00-17h00

 

Grand entretien. Une heure avec Julia Kristeva

Entretien conduit par Samuel Dock

 

PAUSE

 

17h20-17h40

 

« Christiane Rochefort » par Martine Sagaert

avec la participation d’Andréa Ferréol

 

17h40-18h00

 

« Lectures et relectures d’Une chambre à soi de Virginia Woolf » par Frédéric Regard

 

18h00-19h00

 

« Les revues féministes dans les années 70 »

avec Liliane Kandel, Cathy Bernheim et Xavière Gauthier

Table ronde animée par Christine Planté

 

PAUSE

 

20h00- 22h00

 

Projection

Autour de Maïr (2015)

Film produit et réalisé par Hejer Charf

Musique Anne Sylvestre

Avec la participation de Maïr Verthuy, Madeleine Gagnon, Hélène Monette, Arpi Hamalian, Howard Scott, Lucie Lequin, Alex McKenzie, Colin McKenzie, Kayla McKenzie , Véronique Verthuy, Joanna Verthuy, Saliha Béroual, Françoise Naudillon, Yéline Laban-Roboam, Léa Roboam, Jeanne Maranda, Gloria Escomel, Celita Lamar, Liliane Kandel, Benoîte Groult, Jeanne Hyvrard, Wassyla Tamzali, Martine Delvaux, Hélène Parmelin.

 

Cofondatrice et première directrice de l’Institut Simone de Beauvoir, Maïr Verthuy a ouvert la voie pour que les écrits des femmes soient enseignés à l’université, publiés, lus, traduits. Autour de Maïr, accompagnées des chansons d’Anne Sylvestre, des féministes, des poètes, des professeures, des écrivaines québécoises, françaises, disent le long et ardu chemin de l’écriture au féminin vers la reconnaissance.

 

La projection sera précédée d’un hommage à Benoîte Groult.

 

Dimanche 9 octobre (matinée)

 

10h00-10h45

 

« Colette est-elle féministe ? »

avec Gérard Bonal, Samia Bordji et Bénédicte Martin,

table ronde animée par Frédéric Maget

avec la participation de Sabine Haudepin

 

11h00-11h35

 

« Agatha Christie : une féministe dans le noir ? » par Sophie Hannah (Grande Bretagne)

Traduction simultanée par Yves Tixier

 

12h00-12h45

 

« Fictions contemporaines et féminismes »

avec Laura Freixas (Espagne), Anne Garréta et Leïla Sebbar.

Table ronde animée par Josyane Savigneau

 

 

Dimanche 9 octobre (après-midi)

 

14h00 - 14h30

 

« Masculin féministe » par Laure Adler

 

PAUSE

 

15h00 – 15h30

 

« Les femmes dans la fracture du monde » par Catherine Clément

 

PAUSE

 

16h00 - 17h30

 

« Héritages et devenirs des combats féministes dans le monde d’aujourd’hui »

avec Pinar Selek (Turquie), Martine Storti, Françoise Picq, Chalha Chafiq (Iran) et Monique Selim

Table ronde animée par Josyane Savigneau

 

18h00

 

Fin des rencontres

 

Informelles

 

Des entretiens « informels » d’auteures contemporaines menés par Josyane Savigneau (espace salon du livre)

Samedi 8 octobre 11h00 : Laurence Faron

Samedi 8 octobre 11h30 : Sophie Degano

Samedi 8 octobre 14h30 : Pinar Selek

Samedi 8 octobre 15h00 : Leïla Sebbar

 

 

EN MARGE DU FESTIVAL

 

Activités pédagogiques :

 

Des activités sont proposées à destination du public scolaire le vendredi 7 octobre, toute la journée. Programme sur demande et réservations par mail groupes@maisondecolette.fr

 

Expositions :

 

Exposition de photographies de Laurence Prat. Maison de Colette. Accessible uniquement dans le cadre d’une visite guidée de la maison. Réservation en ligne maisondecolette.fr ou par téléphone 03.86.45.66.20.

 

A faire également dans le village :

 

·         Musée Colette : www.musee-colette.com

 

·         Maison de Colette : www.maisondecolette.fr

 

·         Parcours « Sur les pas de Colette » : www.maisondecolette.fr

 

·         Poterie de la bâtisse : www.poterie-batisse.com

 

Informations pratiques :

 

Le Festival international des écrits de femmes est une manifestation gratuite et ouverte à tous, organisée par l’association « La Maison de Colette » dans le cadre des « Rencontres Colette ».

 

Il se déroule tous les deuxièmes week-ends d’octobre à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), village natal de Colette dans les communs du château.

 

Saint-Sauveur-en-Puisaye se situe dans l’Yonne, à deux heures en voiture de Paris (A6 sortie Toucy puis direction Saint-Sauveur-en-Puisaye). Coordonnées GPS : WGS84.

 

Une navette gratuite Gare d’Auxerre-Saint-Sauveur-en-Puisaye est mise en place le temps du festival. Deux départs par jour et un retour en fin de journée. Renseignements auprès du secrétariat : 03.86.45.66.20

 

Une restauration est organisée le samedi midi et le dimanche midi au musée Colette sous la forme d’un buffet (18 euros par personne ; achat de tickets à l’accueil). Le restaurant « La Gerbaude » vous propose également une restauration le samedi midi et le samedi soir (sur réservation uniquement au 03).

 

Pour votre hébergement vous pouvez consulter l’office de tourisme (www.ot-puisaye-forterre.fr.), le site de la maison de Colette (maisondecolette.fr) et le site du Pays de Guédelon (www.pays-de-guedelon.com).

Repost 0
25 août 2016 4 25 /08 /août /2016 11:19

Voici le courriel reçu d'Anaïs Hervé ce matin :

 

 

 

 

Découvrez la programmation des rencontres et dédicaces

de la 1ère édition du Forum Fnac Livres

et

 

 

 

les 6 finalistes du Prix du Roman Fnac 2016

 

Paris, le 25 août 2016 - La programmation du Forum Fnac Livres, qui se tiendra du 2 au 4 septembre au Carreau du Temple de Paris, se dévoile !

 

Entièrement gratuit et ouvert à tous, en plein cœur de Paris, cet événement réunira plus d’une centaine d’auteurs de la rentrée littéraire et des grandes figures de l’édition dans le cadre de rencontres, débats, dialogues croisés, questionnaires mystères… et de nombreuses séances de dédicaces.

 

 

En parallèle, 4 balades littéraires seront organisées, samedi 3 septembre, à bord d’un bus des années 30, en partenariat avec la RATP. Le public pourra ainsi embarquer avec Olivier BourdeautSorj ChalandonTimothée de Fombelle ou Benoit Duteurtre pour une escapade littéraire au centre de Paris.

 

 

L’ensemble de la programmation de ces 3 jours sur forumfnaclivres.com

 

LES 6 ROMANS FINALISTES DU PRIX DU ROMAN FNAC 2016

 

 

Après avoir dévoilé une sélection de 30 romans mi-juillet, le jury du Prix du Roman Fnac a choisi de désigner ouvrages, parmi lesquels se trouve le futur Prix du Roman Fnac 2016. Le lauréat sera récompensé lors de la soirée d’inauguration du Forum Fnac Livresjeudi 1er septembre au Carreau du Temple.

 

-DésorientaleNegar Djavadi, éd. Liana Levi

-Petit pays, Gaël Faye, éd. Grasset

-Le bal mécanique, Yannick Grannec, éd. Anne Carrière

-Au commencement du 7e jour, Luc Lang, éd. Stock

-L’archipel d'une autre vie, Andrei Makine, éd. Seuil

 

-Continuer, Laurent Mauvignier, éd. de Minuit

 
Repost 0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***