Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 16:44

Georges Simenon ,
 ( Liège , 1903 - Lausanne , 1989 )

            
           
Il reste le Liègeois le plus connu au monde , le Belge le plus traduit et l'un des romanciers dont le cinéma s'est le plus nourri.
Avec ses 192 romans , une vingtaine d'oeuvres autobiographiques , sans compter ses romans populaires, ses articles, contes, et nouvelles produits par centaines.
Simenon, le prolifique est un réel phénomène de l'écriture .
Il avait , il est vrai, l'esprit méthodique , un tempérament trempé et une ferme ambition : vivre de sa plume!
A seize ans déjà , il est chroniqueur à la " GAZETTE  DE LIEGE "  et il a dix-huit ans  quand paraît son premier roman.
Signé Georges Sim .
Un an plus tard, il met le cap sur Paris. suivent quelques années de " semi- littérature" , comme il dit , sous une quinzaine de pseudonymes.
En 1931 , le style Simenon apparaît au grand jour et ce grâce à jules Maigret , comissaire à la PJ de Paris.
C'est un instinctif et un fumeur de pipe comme son auteur.
A deux, ils vont renouveler le roman policier.
Les " MAIGRET " sont des tableaux de moeurs, des chefs-d'oeuvre d'atmosphère et de concision au ressort psychologique ; ses héros sont des gens ordinaires qu'un événement de la vie a fait basculer.
Des portraits de la dérive humaine que l'écrivain poussera plus avant encore dans ses " romans durs" : La Marie du Port , le Chat, La Veuve Couderc, Le Train ...
Quel que soit son lieu d'élection - Paris, La Rochelle en 1939 , les Etats - unis de 1942 à 1955 , Lausanne le dernier havre - , Simenon n'aura eu que deux patries : sa table de travail où il écrivait de 6h30 à 8h30 son chapitre quotidien , et Liège , bien entendu .

En 1976 , Georges Simenon qui n'a jamais gommé sa ville natale , faisait don d'une part de ses archives à l'Université de Liège.

http://www.colonster.ulg.ac.be/simenon.html

  Marque-pages SIMENON de notre collection  

Ce marque-page a été édité par Gallimard pour sa collection Folio (au dos présentation de ses ouvrages publiés en Folio : l'ainé des Ferchaux, le bourgmestre de Furnes, la veuve Couderc ...)


En 2003 , j'ai lu "SIMENON " par Pierre Assouline

Ce que je retiens de cette lecture:

C'est le parcours biographique du petit Sim, journaliste de faits divers à Liège au " grand " Simenon , auteur à succès grâce entre autre à Maigret , " son " inspecteur au visage humain et fin psychologue. 
Simenon quitte la Belgique pour la France où il se fait très vite un nom. Gallimard , Fayard s'intéressent à son oeuvre.
Vient la guerre , Simenon part dans les Landes mais à la libération , il est condamné pour bienveillance à l'égard des Allemands. Les ennuis le conduisent à émigrer aux USA . Son rythme d'écriture reste intense , plusieurs romans par an !
Il crée une société de gestion de ses droits car le cinéma , plus que jamais , s'est emparé de ses romans.
Après 10 ans " d'exil " , il rentre en Europe , retourne en Belgique et en France et s'installe en Suisse où il commence à envisager la retraite.
Il se lance alors dans ses mémoires " scandaleuses" car il évoque sans ménagements sa vie familiale et sexuelle.
Le suicide de sa fille Marie-Jo va ternir les dernières années de sa vie.

                                                       


         Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans BELGIQUE
commenter cet article
10 novembre 2008 1 10 /11 /novembre /2008 12:12


Je viens vous présenter un petit livre pour lequel j'ai eu un coup de coeur samedi en flânant " A la Bourse aux Livres " à Tournai en Belgique.
La lecture et les phrases à méditer m'ont toujours aidée à traverser les périodes difficiles de ma vie.
Cela me ressource et m'aide à repartir de plus belle!

Il s'agit de  : " Petites phrases pour traverser la vie en cas de tempête... et par beau temps aussi " de Christine Orban





" Très tôt j'ai su qu'il faudrait appeler les mots à mon secours. J'avais découvert que certaines phrases avaient le pouvoir de calmer la mélancolie , la tristesse ou le chagrin.
Voici celles qui m'ont aidée et continuent de m'accompagner. les mots sont mes amis, j'espère qu'ils deviendront les vôtres."

  Christine Orban


Quelques phrases extraites de ce livre

Pas mal de réponses sont en soi , pour qui se donne la peine de les chercher.

Le bonheur est souvent une question d'équilibre subtil entre les contraintes et le temps libre.

Dans la vie , la marche arrière est aussi indispensable que dans une voiture.

Il suffit parfois de s'éloigner de quelques kilomètres pour que change la vision d'un problème.

Dans tout bonheur , il y a une part de résignation.

Je ne comprends pas un échec qui n'ait sa part de positif. l'optimiste le sait .

 

   

 

 

Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans CITATIONS
commenter cet article
9 novembre 2008 7 09 /11 /novembre /2008 17:26


J'ai lu ce livre cet été et j'ai souhaité faire partager ici mon enthousiasme de lecture.

J'oserai dire en préambule que cet article pourrait s'intituler " Saga famille MANN - 1 ";

Car inévitablement, je reviendrai sur cette fascinante famille d'écrivains.

Klaus MANN, fils de Thomas MANN, est né en 1906 à Munich et mort suicidé à Cannes le 21 mai 1949, un mois après avoir achevé son autobiographie "Le Tournant - Histoire d'une vie".

Inutile d'écrire des repères biographiques détaillés de l'auteur car tout est contenu dans ce livre.

Klaus MANN écrit dans son journal intime le 11 août 1941 : "Mon histoire, c'est le plus sincèrement, le plus exactement possible qu'il me faut l'écrire, avec tous ses aspects déterminés par l'époque, caractéristiques de l'époque et avec sa probématique particluière et unique. (L'ombre, sur mon chemin, de la gloire paternelle..., oui, cela y a sa place.)"

Cette phrase résume admirablement l'esprit de ce livre.

Thomas MANN est appelé "le magicien" par son fils car malgré tout Klaus a une vénération littéraire pour ce père qui a écrit les chefs d'oeuvres que l'on sait : La montagne magique, Docteur Faustus, Mort à Venise ... Mais au quotidien, il est agacé par ce père toujours occupé par ses livres. et là, il faut rendre hommage à Katia MANN, la mère attentive qui a su compenser les défauts de son mari dans la marche du foyer.

Et puis, toute l'autobiographie de Klaus MANN est hantée par le nazisme qu'il a combattu dès ses jeunes années d'adulte. Il a dû, lui aussi fuir le nazisme comme sa famille, menacée dès l'accession de Hitler au pouvoir en 1933. Et poursuivre le combat en exil, essentiellement aux Etats Unis.

Klaus MANN voile à peine son homosexualité en parlant avant tout d'amitiés et certaines se révèlent très "particulières" si on lit entre les lignes. Mais Klaus reste très pudique sur sa vie privée et préfère de loin faire une autobiographie culturelle et "politique".

Et alors, on est envouté par les récits de rencontres littéraires avec des auteurs tels que André Gide, Stefan Zweig.

Klaus MANN a réussi à se faire engager dans l'armée américaine en 1944 et via l'Italie il revient en Allemagne. Alors, il rencontre Richard STRAUSS, le compositeur de chefs d'oeuvres tels que "Le Chevalier à la Rose" . Mais Strauss ne renie pas le nazisme ce qui révolte Klaus bien naturellement et montre bien que le pays a été soumis.

Thomas MANN pour sa part rentrera seulement vers 1955 tellement l'après-guerre en Allemagne était "insoutenable" et Klaus s'en fait le témoin dès 1945 dans une longue lettre à son père en fin de volume...

Il y aurait encore beaucoup à dire sur ce livre et cette famille, mais il y aura une suite ...

A bientôt donc et surtout bonne lecture...

Un dernier conseil : un tel livre de 674 pages est tellement foisonnant que vous pouvez faire comme moi, lire 10 pages par jour et rester en compagnie de Klaus MANN pendant 67 jours environ : un réel "bonheur de lire", malgré le contexte ténébreux...

Denis
Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans LITTERATURE DE LANGUE ALLEMANDE
commenter cet article
7 novembre 2008 5 07 /11 /novembre /2008 18:06

Je viens d'acquérir ces 4 jolis marque-pages avec des poèmes d'Arthur Rimbaud et je voulais vous les montrer au plus vite !
J'en profite également pour vous donner quelques infos !

Les 4 poèmes sont :

- Le Dormeur du Val / Octobre 1870

- Ma Bohème  ( Fantaisie ) / Octobre 1870

- Rêve pour l'hiver / En wagon , le 7 octobre 1870

- Sensation / Mars 1870


                                             



                                                   

                                    Portrait d'Arthur RIMBAUD & Timbre à son effigie

 Biographie :

Arthur Rimbaud est né le 20 octobre 1854, à Charleville-Mézières, dans les Ardennes. Son enfance est marquée par la présence autoritaire de sa mère, qui dut élever seule ses quatre enfants. Cette autorité n'exclua pas d'ailleurs une réelle affection.

Rimbaud se montre à l'école un élève sage et brillant. Il compose tôt ses premiers poèmes, inspirés au début par l'école parnassienne. En classe de rhétorique il rencontre un jeune professeur, Izambard, qui l'aide à mieux découvrir à littérature française. Les poèmes composés pendant cette période d'adolescence s'affranchissent progressivement des conventions littéraires.

En 1870 éclate la guerre entre la France et la Prusse. C'est l'époque des premières fugues vers Paris et la Belgique car Rimbaud étouffe dans l'univers dérisoire et mesquin de sa ville natale.

En 1871, Rimbaud compose la" Lettre du Voyant " , et son poème " Le Bateau ivre ".         Ces textes sont essentiels pour comprendre la dimension radicalement nouvelle que Rimbaud veut donner à sa poésie. Séduit par Paris, fasciné par Verlaine qui l'y invite, Rimbaud coupe avec Charleville et se lance dans l'univers de la bohème littéraire de son époque.

Madame Verlaine prend l'ombrage de l'amitié de son mari et de Rimbaud. Au début, Rimbaud accepte de s'éloigner, puis Verlaine finit par le suivre en Belgique. En septembre 1872, ils partent tous deux en Angleterre. Cette période correspond à un moment intense de création lttéraire, Rimbaud écrivant alors ses poèmes des " Illuminations " quoique les dates exactes de composition n'aient pu être précisées.

La relation de Verlaine et de Rimbaud est très souvent orageuse. La rupture se fait en 1873 quand, à l'occasion d'une dispute, Verlaine tire sur Rimbaud et le blesse légèrement. Rentré chez lui, Rimbaud compose sa dernière oeuvre, Une Saison en enfer , sorte de confession autobiographique qu'il publie à compte d'auteur.

La deuxième partie de la vie de Rimbaud commence. Les voyages le mènent successivement en Italie, en Hollande, en Afrique, en Suède, au Danemark, à Chypre. Mais Rimbaud revient assez régulièrement passer la saison d'hiver à Charleville.

La dernière partie de la vie de Rimbaud se passe en Abyssinie. Il renie complètement son passé ainsi que toute forme de littérature. Il s'y livre à des activités d'exploration et de commerce. En 1891, il est obligé de rentrer à Marseille parce que son genou droit est atteint du cancer. Il est amputé. Il fait un dernier séjour dans les Ardennes, retourne à Marseille et y meurt le 10 novembre 1891.

    


                                          
  
        

       
  Aujourd’hui le Musée Rimbaud, situé au Vieux Moulin de Charleville, évoque le souvenir du poète. On peut y voir des originaux exceptionnels tels que le sonnet   "Voyelles ", ou l’esquisse du"Coin de table " de Fantin Latour. A voir également les innombrables écrits suscités par l’œuvre du poète et des travaux d’artistes.  
 

Quai Arthur Rimbaud
Ouvert tous les jours sauf le lundi
de 10h à 12h et de 14h à 18h
03 24 32 44 65


    Fabienne






Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans MARQUE PAGES
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 20:50

De temps en temps , je vous ferai découvrir des marque-pages de notre collection.

Ceux-ci viennent du Québec ! Je les aime beaucoup !

Merci à mon amie Jade , elle m'en envoie toujours de supers!





 Ceux-ci viennent de Belgique et sont réalisés en dentelle de Bruxelles & de Bruges

C' est mon pays, ma patrie et je ne la renie pas!



Ceux-ci viennent d'Allemagne , je les trouve sympas et originaux à la fois!



Je vous en ferai encore découvrir d'autres au fil des semaines ...



Fabienne
Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans MARQUE PAGES
commenter cet article
6 novembre 2008 4 06 /11 /novembre /2008 18:11
 Ce jour, j'ai choisi de vous parler de MARCEL PROUST 

Marcel Proust avait choisi CABOURG , une des stations balnéaires du Calvados.
Il  séjourna à plusieurs reprises au GRAND HÔTEL de Cabourg , notamment entre 1907 et 1914 , et il en a fait le" BALBEC " de son roman " A l'ombre des jeunes filles en fleurs ".   


                                   


Actuellement , il y a possibilité de louer la chambre " Marcel Proust " , on l' a découvert en flanant par là, cet été!

Voici quelques citations de Marcel Proust

"  Ce sont nos passions qui esquissent nos livres , 
     le repos d'intervalle qui les écrit ".
                                                      ( Le Temps retrouvé )

" Les plats se lisent et les livres se mangent ".

 C'est là en effet un des grands et merveilleux caractères des beaux livres que     
    pour l'auteur ils pourraient s'appeler " conclusions"  et pour le lecteur
 " incitations ".


" On ne connaît pas son bonheur. On n'est jamais aussi malheureux qu'on croit".
                                                                    ( Extrait " Du côté de chez Swann")


           


Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans NORMANDIE
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 16:24



       " Le bonheur est la plus grande des conquêtes , celle qu'on fait contre le destin qui nous est imposé ".


             " Qu'est-ce que le bonheur sinon l'accord vrai entre un homme et l'existence qu'il mène? ".
                                                                                                                                           
                                                                                                       - ALBERT   CAMUS -
                                               

                                       

                                    
                           




                                





                Je dédie cette page à mon mari

                FABIENNE

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans CITATIONS
commenter cet article
4 novembre 2008 2 04 /11 /novembre /2008 14:03

Maurice Carême ( 1899 - 1978) est un des poètes belges les plus connus. Auteur de recueils de poèmes , de contes et de romans, il s'adresse aux jeunes et moins jeunes lecteurs avec des mots simples , mais pas forcément faciles.
Célèbre dans le monde entier, traduit en plusieurs langues, Maurice carême a reçu de nombreux prix littéraires et fut couronné " prince en poésie" à la fin de sa vie.



                                                                       


Enfant , j'ai été bercée par ses poèmes vu que ma mère l'appréciait beaucoup et je me souviens avoir lu et relu plusieurs de ses recueils de poèmes ...

J'ai décidé de vous faire découvrir un de ses poèmes que je trouve attendrissant et qui m'a toujours fait sourire!


 LES PETITS SOULIERS

Par le chemin des écoliers
S'en allaient deux petits souliers,

Deux petits souliers seuls au monde
S'en allaient par la terre ronde,

S'en allaient , les semelle molles,
A regret , loin de leur école,

S'en allaient chez le cordonnier
Où l'on voit grandir les souliers,                                                

Où l'on voit souliers d'écoliers
Devenir souliers d'ouvriers,

Et parfois , avec de la chance,
Devenir souliers de finance,

Et souvent , avec de l'étude,
devenir souliers de grand luxe,

Et toujours , avec de l'amour,
devenir souliers de velours.


La Fondation Maurice Carême a été créée en 1975.

Elle a pour but de promouvoir la diffusion continue de l'œuvre de Maurice Carême.


Le Musée Maurice Carême

a ouvert ses portes en 1978.

Vous pouvez y contempler de nombreux portraits du poète et œuvres d'art.

Des visites guidées avec conférences et animations poétiques y sont organisées.


Où ?

                               Avenue Nellie Melba, 14                                                       
                                 1070     BRUXELLES
                                      BELGIQUE


Pour quelques informations complémentaires concernant sa biographie et son oeuvre :

www.servicedulivre.be/fiches/c/careme.htm


                     

 

        Merci de laisser vos commentaires !

                                                        Fabienne





Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans BELGIQUE
commenter cet article
3 novembre 2008 1 03 /11 /novembre /2008 17:46


On ne présente plus Marguerite DURAS pour les amateurs de littérature. Son oeuvre est très vaste, diversifiée englobant l'apoque du "nouveau roman". Le cinéma a aussi beaucoup compté dans son oeuvre.

Parmi ses oeuvres principales :
- Un barrage contre le Pacifique (1950)
- Hiroshima mon amour (1960)
- India Song (1973)
- Le camion (1977)
- L'amant (1984)
- La douleur (1985) ....

Et puis, en 2006, sont parus ces "Cahiers de la guerre" aux éditions POL, repris en Folio cette année en mars.

Ils ont été écrits entre 1943 et 1949 et le titre est trompeur, car ce ne sont pas des carnets sur lesquels l'auteur aurait noté son quotidien. Ces carnets lui ont servi de "brouillon" pour ses futures oeuvres. Et puis 1943 -1949, cela déborde largement la période de guerre.

Ainsi, on y trouve l'ébauche du "Barrage contre le Pacifique" : elle raconte donc sa jeunesse en Indochine au côté de sa mère et de son frère tyrannique. Ou encore on y découvre les prémisses de "La douleur", qui parle essentiellement de l'attente du retour de Robert Antelme de déportation.

L'édition Folio est très attrayante car elle retrace l'origine de ces cahiers et de leur découverte dans son "armoire bleue" de Neauphle le Château. Et puis tous les textes, fragments... sont "rattachés", dans une table, à l'oeuvre qui en naîtra. Sans oublier qu'il y a quelques pages de ces carnet reproduits en fac-similé dans l'édition Folio.

La coédition en 2006 avec l'IMEC qui détient le fonds Marguerite Duras (et tant d'autres d'ailleurs) a sans doute permis de faire ici un travail éditorial remarquable qui comble de plaisir les "inconditionnels" et les "découvreurs" de l'oeuvre de Marguerite Duras.

Pour en savoir pls sur l'IMEC :    www.imec-archives.com

Bonne lecture et à bientôt;

N'hésitez pas à donner vos avis,  coups de coeur ou déceptions sur Margeurite Duras dont l'oeuvre ne peut laisser indifférent.

Denis

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans LITTERATURE
commenter cet article
1 novembre 2008 6 01 /11 /novembre /2008 11:13
Comme promis, je viens vous faire découvrir une série de marque-pages  représentant des peintures de Frida Kahlo en provenance du Musée Dolores Olmedo de Mexico.


Portrait de Virginia ; Sans titre ; Autoportrait  au singe ; L'Autobus .




" Je peins ma propre réalité. la seule chose que je sais est que je peins car c'est une nécessité pour moi et je peins tout ce qui me passe par la tête sans censure."

                                                                                                                                                                          - Frida Kahlo -



 Quelques éléments biographiques de Frida KAHLO


1907 : Naissance le 6 juillet 1907 à La Casa Azul de Coyoacan , au Mexique

1910 : Début de la révolution mexicaine qui renverse Porfirio Diaz . Frida considèrera cette année comme celle de sa véritable naissance!

1916 : La polio lui laisse un handicap à la jambe droite

1923 : Elle intègre L'Ecole Préparatoire Nationale , réservée à l'élite mexicaine . Elle figure parmi les trente-cinq    filles d'une promotion qui compte deux mille élèves. Elle admire en cachette Diego Rivera peindre La Création.

1925: Elle subit un très grave accident ; L'autobus qui la ramène chez elle entre en collision avec un tramway. Elle souffre de nombreuses fractures et lésions internes.
Elle doit rester alitée et commence à peindre. elle fait de cette activité le combat de son existence.

1928: Frida devient membre du parti communiste mexicain. elle rencontre de nouveau Diego Rivera.

1929 : Le 21 août , Frida et Diego se marient.

1930 : Frida est enceinte et fait bientôt une fausse couche. Le couple  part pur San francisco. la santé de la jeune femme empire mais elle entame une série de portraits.

1931: Le Museum of Art de New York consacre une rétrospective au travail de Diego Rivera. Frida Kahlo rencontre l'oeuvre des peintres du XXèsiècle. elle fait la connaissance du Dr. Eloesser qui sera son conseiller médical jusqu'à la fin de sa vie.

1932: Frida fait une nouvelle fausse couche à Détroit où Diego réalise une fresque pour l'Institute of Art avant de    travailler au Rockfeller Center de New York.
En septembre , sa mère décède.

1934: Le couple retourne à Mexico et Diego entame une relation avec Cristina , la soeur de Frida.
           Lassée de l'attitude de son mari , Frida déménage et prend Isamu Nogushi pour  amant .

1937: Trotski et sa femme se réfugient au mexique et sont acceuillis à la Casa Azul . Trotski vivra une relation avec Frida.

1938 : André Breton vient à Mexico. Les couples Trotski, Breton et Rivera entretiennent de longues discussions sur la politique et la culture.
Frida expose pour la 1ère fois  à la galerie Julien Lévy à New York , elle peut commencer à vendre ses tableaux.

1939: Les surréalistes lui consacrent une exposition. Diego et Frida divorcent en novembre .

1940 : Frida suit un traitement médical à San Francisco avec l'aide du Dr Eloesser.
            En août, Frida & Diego se remarient!

1941 : Son père décède et le couple s'installe à La casa Azul.

1943 : Frida devient professeur à l'école d'art " La Esmeralda" .

1946 : Elle reçoit le Prix National de peinture pour le tableau Moïse.

1950: Sa santé s'aggrave. elle subit 9 opérations au niveau de la colonne vertébrale.

1953 : Pour la 1ère fois au mexique , une exposition lui est consacrée grâce à Cola Alvarez !

1954: Elle participe pour la dernière fois à une manifestation pour la paix au Guatemala.
           Frida Kahlo meurt le 13 juillet.

1959 : Après la mort de Diego Rivera en 1957 et conformément à la volonté de celui-ci , le musée Frida Kahlo est inauguré dans La Casa Azul.

Quelques références de livres

- KAHLO / Parkstone Press International  New York , USA , collection FOCUS  - 2006 -
   Auteur : Gerry Souter    Traductions : Karin Py

- KAHLO / Andrea Kettenmann / TASCHEN - 2003 -

- DIEGO & FRIDA / J.M.G. LE CLEZIO aux éditions STOCK - 1993 -
Un livre qui m'a vraiment passionnée car j'apprécie beaucoup la façon d'écrire de Le Clézio!



                                           Image:Kahlo.jpg
Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans MARQUE PAGES
commenter cet article

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***