Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 18:50

 

 

Printemps barbare de Hector Tobar

(Belfond - collection "littérature étrangère" - Août 2012 - 469 pages)

Titre original : The barbarian nurseries - 2011 - New York

Traduit de l'américain par Pierre Furlan

--------------------------

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Belfond

et j'ai présenté la page 31 il y a quelques semaines sur ce blog.

J'annonçais lire ce livre lentement, ce que j'ai fait puisque j'ai mis un mois pour le lire, "goutte à goutte".

J'ose dire que ce livre a été un très grand coup de coeur. Un livre magistral. Et je ne dis pas cela parce que j'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat.

L'auteur a mis beaucoup d'application à faire avancer l'intrigue pas à pas, alternant la narration entre la vie d'Araceli et celle des Torres Thompson.

Araceli est une jeune femme d'origine mexicaine venue s'installer aux USA après avoir dû interrompre des études d'art. Sans papiers, elle travaille chez les Torres-Thompson, une riche famille californienne, installée dans les riches quartiers de la ville.

Maureen et  Scott ont eu 3 enfants : deux garçons Brandon et Keenan et Samantha, 15 mois.

Un revers de fortune oblige les Torres-Thompson à se séparer de Pépé, le jardinier et de Gadalupe, la baby-sitter. Seule reste Araceli, femme de ménage et cuisinière. Mais très vite, les tâches ménagères deviennent difficiles, surtout l'entretien du jardin devenu une "jungle". Alors, Maureen prend l'initiative de faire un jardin du désert au coût très élevé. Le résultat est "fabuleux" mais quand Scott voit la facture, il entre en grande furie et, pour la première fois de sa vie, il va frapper Maureen.

Dans la nuit, chacun va partir sans savoir que l'autre en a fait de même. Maureen prend sa fille Samantha et au matin, Araceli se retrouve seule avec les deux garçons. Elle s'organise sans trop savoir pourquoi ce départ brutal. Au 2e jour, elle décide d'emmenr les deux garçons à Los Angeles où elle a une adresse du grand-père.

La traversée de Los Angeles est l'occasion pour Brandon et Keenan de découvrir un autre pan de la ville, celui de la pauvreté, des transports en commun... dont ils étaient "protégés" dans leur riche univers feutré.

C'est là un des grands arts d'Hector Tobar que de restituer cette vie américaine et latino-américaine émigrée dans une Amérique ghettoïsée.

Maureen et Scott vont rentrer chez eux, affolés, quand ils découvrent la réalité : on a enlevé leurs fils. La police, les medias s'emparent de l'affaire. Et c'est ainsi qu'Araceli et les fils Torres-Thompson vont se voir à la télé, elle comme une kidnappeuse d'enfants et eux comme des "martyres". Aussitôt les fils appellent leurs parents, et très vite tout rentre dans l'ordre. Araceli est arrêtée.

Toute la "panoplie" américaine est mise en oeuvre : juge, substitut, avocat, sherif, inspecteur de police, journalistes, protection de l'enfance, américaine moyenne... pour monter une affaire de "racisme" anti "latinos", immigrés sans papiers. Et Araceli est une belle cible pour cette Amérique "blanche".

Là encore, l'auteur fait de splendides portraits de ces têtes bien pensantes qui vont ébranler l'Amérique et ses médias pendant plusieurs semaines... Araceli sera-t-elle condamnée, renvoyée à la frontière, alors qu'elle n'a rien fait aux enfants? Elle a voulu les protéger d'un monde sans pitié où, si elle avait appelé pour signaler la disparition des parents, les enfants auraient été mis immédiatement dans un "centre pour enfants abandonnés".

469 pages magnifiques pour raconter cette épopée américaine, avec simplicité, pertinence. Pas de phrases inutiles, pas de digressions, mais des faits, des portraits, des actions où l'on suit comme dans un film chacun des personnages, à son tour. L'auteur est fils d'immigrés guatémaltèques aux U.S.A. On comprendra alors qu'il a un penchant pour Araceli, mais il sait se montrer impartial, tout en brossant un portrait peu flatteur de cette Amérique là...

Bref, un livre à mettre entre toutes les mains pour une aventure littéraire de très grande qualité.

Merci encore à Belfond et son agent Athomedia de m'avoir offert ce bonheur littéraire.

C'est donc avec Printemps barbare" un premier livre publié en France de Hector Tobar. Un deuxième est annoncé "Tattooed Soldier" chez Belfond. A suivre donc...

 

Bonne lecture,

Denis

J'inscris ce livre dans le cadre du challenge de la rentrée littéraire initiée par Hérisson :

 

 

 

5/7

Repost0
7 novembre 2012 3 07 /11 /novembre /2012 17:58

J'avais fait le bon pronostic la semaine dernière et je pense que le prix Goncourt est largement mérité à cet auteur et à son éditeur.

A lire donc à présent.

Bonne lecture

Denis

 

Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 21:59

Voici le communiqué que j'ai reçu des éditions Carnets Nord :

 

 

Il y a tout juste 10 ans, le 5 novembre 2002, le centre de Sangatte fermait, après plus de trois ans d'existence.

 

Il avait été ouvert fin septembre 1999 par la Croix-Rouge à la demande du gouvernement Jospin, dans un ancien hangar de stockage d'Eurotunnel, dans le village de Sangatte. Il abritait à l'époque 1 800 personnes, en majorité des Afghans, des Kurdes et des Iraniens, qui tentaient toutes les nuits de traverser la Manche en clandestins, par les camions qui embarquent au port, ou par l'Eurotunnel.

 

Au terme d’un accord entre Nicolas Sarkozy, ministre de l’Intérieur, et son homologue britannique David Blunkett, les deux tiers des résidents du hangar ont été accueillis en Angleterre, un tiers a été invité à demander l’asile en France. Pour tous ceux qui arrivèrent après le 5 novembre, ce fut la rue, puis la jungle. Le 16 décembre, le centre a définitivement fermé. Le 23 décembre, la démolition du centre a commencé.

 

Quand le hangar de Sangatte avait ouvert en 1999, après un coup de gueule de l'Abbé Pierre, c'était pour abriter 200 personnes, essentiellement des Kosovars qui fuyaient la guerre. Selon la Croix-Rouge, 67 600 personnes y ont transité en un peu plus de trois ans. Aujourd'hui, rien n'est réglé, il y a en permanence autour de 500 à 1000 migrants, entre Calais et les jungles du Nord Pas-de-Calais, le long des aires d'autoroute, nourris et secourus par de nombreuses associations locales ainsi que par le Secours Catholique, et soignés par Médecins du Monde.


C’est le périple de ces migrants que raconte Haydée Sabéran dans Ceux qui passent. Correspondante à Lille du journal Libération, elle enquête depuis une douzaine d’années sur les sujets de Sangatte, de « la jungle » et des migrants dans le nord de la France.

Une épopée moderne teintée d’une nouvelle violence : la migration, un peuple entier de clandestins qui fuient leurs pays, que l’on cache et qui effraient l’Europe. Afghans, Irakiens, Érythréens, Iraniens, Vietnamiens : ces migrants qui, toutes les nuits cherchent à grimper dans les camions en partance pour l’Angleterre, ont un visage, un prénom, une histoire. 

 

 

 

 

 

Un livre à lire et que j'avais présenté lors de sa sortie en librairie, grâce à mon partenariat avec Carnets Nord .

 

 

Bonne lecture

 

Denis

 

Repost0
5 novembre 2012 1 05 /11 /novembre /2012 00:14

Sur une idée de Heide :

LundisPhilo.jpg

je participe pour la quatrième fois aux lundis philo. Et le premier lundi du mois, un mot est choisi qu'il convient d'illustrer par un livre.

Et c'est le mot "BONHEUR" qui a été choisi.

J'ai présenté il y a plusieurs mois un livre qui m'a été envoyé par l'éditeur de Bruno Fabre : "La pyramide du bonheur"  

 

 

 

 

J'ai pu le lire intégralement dans le cadre de ce "lundi philo". 

Le livre n'est pas écrit par un philosophe mais par un "aventurier", au sens très noble du terme. D'abord entrepreneur de start up, Bruno Fabre décide de vivre sa passion qui est celle de la mer. On comprend alors très bien les raisons pour lesquelles le chanteur Antoine a accepté d'écrire une préface.

Un "aventurier" pilosophe. Oui, car il a voulu faire partager sa "quête du bonheur". Et cette quête est, pour lui, symbolisée par une pyramide à construire.

Son livre donne ainsi les informations nécessaires à la réflexion de chacun sur ce qu'il attend du bonheur, ce qui est en lui pour construire cette pyramide. En même temps que l'on lit le livre, il est conseillé de travailler à la construction de "sa" pyramide.

Le lien ci-dessous permet de la créer directement sur le site :

 http://www.lapyramidedubonheur.fr/construire-sa-pyramide.html

 

La pyramide se construit autour de 4 faces : nos sources, nos émotions, nos actions et nos problèmes, sans oublier les acquis qui permettent de cimenter la pyramide.

L'idée est très intéressante. J'avoue n'avoir pas encore eu le temps de travailler la pyramide, mais c'est une aventure passionnante de prendre du temps pour réfléchir sur le bonheur et comment en faire une "quête". Ainsi, Bruno Fabre cartographie le Bonheur.

C'est vertigineux et je pense qu'il faudra avec tous ceux et celles qui auront envie de se lancer dans l'aventure de la pyramide de faire un point dans deux ou trois mois...

Un challenge "philosophique"...

Bonne lecture et bonne introspection,

Denis

Repost0
3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 21:18

 

L'embellie de Audur Ava Olafsdottir

 (Zulma - août 2012 - 358 pages)

Traduit de l'islandais par Catherine Eyjolfsson (première édition 2004)

-----------------

Voici le deuxième roman de Audur Ava Olafsdottir publié en France avec Rosa Candida qui a eu un très grand succès de librairie.

J'ai lu ce roman en avant-première en juin dernier dans le cadre du jury du prix du livre FNAC.

Je n'ai pas lu "Rosa Candida", donc il ne m'est pas possible de dire si ce livre est du même niveau.

Je dirai simplement que j'ai aimé ce livre sans que ce soit un coup de coeur.

 

L'auteure, islandaise, née en 1958 raconte quelques jours dans la vie d'une femme islandaise. La narratrice a 33 ans. Mariée sans enfant car elle n'en veut pas, elle a aussi un amant, un de ses clients car elle est écrivaine publique. Connaissant 11 langues, elle est également traductrice.

Elle se retrouve en situation de divorce. Et décide de partir en voyage. Mais, son amie Audur lui demande de s'occuper de son fils car elle s'est blessée et est enceinte de deux jumeaux.

L'enfant est sourd et parle avec le langage des signes. Elle relève le défi et part avec le très jeune enfant, Tumi, 4 ans. Mais l'hiver en Islande, avec la pluie incessante, devient un 'cauchemar". Les routes sont impraticables et il faut se réfugier là où c'est possible.

On se laisse emporter dans cette aventure islandaise, où trois hommes vont surgir dans la vie de la narratrice. L'un d'eux semble vouloir "s'incruster". L'enfant, lui, s'adapte à toutes les situations et une véritable complicité va s'installer entre eux deux.

C'est là que le roman se montre attachant, sans tomber dans le sentimentalisme, car il y a aussi beaucoup d'humour dans cette narration du voyage, entrecoupée d'un journal intime.

Soixante quatre petits chapitres plus un chapitre zéro et quarante sept recettes de cuisine émaillées tout au long du livre, sans oublier, nous dit l'auteure, une recette de tricot.

Bref, un livre bien écrit, cocasse où les embuches sont censées aller vers "l'embellie", c'est dire qu'il faut être optimiste en lisant ces aventures au pays islandais...

 

J'inscris ce livre dans le cadre du challenge de la rentrée littéraire initiée par Mimi et Hérisson :

4/7

 

Bonne lecture,

Denis

Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 21:25

Les 4 finalistes du Goncourt sont les suivants :

- «Peste & choléra», de Patrick Deville (Seuil)

- «La vérité sur l'affaire Harry Québert», de Joël Dicker (Fallois)

- «Le sermon sur la chute de Rome», de Jérôme Ferrari (Actes Sud)

- «Lame de fond», de Linda Lê (Bourgois)

 

Le verdict aura lieu le 7 novembre prochain.

Actes Sud aura peut-être un lauréat?

Gallimard et Grasset sont absents du dernier carré. Est-ce un signe de renouveau et pourrait-on enfin espérer que les éditeurs n'ont plus la parole pour désigner le livre couronné.

Indépendance des membres de l'Académie Goncourt ?

Je n'ai lu aucun des quatre livres donc je ne peux pas donner mon point de vue. Le livre de Joël Dicker semble bien moins littéraire que les 3 autres candidats.

Alors, osons pronostiquer Jérôme Ferrari.

Ce serait un vrai prix "littéraire".

De même pour Linda Lê et Patrick Deville bien sûr.

Bonne lecture (du Goncourt)

Denis

Repost0
2 novembre 2012 5 02 /11 /novembre /2012 08:00

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost0
31 octobre 2012 3 31 /10 /octobre /2012 10:02

 

demander-beaucoup-confucius.jpg

Repost0
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 01:00

Sur une idée de Heide :

LundisPhilo.jpg

je participe pour la troisième fois aux lundis philo.

 

J'ai choisi aujourd'hui :

Pour ma part, je l'ai dans la version des éditions Aubanel (79 pages - 1974).

Qui est Epictète?

 

Philosophe stoïcien, né à Hiérapolis, en Phrygie. Il fut l'esclave d'un affranchi de Néron, Épaphrodite, dans la seconde moitié du premier siècle de notre ère. Il suivit les cours du stoïcien Musonius Rufus. Affranchi, il ouvrit sa propre école de philosophie à Rome, ensuite dans la ville grecque de Nicopolis (Épire). Arrien, futur historien et haut fonctionnaire sous l'empereur Hadrien, fut un de ses élèves. Les notes prises par Arrien constituent la source principale sur l'enseignement d'Épictète.

Ainsi, tel Socrate et Platon, on peut dire de même pour Epictète et Arrien, son disciple.

Le premier principe du manuel est de n'attacher d'importance qu'à ce qui dépend de nous. Or beaucoup de choses n'en dépendent pas complètement. Ce qui dépend véritablement de nous, c'est la représentation que nous nous faisons des choses. En les contrôlant, nous devenons libres...

De grandes questions qui ont bien du mal à avoir des réponses "définitives". Sommes-nous libres? Sommes-nous maîtres de notre corps et de nos idées. Pour moi, la philosophie est au coeur de ces questonnements?

 

I - "De toutes les choses du monde, les unes dépendent de nous, et les autres n'en dépendent pas. Celles qui en dépendent sont nos opinions, nos mouvements, nos désirs, nos inclinations, nos aversions; en un mot, toutes nos actions".

II - "Celles qui ne dépendent point de nous sont le corps, les biens, la réputation, les dignités; en un mot, toutes les choses qui ne sont pas du nombre de nos actions".

Epictète établit des codes de conduite comme celui-ci :

XLV - " Garde le silence le plus souvent, ou ne dis que les choses nécessaires, et dis les en peu de mots..."

Des paroles à lire, à méditer, venues d'un autre temps, d'une autre époque et dont certains préceptes sont encore d'actualité...

Arrien s'est inspiré des entretiens qu'il a eu avec epictète pour en faire ce "manuel" traduit au XVIIIe siècle par André Dacier

 

Bonne lecture,

Denis

Repost0
28 octobre 2012 7 28 /10 /octobre /2012 16:40

Voici le courriel que j'ai reçu hier. Si cela vous dit de participer, attention le délai est très court : 5 novembre prochain.

 

 

Saison 3 de l'Exquise Nouvelle


--------------------------------------------

L'Exquise Nouvelle est de retour !

Après deux saisons auréolées de succès, l'Exquise Nouvelle revient sur le Net pour une troisième saison.

Initiée par Maxime Gillio et David Boidin, l'Exquise Nouvelle est née sur Facebook, il y a deux ans. Elle a rassemblé pas moins de 80 auteurs francophones sur quatre continents autour d'un hilarant cadavre exquis, sorti en librairie à l'automne dernier.

Après l'exercice préféré des surréalistes, l'Exquise Nouvelle a revisité pour sa deuxième saison les exercices de style à la Queneau. Et ce sont 40 auteurs, francophones et non-francophones, ainsi que des artistes, peintres, photographes ou dessinateurs, qui ont livré leur interprétation d'une scène à la croisée des univers d'Agatha Christie et des frères Grimm : les 7 Petits Nègres.
La version papier de la saison 2 sortira en 2013 aux Editions In Octavo, et, comme pour la saison précédente, l'intégralité des droits d'auteurs sera reversée à une association caritative.

La troisième saison, au mystérieux nom de code M&M, vient de voir le jour sur Facebook : https://www.facebook.com/LExquise.Nouvelle.Saison.3.Code.M.and.M

Un appel à participation a été lancé. N'hésitez pas à tenter votre chance !

"eXquisMen vous propose de participer à la troisième saison de l'Exquise Nouvelle, nom de code M&M. Que vous soyez auteur confirmé, écrivain amateur, ou que l'envie vous habite (et non pas...) de mettre un mot devant l'autre en belle compagnie, tentez votre chance. Une seule épreuve se dresse (et non pas...) entre vous et cette nouvelle expérience littéraire, inédite et ludique :

"Ecrivez la quatrième de couverture du livre pas encore écrit que vous aimeriez lire."

Envoyez votre copie à l'adresse suivante : exquise-nouvelle3@exquismen.com avant le 05/11/2012."

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***