Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 octobre 2012 6 27 /10 /octobre /2012 16:55

Voici le courriel reçu aujourd'hui de Krystin Vesterälen :

 

 

Krystin Vesterälen
Bonjour,
Je suis conteuse et je retranscris des contes que je raconte en public.
Si vous souhaitez écrire un article sur les livres ...
D'avance je vous en remercie
Bien à vous
Krystin Vesterälen
Mon second livre "L'Odyssée" d'après Homère est édité aux éd Les Plumes d'Ocris.
Il est sorti en librairie le 15 septembre

 


https://www.facebook.com/groups/lodyssee/
Pourquoi retranscrire l’Odyssée alors que le récit existe depuis des siècles dans les livres ? Car avant qu’un poète ou un groupe de poètes écrive la version si connue, ces récits étaient véhiculés dans l’oralité. Alors pourquoi ne pas rendre à « César » ce qui appartient à « César ». Loin de moi de renier tout le travail de divulgation qui a été fait durant ces siècles à travers les traductions, les adaptations théâtrales et cinématographiques. Sans ces travaux, ce récit serait tombé peut-être dans les oubliettes du temps. Quoique je ne le pense pas car la tradition orale continue son œuvre depuis que l’homme est homme. Le simple fait d’avoir été capturé par les « experts », les « scientifiques » pour les connaissances et les sciences de ce monde ancien, rendu ensuite sur un plan savant, pédagogique pour sa transmission … n’autorise plus une écoute simple, un imaginaire. « Il faut avoir les références. »
Qu'y a-t-il dans ce livre ? Introduction (ma démarche dans le récit, comment je l'ai abordé, les difficultés techniques oratoires en tant que conteuse, qui est Homère ? Les personnages pour moi Le récit-miroir, "L’Odyssée", librement conté d’après la version d’Homère, Lexique
Quelques commentaires et articles :
http://www.sergeleonard.net/2012/07/26/entrevue-avec-krystin-vesteralen/
http://fattorius.over-blog.com/article-une-conteuse-revisite-l-odyssee-111687925.html
http://harmonie-litteraire.blogspot.fr/2012/09/lodyssee-krystin-vesteralen.html
http://www.sergeleonard.net/2012/09/13/lodyssee-dapres-homere-de-krystin-vesteralen/
http://bgarnis.canalblog.com/archives/2012/09/17/25098752.html
http://dansmabullelivresque.over-blog.com/categorie-12461179.html
lhttp://www.art-et-litterature.com/article-l-odyssee-111206846.html
http://www.babelio.com/livres/VESTERLEN-LOdyssee-dapres-Homere/411390/critiques?tri=dt

 

mon 1er livre "Les contes de la Goutte de Miel" est édité aux éd Les2encres
recueil de contes racontés en public et retranscrits par écrit.
42 histoires venues de l’ancienne Russie, de l’Estonie, de Slovénie, de Pologne, de Tchécoslovaquie, de Roumanie, d’Arménie, de Hongrie, d’Albanie, de Tasjistan …
https://www.facebook.com/groups/lescontesdelagouttedemiel/
pour découvrir des articles et commentaires :
http://www.marie-alex.fr/lily-framboise/post/2012/03/25/Les-contes-de-la-goutte-de-miel
http://www4.fnac.com/avis-Contes-de-la-goutte-de-miel/1p3897804
http://www.babelio.com/livres/VESTERLEN-Contes-de-la-goutte-de-miel/364076
http://www.lecteurs.com/livre/contes-de-la-goutte-de-miel
http://www.pascaleloraschyns.com/article-coup-de-coeur-pour-les-contes-de-la-goutte-de-miel-104827812.html
http://www.art-et-litterature.com/article-contes-de-la-goutte-de-miel-107013576.html
http://soifdeliredellcrys.blogspot.fr/2012/04/contes-de-la-goutte-de-miel.html
http://dansmabullelivresque.over-blog.com/article-contes-de-la-goutte-de-miel-de-krystin-vesteralen-106177874.html
http://www.sergeleonard.net/2012/06/15/contes-de-la-goutte-de-miel-de-krystin-vesteralen/
http://kokolecture.unblog.fr/2012/07/03/contes-de-la-goutte-de-miel-de-krystin-vesteralen/
http://www.partagelecture.com/t12306-vesteralen-krystin-contes-de-la-goutte-de-miel
http://tetedelitote.canalblog.com/archives/2012/07/05/24638794.html
http://ondes-de-culture.over-blog.com/article-les-contes-de-la-goutte-de-miel-103923951
http://passion-lecture.com/author/admin/
http://harmonie-litteraire.blogspot.fr/2012/07/les-contes-de-la-goutte-de-miel-krystin.html
http://www.goodreads.com/book/show/14153228-contes-de-la-goutte-de-miel
http://culture.skytopic.org/58002057398-contes-de-la-goutte-de-miel-de-krystin-vesteralen
http://readingmarmotte.wordpress.com/2012/09/07/breve-n2-les-contes-de-la-goutte-de-miel-krystin-vesteralen/

 

 

 

Bonne découverte,

Denis

Repost 0
23 octobre 2012 2 23 /10 /octobre /2012 21:20

Sur une idée de Sophie, je participe pour la dix setième fois à ce "jeu" qui consiste à ouvrir le livre que l'on est en train de lire page 31, d'en extraire une phrase et d'en dire quelques mots..."

logo-mardi-31.jpg

 

J'ai choisi de lire un livre du tout nouveau prix Nobel de Littérature que j'ai présenté il y a quelques jours : Mo Yan (Chine)

 

 

 

Page 31 : "Le frère de ma belle-soeur, lui, a été reçu du premier coup dans une école de céramique, il apprend maintenant à fabriquer des théières, des bols, des plats décorés. On espère d'une lapine qu'elle qu'elle engendre un chameau! Celui qui en une année ne devient pas un âne restera un ânon toute sa vie!"

181 pages sans paragraphes ou si peu. Comme une seule phrase qui coule sur une vie "râtée", d'un jeune paysan qui voudrait entrer à l'université et n'y parvient pas, trop pauvre, pas assez courageux aussi. Son surnom veut dire la joie éternelle (Yongle), mais va-t-il la trouver?

Page 31, il est toujours à la recherche d'un mieux être...

A suivre...

Bonne lecture,

Denis

Repost 0
22 octobre 2012 1 22 /10 /octobre /2012 20:20

Sur une idée de Heide :

LundisPhilo.jpg

je participe pour la deuxième fois aux lundis philo.

 

Cette semaine ce seront quelques phrases tirées du livre d'Emil Cioran : "De l'inconvéniant d'être né".

Le titre n'est pas très prometteur de "joie philosophique"

 

 

"N'a de convictions que celui qui n'a rien appronfondi"

"Faut-il exécrer son siècle ou tous les siècles? Se représente-t-on le Bouddha quittant le monde à cause de ses contemporains?

"Montaigne, un sage, n'a pas eu de postérité; Rousseau, un hystérique, remue encore les nations. Je n'aime que les penseurs qui n'ont inspiré aucun tribun."

"Une pensée qui n'est pas secrèement marquée par la fatalité, est interchangeable, ne vaut rien, n'est que pensée..."

 

Dans un entretien avec Sylvie Jaudeau, Cioran se reconnait "sceptique" en définissant ainsi le scepticisme : "Le scepticisme est une attitude éminemment philosophique, mais paradoxalement il n'est pas le résultat d'une démarche, il est inné. En effet, on naît sceptique. Ce qui n'empêhce pas des manifestations superficielles d'enthousiasme."

 

Je suis souvent sceptique, c'est vrai, mais je ne ressens pas ce "malaise" que Cioran semble vivre et qu'il concrétise dans son oeuvre. 

 

La philosophie s'analyse sous toutes ses formes, et promis, je serai plus gai la prochaine pas.

 

 

Bonne semaine "optimiste"!

 

Denis

Repost 0
21 octobre 2012 7 21 /10 /octobre /2012 10:18

Fichier:Juliette Drouet (Noël).jpg

 

 

Florence Naugrette, l'animatrice du site :

http://www.juliettedrouet.org

m'a informé que ce site vient d'ouvrir. 

Son ambition est grande et magnifique car il est prévu d'y mettre l'intégralité des lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo :

"Ce site propose l’édition savante de la correspondance de Juliette Drouet à Victor Hugo : environ vingt-deux mille lettres annotées par une équipe universitaire, publiées progressivement sur la présente plate-forme".

Il allie la rigueur du travail universitaire et le plaisir de la lecture. 

Allez vite découvrir ce site dont voici le "menu":

-Présentation de l'édition

- Notice des personnes citées

- Glossaire

- Repères biographiques

- Etudes

- Bibliographie

- Sur la toile

- Actualités

 

Bonne lecture,

Denis

Repost 0
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 23:30

Dans le cadre des lundis philo initiés par Heide, et pour ma première participation, je ne pouvais m'empêcher de parler du "mythe de Sisyphe" d'Albert Camus.

"Le mythe de Sisyphe" d'Albert Camus fait partie du cycle sur l'absurde composé de :

- L'étranger (roman) paru en 1942
                                                    



                                                      





   

Le livre s'ouvre sur une citation de Pindare : "O mon âme, n'aspire pas à la vie immortelle, mais épuise le champ du possible". (3e pythique)





Pindare est un poète lyrique grec ( environ - 518 / environ - 438 av JC) dont il reste intacts ses 4 livres d'Epinicies (Odes triomphales) dédiées aux vainqueurs des jeux et intitulées : "Olympiques, Pythiques, Néméennes et Isthmiques". Il y fait l'éloge des vainqueurs célèbres et en dégage une philosophie de modération et de vertu.

Le plan du "mythe de Sisyphe" est le suivant :

- Un raisonnement absurde : L'absurde et le suicide / Les murs absurdes / Le suicide philosophique / La liberté absurde

- L'homme absurde : Le Don juanisme / La comédie / La conquête

- La création absurde : Philosophie et roman / Kirilov / La création sans
lendemain / Le mythe de Sisyphe

- Appendice : L'espoir et l'absurde dans l'oeuvre de Franz Kafka

Et ainsi commence le livre d'Albert Camus :

"Les pages qui suivent traitent d'une sensibilité absurde qu'on peut trouver éparse dans le siècle - et non d'une philosophie absurde que notre temps, à proprement parler, n'a pas connue. Il est donc d'une honnêteté élémentaire de marquer, pour commencer, ce qu'elles doivent à certains esprits contemporains. Mon intention est si peu de le cacher qu'on les verra cités et commentés tout au long de l'ouvrage.
Mais il est utile de noter, en même temps, que l'absurde, pris jusqu'ici comme conclusion, est considéré dans cet essai comme un point de départ..."

Sisyphe, dont le nom grec est Sisuphos.





Il est le fils d'Eole, père lui-même de Glaucos et fondateur mythique de Corinthe.

Renommé pour sa ruse. Mais aux Enfers, il est condamné à rouler éternellement un rocher sur une pente. Arrivé au sommet, le rocher retombe et il doit recommencer sans fin.
Il existe plusieurs versions des raisons de ce châtiment : soit il aurait enchaîné Thanatos (la mort) venu pour l'accompagner aux Enfers, soit il aurait trompé Hadès, soit il aurait dénoncé Zeus dans une de ses aventures amoureuses, soit ......

C'est donc sous le signe de Sisyphe et de son châtiment absurde que Camus place son essai philosophico-littéraire.

Pour nous, lecteurs, le commencement de la liberté ne serait-il pas de lire ce livre, de le méditer et d'en tirer toute la substance pour mieux comprendre l'être humain et éviter toutes ses erreurs qui conduisent à des chemins que l'on peut tous les jours qualifiés d'absurdes"...

"Il faut imaginer Sisyphe heureux".

Là est pour moi la grande philosophie de cet essai. Comment imaginer que cet homme qui roule à l'infini son rocher peut être heureux? Une phrase à méditer pour se sentir plus solide dans les moments difficiles d'une vie.

Bonne lecture,

Denis









Repost 0
Published by DENIS - dans ALBERT CAMUS
commenter cet article
14 octobre 2012 7 14 /10 /octobre /2012 10:16

 

Voici la bibliographie d'Hubert Nyssen qui pourra être utile aux amis des blogs qui participeront à l'hommage rendu le 12 novembre 2012, à l'occasion du premier anniversaire de sa mort. Onze séquences du 12 décembre 2011 au 12 octobre 2012 pour lire ou présenter des oeuvres publiées chez Actes Sud et dont j'ai rappelé l'intégralité des articles parus sur les différents blogs ce 12 octobre.

Quel meilleur hommage que de présenter un de ses ouvrages, nombreux et divers et variés comme vous pouvez le constater ce dessous (bibliographie issue de Wikipedia)?

Romans

  • Le nom de l'arbre, Grasset,1973. Passé-Présent n° 53, Babel n° 435.
  • La mer traversée, Grasset,1979. Prix Méridien.
  • Des arbres dans la tête, Grasset, 1982. Grand Prix du roman de la société des gens de lettres.
  • Eléonore à Dresde, Actes Sud, 1983. Prix Valéry-Larbaud, prix Franz-Hellens. Babel n° 14.
  • Les Rois Borgnes, Grasset, 1985. Prix de l'Académie française. J'ai Lu n° 2770.
  • Les Ruines de Rome, Grasset, 1989. Babel n° 134.
  • Les belles infidèles, Actes Sud (Polar Sud), 1991. Corps 16, 1997.
  • La femme du botaniste, Actes Sud, 1992. Babel n° 317.
  • L'Italienne au rucher, Gallimard, 1995. Grand prix de l'Académie française. Babel n° 664 sous le titre La leçon d'apiculture.
  • Le bonheur de l'imposture, Actes Sud, 1998. Grands caractères, 1999.
  • Quand tu seras à Proust la guerre sera finie, Actes Sud, 2000.
  • Zeg ou les infortunes de la fiction, Actes Sud, 2002.
  • Pavanes et Javas sur la tombe d'un professeur, Actes Sud, 2004.
  • Les déchirements, Actes Sud, 2008.
  • L'Helpe Mineure, Actes Sud, 2009.
  • A l'Ombre de Mes Propos, Actes Sud, 2010.

Essais

  • Les voies de l'écriture, Mercure de France, 1969.
  • L'Algérie, Arthaud, 1972.
  • Lecture d'Albert Cohen, Actes Sud, 1981. Nouvelle édition, 1988.
  • L'éditeur et son double, Actes sud, Vol. I : 1988 ; vol II : 1990 ; vol. III : 1996.
  • Du texte au livre, les avatars du sens, Nathan 1993.
  • Eloge de la lecture, Les Grandes Conférences, Fides, 1997.
  • Un Alechinsky peut en cacher un autre, Actes Sud, 2002.
  • Variations sur les variations, Actes Sud, 2002.
  • Sur les quatre claviers de mon petit orgue : lire, écrire, découvrir, éditer, Leméac / Actes Sud, 2002.
  • Lira bien qui lira le dernier : lettre libertine sur la lecture, Labor / Espace de libertés, 2004 . Babel n°705.
  • La sagesse de l'éditeur, L'Œil neuf éditions, 2006.
  • Neuf causeries promenades, Leméac / Actes Sud, 2006.
  • Le mistral est dans l'escalier, journal de l'année 2006, Leméac / Actes Sud, 2007.
  • L'année des déchirements, journal de l'année 2007, Leméac / Actes Sud 2008.
  • Ce que me disent les choses, journal de l'année 2008, Leméac / Actes Sud 2009.
  • À l'ombre de mes propos, journal de l'année 2009,Actes Sud 2010.

Poèmes

  • Préhistoire des estuaires, André de Rache, 1967.
  • La mémoire sous les mots, Grasset, 1973.
  • Stèles pour soixante-treize petites mères, Saint-Germain-des-Près, 1977.
  • De l'altérité des cimes en temps de crise, l'Aire, 1982.
  • Anthologie personnelle, Actes Sud, 1991.
  • Eros in trutina, Leméac / Actes Sud.

Opéra et théâtre

  • Mille ans sont comme un jour dans le ciel, Actes Sud, 2000.
  • Le monologue de la concubine, Actes Sud, 2006.
  • L'enterrement de Mozart + CD, Actes Sud / Musicatreize, 2008

                                                             -------------------------------

Pour ma part je lirai :

 

Le prénom de ma petite-fille Eleonore n'est sans doute pas sans avoir influencé mon choix du titre.

 

Quatrième de couverture :

Eléonore Simon fut jadis la vedette d'un film dont l'action se situe à Dresde, la nuit de février 1945 où la ville fut détruite. L'actrice est demeurée prisonnière de la célébrité qui lui en vint et son visage d'adolescente tragique s'est perpétué dans les salles obscures. Mais, maintenant, Eléonore a doublé le cap de la quarantaine et elle s'interroge sur le sens du film qui a dévoyé sa vie. De ce vertige elle entretient Jean Pratt, un ethnologue rencontré par hasard. Au cours de l'unique journée qu'ils passent ensemble, elle et lui, par petites séquences, tendres ou violentes, éventrent vingt années de vie. Pour connaître quel secret et espérer quelle histoire d'amour que le destin soudain dérobe ?

                                                --------------------------------

 

Précédemment, j'ai lu d'Hubert Nyssen :

 

 

Soixante-cinq ans après le naufrage du Titanic, Adrienne, la mère du narrateur, n'a oublié aucun détail d'une catastrophe qui mettait les hommes en garde contre la triple conjonction de la hâte, de la démesure et de l'avidité. De son côté, le père s'enferme dans une autre hantise : l'édification de la ville nouvelle qui, sur les espaces arasés de l'ancienne, se lève avec une frénésie rappelant la construction précipitée du Titanic. Et parmi d'autres personnages de cette même ville, Mélanie se heurte par sa révolte à l'ordre dont elle parle avec une véhémence troublante... Quant à lui, le narrateur, sociologue travaillant chez les nomades sahariens, il est harcelé par les fantasmes de ces trois-là au travers d'une correspondance touffue, onirique, angoissée. Il finit d'ailleurs par céder aux sollicitations et rentre en Europe où il se trouve confronté aux réalités que couvraient les chimères et rejeté par un monde que domine, ambiguë, la parole. D'un bout à l'autre emblématique, ce roman brasse des thèmes d'actualité et des questions qui nous taraudent tous. Mais au réalisme minutieux, le romancier a préféré ici le baroquisme du rêve et des silences peuplés d'images. (Texte issu de mybook.fr)

 

résumé du livre

L'Helpe mineure est un affluent de la Sambre. C'est aussi le nom que Julie a choisi pour la vieille maison de l'Avesnois où elle s'est installée au lendemain de la guerre. A l'Helpe mineure donc, Julie est surprise un soir par la mort soudaine du vieil amant qu'elle y avait accueilli parce que, jadis, il lui avait fait découvrir qu'elle avait au fond d'elle 'un monde volcanique jusqu'alors en sommeil'. La remémoration amoureuse à laquelle Julie se livre dans la nuit met en scène une série de personnages qui vont à leur tour retrouver leurs rôles. Et s'apercevoir que pour chacun d'eux, Julie n'est jamais la même... (texte issu de evene.fr)

 

N'hésitez pas à vous inscrire dès à présent en commentaire à cet article pour ce rendez-vous avec cet auteur aussi passionnant que l'éditeur exceptionnel qu'il fut.

Bonne lecture,

Denis

Repost 0
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 07:34

pins-automne-2981491862_4a8a030f12_z.jpg

 

 

 Odeur de la terre

Nostalgiques

Les pins de l'automne

 

Sôseki

Repost 0
Published by FABIENNE - dans HAÏKUS
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 07:25
 
octobre-390440.jpg
 
 
 
 
Paysage d’octobre
 
Les nuages sont revenus,
Et la treille qu’on a saignée
Tord ses longs bras maigres et nus
Sur la muraille renfrognée.
 
La brume a terni les blancheurs
Et cassé les fils de la vierge ;
Et le vol des martins-pêcheurs
Ne frissonne plus sur la berge.
 
 
Les arbres se sont rabougris,
La chaumière ferme sa porte,
Et le joli papillon gris

A fait place à la feuille morte.
 
 
Plus de nénuphars sur l’étang ;
L’herbe languit, l’insecte râle,
Et l’hirondelle, en sanglotant,
Disparaît à l’horizon pâle.
                              
Maurice ROLLINAT (1846-1903)
Repost 0
Published by FABIENNE - dans POEMES
commenter cet article
13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 07:15

 

livre-bdf363a9.jpg

 

" Je définirais le livre une oeuvre de sorcellerie d'où s'échappent toutes sortes d'images qui troublent les esprits et changent les coeurs.

Je dirais mieux encore : le livre est un petit appareil magique qui nous transporte au milieu des images du passé ou parmi des ombres surnaturelles."

 

ANATOLE FRANCE

Repost 0
Published by FABIENNE - dans AUTOUR DES LIVRES
commenter cet article
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 21:55

Onzième hommage à Hubert Nyssen ce 12 octobre 2012 :

- Celles qui savaient de Claude Pujade-Renaud par bonheur de lire

- Cris de Laurent Gaudé par Heide

Rappel des articles publiés précédemment :

 

- Collection Actes Sud Papiers par bonheur de lire

- Un été sans les hommes de Siri Hustvedt par litterama

- Collection Babel par bonheur de lire

- Laver les ombres de Jeanne Benameur par Heide

- Les années cerises de Claudie Gallay par Anne

- Reflets sur un mur blanc de Adania Shibli par bonheur de lire

- La résurrection de Mozart de Nina Berberova par Nina (de pages en pages)

- Collection Thésaurus d'Actes Sud par bonheur de lire

- Roquenval de Nina Berberova par Nina (de pages en pages)

- Les encombrants De Marie-Sabine Roger par Anne

- Lira bien qui lira le dernier de Huber Nyssen par George

- L'annulaire de Ogawa Yoko par bonheur de lire

- Entre Dieu et moi c'est fini de Katarina Mazetti par Anne

- De cape et de larmes de Nina Berberova par Nina (de page en page)

- Le journal de la création de Nancy Huston par bonheur de lire

- Blog de Jean-Philippe Blondel (Actes Sud - Junior) par Anne

- Mélancolie des oiseaux de Sébastien Rutes par Argali

- Le roseau révolté de Nina Breberova par Nina (de page en page)

- L'ampleur du saccage de Kaoutar Harchi par bonheur de lire

- Le laquais et la putain de Nina Berberova par Nina du blog de pages en pages

- Trouée dans les nuages de Chi Li par Anis du blog litterama

- Hommage à Hubert Nyssen et aux éditions Actes Sud par Argali

- La fin n'est que le début de Katarina Mazetti par Argali

- Lao Tseu de Lisa Bresner par bonheur de lire

- Les dames de Saint Petersbourg de Nina Berberova par Nina du blog de pages en pages

- Nina Berberova et Hubert Nyssen par Nina du blog de pages en pages

- La maison où je suis mort autrefois de Keigo Hagashini par Nahé du blog Cosy Corner

- La soif d'Andréï Guelassimov par bonheur de lire

- Cinq fragments du désert par Rachid Boudjedra et Rachid Koraîchi par Anne

- "Le dévouement du suspect X" de Keigo Higashino par Michel du blog serialecteur

- "Le Turquetto" de Metin Arditi, le coup de coeur d'Anne du blog des mots et des notes

- "Plaidoyer pour Eros" de Siri Hustvedt (2 articles sur 2 blogs) ainsi que "La sagesse de l'éditeur" de Hubert Nyssen par Cachou des blogs journal d'un lectrice et les lectures de Cachou

- "Karnak café" de Naguib Mahfouz par Denis - bonheur de lire

- "Sunset park" de Paul Auster par Nina

- La princesse des glaces de Camilla Lackberg par Argali

Le mois prochain, l'hommage à Hubert Nyssen se termine avec un livre à choisir parmi la bibliographie de l'éditeur-écrivain.

Rendez-vous le 12 novembre prochain en espérant que tous les participants à cette "année hommage" se joindront à moi pour lire et présenter un livre de Hubert Nyssen.

Bonnes lectures,

Denis

Repost 0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***