Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 août 2009 6 29 /08 /août /2009 07:30







Oser être heureux
c'est accepter de l'être tout de suite.
Oui ! sans conditions, à l'aube de chaque instant,
en étant capable d'accueillir simplement
l'inouï du présent.
Être heureux c'est savoir entrer dans le fragile
et l'éphémère de l'événement, de s'accorder avec lui
dans le meilleur de ce qu'il recèle.
Etre heureux c'est être à la fois le réceptacle et
le don dans l'immédiateté d'un regard,
l'intensité d'une intention, la liberté d'un geste.
La clef du bien-être ne doit pas être confondue
avec la recherche du bonheur,
elle est dans l'acceptation inconditionnelle
du meilleur de soi dans la rencontre
avec le meilleur de l'autre
Quand je sais dire oui ou non,
sans me blesser ou me culpabiliser.
Quand je sais entendre et recevoir
le oui ou le non de l'autre comme étant bien le sien.
Quand je sais sans réticence accepter mes possibles
et me différencier de ceux de l'autre.
Quand je sais me respecter et me définir
face aux valeurs et croyances parfois
si éloignées des miennes.
Un bonheur se reçoit et s'amplifie
dans l'imprévu d'une rencontre,
dans le rire d'un partage,
dans l'étonnement d'un abandon.
Quand je cherche à l'emprisonner
dans la répétition ou l'exigence,
il se dérobe et se perd à jamais.

                              
                               Jacques Salomé



                               

Repost0
28 août 2009 5 28 /08 /août /2009 15:07







AIMER


- Lorsque tu ne sais plus aimer ou t’intéresser aux autres, tu commences à vieillir.
De fait, quand tu es capable d’aimer pour de vrai, tu ne vieillis pas.
L’absence d’un réel amour rend les jeunes bien vieux ;
et la ferveur d’un amour toujours vivant donne la joie de vivre
aux gens du mi-temps de la vie.

- C’est dans ta tête que les idées naissent, mais c’est dans ton coeur qu’elles grandissent et se développent. La mémoire de ton coeur est essentiellement primordiale pour grandir et vivre au coeur de ta vie !

- Fais confiance aux personnes que tu rencontres car elles sont très souvent bien meilleures que tu le penses. Fais aussi confiance au temps qui jouera en ta faveur si tu montres de la patience envers lui.

- Fais aussi confiance aux petits détails de la vie car c’est à travers eux que bien souvent la vie reçoit toute sa lumière et sa force.

- Ce n’est jamais perdre ton temps que d’en prendre pour parler aux gens, les écouter et pour de vrai … aimer. Pourquoi être si pressé ?

- Oui, pratique ton sourire, le vrai, celui qui vient de ton coeur.
Il illumine la nuit des gens ; il réchauffe les coeurs froids ;
il transforme les attitudes ; il fait naître l’espérance et le goût de vivre !
On ne peut résister au vrai sourire de ton coeur !

- Tu apprends beaucoup quand tu sais écouter, regarder et toucher les personnes ; même celles qui te semblent plus démunis.
C’est du temps gagné pour semer la tendresse et l’amour !

- Garde aussi pour toi de précieux temps de solitude pour calmer les vagues sur le lac de ton âme, et surtout pour entendre les musiques qui chantent au fond de ton coeur.
Ainsi, tu te connaîtras et tu entreras dans le pays de la paix et de l’équilibre.
Là seulement, tu découvriras le chemin qui mène au coeur des autres.

- Chaque personne garde bien précieusement un secret dans son coeur.
C’est une intimité de droit inviolable !
Seul l’amour peut en décider la révélation en temps opportun.

- Les grandes blessures d’angoisse, de rejet et de dépréciation personnelle ne se cicatrisent qu’avec le temps et beaucoup d’amour !
Le temps et l’amour font renaître la confiance !

- La nature t’apprend beaucoup aussi quand tu sais la regarder,
l’écouter et la toucher. Voilà un savoir aimer.

- Ce n’est pas gaspiller de ton temps aussi que d’en perdre pour écouter siffler le vent, pour marcher dans les feuilles mortes de l’automne et t’y enrouler comme le font les enfants, et pour regarder tomber la pluie et la neige toute blanche.

- C’est beau, c’est sain, c’est pur ; ça aide à vivre que de marcher tout doucement dans la nature et d’admirer les fleurs des champs, les oiseaux, les nuages, le ciel et la vie !






Eh bien, toutes ces pensées que tu viens de lire, crois-moi, elles renferment des trésors importants et des valeurs essentielles pour ta vie de chaque jour.
Il y a du bonheur dans ton coeur et dans ta vie !
Regarde bien autour de toi !
Le bonheur te donne rendez-vous !
Choisis d’aimer avec le sourire de ton coeur !

Jules Beaulac.

Repost0
27 août 2009 4 27 /08 /août /2009 21:55







Sois serein




Sois serein au milieu du bruit et de l'agitation
et songe au calme paisible qui se dégage du silence.
Vis en bonne entente avec tout le monde sans pour cela te renier.
Expose calmement et clairement tes idées.

Écoute les autres, même celui que tu considères moins intelligent que toi,
car lui aussi a quelque chose à t'apprendre.

Évite les personnes bruyantes et agressives,
elles sont un supplice pour l'esprit.

Si tu te compares aux autres, tu te sentiras parfois vaniteux et aigri,
car il y en en aura toujours de plus grands et de plus petits que toi.

Si modeste que soit ta profession,
elle est réellement une richesse dans un monde instable.

Soit prudent en affaires car le monde veut te tromper,
mais garde les yeux grands ouverts devant ses beaux côtés,
beaucoup recherchent un idéal élevé et font preuve de grand courage.

Reste toi-même, ne simule pas l'affection
mais ne parle pas non plus de l'amour cyniquement ;
car en présence de l'indifférence et du désenchantement,
il est aussi fragile que le brin d'herbe.

Accepte sans amertume la sagesse des années en échange de ta jeunesse.
Fortifie ton esprit, il te soutiendra en cas de malheur soudain.

Ne te laisse pas entraîner par ton imagination,
l'angoisse naît de la fatigue ou de la solitude.

Impose-toi une sainte discipline,
mais reste néanmoins indulgent envers toi-même.

Tu es un enfant de l'univers tout comme les arbres et les étoiles ;
tu as le droit d'exister.

Et même si cela échappe à ta compréhension,
l'univers poursuit son évolution.

Vis en paix avec une puissance supérieure,
quel que soit le nom que tu lui donnes ;
et quels que soient tes actes et tes aspirations,
vis en paix avec ta conscience dans ce monde bruyant.

Malgré toutes ses hypocrisies, ses tracas et ses rêves envolés,
la vie est quand même belle.

Reste vigilant et tends inlassablement vers le bonheur.



Auteur anonyme du 17ème siècle





Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 07:00







OSER LE RISQUE !




Sourire… c'est prendre le risque de paraître ridicule.
Pleurer… c'est prendre le risque de paraître sentimental
Tendre la main vers l'autre…
 c'est prendre le risque de s'impliquer.
Faire voir ses sentiments…
 c'est prendre le risque de montrer son véritable soi.
Étaler ses idées, ses rêves devant la foule…
c'est risquer de ne pas être aimé en retour.

Vivre, c'est risquer de mourir.
Espérer, c'est risquer le désespoir.
Essayer, c'est risquer l'échec.

Mais les risques doivent être courus,
 parce que le plus grand risque dans la vie,
c'est de ne rien risquer.

La personne qui ne risque rien ne fait rien,
n'a rien, n'est rien.

Quelqu'un peut éviter la souffrance et le chagrin,
mais ne peut alors apprendre à ressentir, à changer,
à grandir, à aimer, à vivre.

Enchaîné par les certitudes, l'individu est un esclave
qui a renoncé à la liberté.

Seul l'individu qui risque est vraiment libre.


Repost0
21 août 2009 5 21 /08 /août /2009 13:05

                             




 Avant de juger…




C'est tellement facile de trouver ce qui ne fonctionne pas
dans la vie des autres.
Nous nous disons souvent :
“Si j'étais à sa place,
je ferais telle chose, telle chose, telle chose !”


Mais avons-nous déjà pensé
que si nous étions réellement à la place de l'autre personne,
vraiment dans ses souliers,
nous serions alors aux prises avec ses émotions,
ses préjugés, ses réactions, ses inquiétudes,
ses ambitions, ses objectifs, ses inhibitions,
ses instincts, bref,
nous aurions son passé,
son présent et son avenir
et il est fort probable que nous agirions
exactement de la même façon qu'elle ?


Avant de condamner quelqu'un,
essayons non seulement de le comprendre,
mais de vibrer au même diapason que lui
et nous constaterons alors
que nos émotions ressemblent aux siennes.


Anonyme

Repost0
18 août 2009 2 18 /08 /août /2009 10:34






L'escalier



On entend si souvent la question suivante :
Comment peut-on progresser malgré toutes les difficultés quotidiennes ?
C'est comme si on demandait s'il est possible de monter au deuxième étage malgré les marches. Alors que ce n'est pas malgré mais grâce à l'escalier qu'on peut monter au deuxième.

Je sais que vous pensez à une échappatoire, mais dans la vie, il n'y a pas d'ascenseur! On monte marche par marche avec ses propres pieds et aucune technologie ne peut nous remplacer. Il n'y a pas de raccourci. On ne saute pas d'étape. On ne peut aller plus vite que la musique, que sa musique.

Vivre, c'est passer consciemment par chaque instant, c'est remplir avec application chaque petit événement qui se présente, avec grand soin, avec respect même, afin que rien ne soit perdu.

Comme on goûterait un beaujolais nouveau en prenant soin de n'en perdre aucune goutte. Savourer le moindre instant, goûter la moindre chose, sentir le moindre parfum, jouir de la présence de chaque personne, éprouver la moindre peur, ressentir la plus infime douleur, apprécier chaque syllabe du chant, chaque goutte de cette immense fontaine de joie et de peine qu'est l'arbre de vie.

Tout nous fait progresser dans la mesure où l'on vit pleinement, en l'acceptant. Tout nous sert à progresser. Il n'y a pas de rôle, d'occupations privilégiées. Seule l'intensité de l'amour tendresse remplit de sens et fait monter. (Allez demander à l'étoile olympique ce qui lui donne cette incessante et tenace application à chaque jour de son long et difficile entraînement!)

Le bateau ne peut passer l'écluse avant que le niveau d'eau requis ne soit atteint. C'est l'intensité de l'amour qui fait monter l'eau et permet au bateau d'accéder à la chambre suivante. C'est l'intense amour de la lumière qui fait que la tendre pousse perce petit à petit l'asphalte.

Cette notion est sans romantisme. Ce n'est pas romantique de se lever à 6 heures pour aller travailler quand on est grippé ; ce n'est pas romantique de sortir les vidanges quand il fait moins 25 ; et sûrement pas de prendre le métro aux heures de pointe, de faire la queue pour l'autobus qui n'arrive pas, de tomber en panne, d'avoir une crevaison, de perdre sa nuit pour un bébé qui pleure, de voir la maisonnée terrassée par la fièvre, de recevoir les comptes, de remplir ses impôts, de faire les emplettes, de laver sa vaisselle, son linge ou son plancher. Mais la vie n'est pas romantique. Le romantisme est du ''wishful thinking'' ; c'est rêver à ce qui n'existe pas.

La vie des films et des téléromans nous donne l'impression que la vie doit être plus intéressante, que l'on a dû manquer quelque chose quelque part, qu'il doit y avoir quelque chose qu'on n'a pas fait comme il faut et à cause de quoi on mène une vie si plate. A cause de cela, on rêve d'une vie romantique où tout serait agréable, gentil, plaisant. Et on continue de chercher jusqu'à ce qu'on ait trouvé cette fameuse chose qui ferait passer miraculeusement du blanc et noir à la couleur.

Mais c'est moi qui aplatis ma vie. C'est moi qui ne savoure pas les instants, si bien qu'il n'y a que des vides dans ma vie avec quelques fuyantes et furieuses compensations à la taverne, au party ou au disco.

C'est moi qui attends que ma vie soit valorisée par quelque chose. Quelque chose qui viendrait comme une fée ou un maître de cirque transformer d'un coup de baguette tout cet ennui en une aventure exaltante, pour enfin vivre une vie qui serait une suite continue de moments forts. Il n'y a que moi qui puisse transformer ma vie. C'est à moi d'accepter les instants que je vis. En les refusant, c'est moi qui leur enlève toute valeur. En les acceptant, je les remplis de moi, de ma valeur, de ma réalité. Je vis une aventure unique au monde, un mélange de joies et de peines que je suis le seul à connaître. J'habite ma vie. Je ne suis pas ailleurs, absent, comme marchant à côté de ma bicyclette.

Accepter le quotidien est pour chacun la chose la plus difficile. On ne veut pas vivre sa vie, on veut vivre une vie différente, celle qu'on a rêvée ou celle des autres (la partie qui nous séduit, bien sûr, pas leur vie quotidienne, qu'on s'arrange pour oublier ou nier).

Mais on ne progresse qu'en remplissant d'une présence attentive ses petits moments sans histoire.

Lorsqu'on accepte de vivre chacun de ses instants, sans attendre autre chose, on bâtit une plénitude que rien ne peut attaquer. C'est alors que dans notre vie, rien ne se perd, qu'au contraire, tout se crée.




Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 19:37



 Ce soir , je vous offre un beau texte avec des mots tout simples.
N'hésitez pas à le lire et à laisser vos commentaires!








Il y a au moins 5 personnes dans ce monde qui t'aiment au point de mourir pour toi.

 Il y a au moins 15 personnes qui t'aiment d'une certaine manière.

La seule raison pour laquelle une personne te déteste, c'est parce qu'elle veut être comme toi.

Un sourire de toi apporte de la joie à quelqu'un, même s'il ne t'aime pas.

 Toutes les nuits, quelqu'un pense a toi avant d'aller se coucher.

 Tu représentes le monde pour quelqu'un. 

Si ce n'était pas pour toi, quelqu'un ne pourrait pas vivre.

Tu es spécial et unique.

 Quelqu'un dont tu ignores l'existence t'aime.

 Quand tu fais la plus grosse bêtise, quelque chose de bien provient de celle ci.

 Quand tu penses que le monde te tourne le dos, regarde bien: c'est surtout toi qui tourne le dos au monde.

 Quand tu penses que tu n'as pas de chance quand tu n'as pas ce que tu veux, tu ne l'auras probablement pas. Si tu crois en toi, probablement, tôt ou tard, tu l'auras.

 Souviens-toi toujours des compliments que tu reçois. Oublies les remarques méchantes.

 Dis toujours aux gens ce que tu ressens a propos d'eux; tu te sentiras mieux quand ils le sauront.

 Si tu as un meilleur ami, prends, le temps de lui dire ce qu'il représente pour toi.



Auteur(e) inconnu(e)




Repost0
14 août 2009 5 14 /08 /août /2009 07:43






Qu'est-ce qu'un ami?




Je vais vous le dire. C'est une personne avec qui vous pouvez mettre votre coeur à nu.
Il ne demande de vous aucun artifice; il vous suffit d'être ce que vous êtes. Il ne vous demande pas d'être meilleur ou pire.

Quand vous êtes avec lui, vous savez ce qu'un prisonnier ressent quand on le déclare innocent. Vous n'avez pas à être sur vos gardes. Vous pouvez dire ce que vous pensez.
Il comprend les contradictions de votre nature qui amènent souvent d'autres personnes à vous mal juger. En compagnie d'un ami, vous respirez librement.

Vous pouvez lui avouer vos petites vanités, envies, haines, méchancetés et absurdités. En les dévoilant, vous les noyez dans l'océan de sa loyauté. Il vous comprend vraiment.

Vous pouvez pleurer avec lui, pécher avec lui, rire avec lui, prier avec lui. Et à travers tout ça, il vous voit, il vous connaît et il vous aime.

Un ami? Qu'est-ce qu'un ami? C'est tout simplement une personne avec qui vous osez être vous-mêmes.


Repost0
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 08:45







Le respect


Le respect est une vertu fort négligée.
Le respect c’est l’espace vital.

Lorsqu’on ne se donne pas le respect, on ouvre des portes et des fenêtres,
et ce dans différents aspects de notre être, et ces espaces se remplissent
et ces espaces deviennent les manques de respect des autres envers nous.

C’est en nous, en chacun de nous que se situe la clé du respect.
On ne peut jamais blâmer l’autre de son manque de respect.
Le manque de respect de l’autre est toujours constitué du manque de respect envers nous-mêmes.

Le respect, c’est la survie de l’être.
Le respect est une forme d’amour de soi.
Ce qui ne veut pas dire qu’on n’accueille pas l’autre, mais on l’accueille près de soi et non en soi.

Le respect appelle toujours le respect.
Et le respect a un grand besoin de l’être.

Lorsque vous manifestez à quelqu’un votre respect,
cette personne se sent grandie, cette personne se sent comprise.
Les manifestations de respect qui sont de l’amour, éveillent toujours chez ceux et celles
qui les reçoivent, un plus grand respect d’eux-mêmes.

Le respect admire ce qui est et le laisse vivre.

Le respect reçoit la beauté de l’autre et laisse cette beauté vivre et se développer sans chercher à se l’accaparer.

Lorsque deux respects se côtoient, l’amour naît.

Les respects cheminent côte à côte, ne s’interpénètrent jamais.
Ce qui ne veut pas dire que les corps ne peuvent pas se joindre,
que les émotions ne peuvent pas se frôler,
que les pensées ne peuvent pas chevaucher ensemble les grands espaces,
mais que toujours, il y a de la place pour que chacun des êtres
puisse se développer dans son essence,
pour que chacun des êtres puisse continuer à se re-connaître.



 Merci à vous d'avoir pris le temps de lire ces phrases !




Repost0
5 août 2009 3 05 /08 /août /2009 11:25








Amie, ami à jamais...



Pourquoi ai-je pour toi une telle affection !
C'est que mille liens, petit à petit, ont tissé notre entente.

Sitôt qu'il m'arrive une grande joie
c'est toi que j'appelle et à qui je me confie,
Sitôt qu'il m'arrive une quelconque peine
C'est vers toi que je me réfugie.

Quand mon ciel est rose
je le partage avec toi
Quand mon ciel s'obscurcit
tu es là qui m'assiste et me console.

Entre toi et moi, pas de cachotteries, pas de secrets,
une confiance instinctive et aveugle nous unit,
une véritable complicité.

L'amour, les coups de foudre peuvent nous atteindre
mais aussi s'éteindre un jour,
Alors que le temps, la séparation, la distance,
ne parviendront jamais à me faire oublier.

Quelle chance de pouvoir compter sur toi
Quel beau cadeau que notre amitié !



 

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***