Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 décembre 2008 1 01 /12 /décembre /2008 09:38

 

 

 

 

 

 

 

 

Un petit mot d'explication  sur cette manifestation " Un livre , une rose " qui se déroule chaque année le 23 avril .

 

Peut-être ne le saviez-vous pas , mais cela vient tout simplement d'une légende !

 

Je vous l'explique , en quelques mots :

 

Depuis le Moyen Âge , le 23 avril , on célèbre en Espagne la fête de la Saint - Georges , la San Jordi , la patron des Catalans.

 

Une légende veut que le chevalier Jordi  ait délivré une princesse des griffes d'un dragon. Il trancha la tête de l'animal et une pluie de roses s'en écoula.

 

Quelques siècles plus tard , en 1926 , un éditeur de Barcelone décide de créer une fête en hommage à Cervantes , le célèbre auteur de DON  QUICHOTTE.

Il choisit le 23 avril , jour de la mort de l'écrivain, pour commémorer l'événement.

 

De l'association de ces deux fêtes naquit la " Journée du Livre et de la Rose " , tradition maintenant célébrée dans quelques 80 pays.

 

 

Quelque marque-pages de cette manifestation

 

 

 

 

 

 

     Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans SALONS - ANNONCES DIVERSES
commenter cet article
29 novembre 2008 6 29 /11 /novembre /2008 20:25

 

 

 

         Il est important de ne pas confondre réussir sa vie et réussir dans la vie !

            Il faut apprendre à privilégier la qualité par rapport à la quantité !

 

 

 

 

 

 

 

 

" Apprendre à aimer ce que l'on fait , où l'on se trouve et ce que l'on a ,

   est une forme de réussite et de bon sens . "

 

 

 

 

" L'amour est l'énergie de la réussite ."

 

 

 

 

" Avoir de vrais amis et partager avec eux nos meilleurs moments,

   n'est -ce pas l'une des plus belles réussites ? "

 

 

 

 

" Apprendre à trier ce qui est essentiel de ce qui est superflu. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Réussir , ce n'est pas écraser les autres mais valoriser ses vraies possibilités . "

 

 

 

" Réussir, c'est oser traverser les " cercles ".

   Connaître et accepter d'autres manière de vivre,

   de penser , d'agir .

   Un moyen de parcourir le thème universel . "

 

 

 

 

" Le regard de notre enfant peut davantage évoquer

   notre réussite de vie

   que notre bulletin de salaire. "

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  " Réussir , c'est aussi savoir s'adapter à son entourage et à son environnement. "

 

 

 

 

" Donner de l'amour est l'une des plus belles réussites. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" La réussite se lit dans le regard des autres lorsqu'ils sont sincères et remarquent votre bonheur avec une pointe d'admiration . "

 

 

 

 

 

 

 

                                     

 

 

 

 

 

       Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans CITATIONS
commenter cet article
28 novembre 2008 5 28 /11 /novembre /2008 21:26

 

 

Editions Robert Laffont - 2005 - 482 pages (de bonheur littéraire)

 

Les Chevaliers du Royaume est le premier tome publié d'une "épopée littéraire" de 5 tomes annoncés.

Le deuxième tome est paru au printemps 2008 "MORGENNES".

 

L'auteur :

Tel que présenté en 4e de couverture : "Né en 1970, David Camus vit et travaille à Paris. Il a réalisé des films documentaires pour la télévision, travaillé dans l'édition et accompli plusieurs traductions".

 

 

 

... Les Auteurs -> David Camus

 

Les Chevaliers du Royaume a été son premier roman.

 

Il a aussi publié pour la belle collection "Découvertes" de Gallimard un livre sur les sous-marins, une de ses passions, avec un de ses amis Alexandre sheldon - Duplaix.

 

 

 

... Sheldon-Duplaix , David Camus

 

Pour mieux découvrir cet auteur très attachant car proche de ses lecteurs, il faut absolument aller à sa rencontre sur son site :

 

http://www.david-camus.com

 

Et cette épopée commence à Hattin, en terre Sainte en 1187. On est en pleine croisade et on y rencontre tous les grands personnages historiques de ce temps : Saladin, Chrétien de Troyes entre autres.

 

Et surtout, on suit les aventures de Morgennes, qui va se révéler être le personnage central des 5 tomes annoncés.

 

Amour, guerre et paix... Les scènes se suivent sur un fonds historique très documenté.

 

Ce livre est également une quête du Graal sous la forme de la "Vraie Croix" convoitée, recherchée, conquise et perdue...

 

L'auteur nous donne une bibliographie en fin de volume pour permettre au lecteur d'aller plus loin.

 

Il m'est difficile de résumer "Les Chevaliers du royaume" tellement il est passionnant et foisonnant. Et il demande à être lu tranquillement, de jour en jour, dans les pas de Morgennes et de la belle et mystérieuse Cassiopée... sans précipitation pour s'y délecter.

 

Je lui ai trouvé une très grande valeur littéraire qui, je l'espère, aura été partagée par tous ses lecteurs.

 

Quand on a adoré un livre, on ne peut jamais trop en parler.

 

Alors, je renvoie au site créé pour son épopée :

 

http://www.leschevaliersduroyaume.com

 

Il me tarde de commencer "Morgennes", ce que je ferai cet hiver pour en parler ici un peu plus tard.

Alors, bonne découverte et bonne lecture...

Denis

 

 

 

 

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans LITTERATURE
commenter cet article
27 novembre 2008 4 27 /11 /novembre /2008 09:35

 

 

 

 

 

 

 

 

 

                               Et oui, déjà 1 mois que " BONHEUR DE LIRE " a vu le jour ...

                                                et grâce à la naissance de ce blog,   

                                    de nouvelles rencontres , des personnes intéressantes 

                             sont entrées dans notre quotidien !                       

                          En espérant qu'il y en aura encore beaucoup d'autres !!!

 Merci  de votre soutien et de tous vos mots de sympathie,

 

 

 

 

 

  Fabienne & Denis

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans SALONS - ANNONCES DIVERSES
commenter cet article
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 20:50

 

Cette fois , nous vous emmenons sur les pas de Jules Michelet au château de   VASCOEUIL , dans le département de l'Eure , à environ 30 Kms de Rouen.

 

 

 

 

                                          Livre publié dans une belle collection aux  " Editions Petit à petit "

 

 

 

                                                    

 

                                                                                                    -  Portrait de Jules Michelet -

 

 

 

 

Biographie du site "Terre d'écrivains" , que j'ai trouvée assez complète et bien détaillée !

 

Jules Michelet naît en 1798 dans une chapelle désaffectée située au croisement de la rue de Tracy (n°14) et de la rue Saint-Denis, dans le quartier des Halles. Son père est un petit imprimeur basé 6 rue des Bons-Enfants. La vie est dure et la famille déménage souvent : de 1800 à 1802 rue Montmartre, rue du Jour, rue Française ; en 1808 10 rue des Saints-Pères ; en 1809 boulevard Saint-Martin ; en 1811 rue Notre-Dame de Nazareth (cette année-là, les affaires n’étant plus ce qu’elles n’ont jamais été, Monsieur Michelet ferme boutique) ; en 1812 rue du Carême-Prenant ; en 1813 rue de Périgueux, où meurt Madame Michelet en 1814.
  Son père étant devenu gérant en cette même année d’une maison de santé située 7 rue de Buffon près du Jardin des Plantes, Jules étudie au collège Charlemagne (à l’époque, on n’enseigne pas l’histoire ; elle est abordée à travers la philosophie et les lettres).
  La maison de santé ferme ses portes en 1818, et les Michelet migrent vers le 49 rue de la Roquette, où ils demeurent jusqu’à 1828.
Depuis 1821, Michelet est professeur suppléant à Charlemagne. Dès 1827, il est chargé d’enseigner la philosophie et l’histoire à l’Ecole Normale.
  En 1830, il est nommé par Guizot, alors ministre de l’Intérieur, chef de la section historique des Archives Nationales (qu’il ne quittera qu’en 1852).
Il vient de publier un Précis d’histoire moderne et les Principes de la philosophie de Vico, à qui il emprunte l’idée que l’humanité se crée elle-même.
  En 1833 - deux ans après la parution du moyen-âgeux Notre-Dame de Paris et année de parution du Médecin de Campagne - paraissent les deux premiers tomes (qui vont jusqu’en 1270 -il y en aura vingt et un autres) de son Histoire de France. Dans ces années-là, il lui arrive de lire plusieurs ouvrages par jour. Pour en lire certains dans le texte, il a appris l’allemand et l’italien.
En 1838, il obtient une chaire d’histoire et de morale au Collège de France.
  Michelet vient de perdre sa femme en 1839 lorsqu’il s’éprend de la mère d’un de ses élèves, Alfred Poullain-Dumesnil. Madame Poullain-Dumesnil, propriétaire du château de Vascoeuil, décède en 1842 chez l’historien 10 rue des Postes (devenue rue Lhomond), où elle s’était installée pour se soigner. Mais Michelet continue d’être l’hôte de Vascoeuil, Alfred devenant bientôt son gendre. À Vascoeuil, son esprit est stimulé par "la tendre lumière des cieux vaporeux de Normandie" (Jacques Rueff).
  En 1843, au Collège de France, il déclenche la polémique par son cours sur les jésuites, qu’il rend responsable de la stérilité intellectuelle et morale du pays. Edgar Quinet et Adam Mickiewicz, dans leurs cours respectifs, développent des idées proches. La presse prend le relais et l’opinion s’enflamme pour ou contre. Les cours des deux derniers sont suspendus en 1845, celui de Michelet en 1848.
  En 1846, année de la mort de son père, il publie Le Peuple, oeuvre en partie autobiographique composée à Vascoeuil.
Alors que Lamartine publie en 1847 son Histoire des Girondins, Michelet travaille à son Histoire de la Révolution et interroge les témoins survivants.
  Dans ces années-là, il habite 45 rue de Villiers, devenue depuis rue Guersant. On peut le trouver aussi dans le salon de Marie d’Agoult, rue Neuve-des-Mathurins, aux côtés de Lamennais, Tocqueville, Mickiewicz, Tourgueniev, Renan et d’autres.
Après la révolution de février 1848, il conçoit son rôle davantage comme celui d’un éducateur qui initie le peuple à la République, plutôt que comme d’un acteur politique. Comme Quinet, il reprend en mars son cours au Collège de France. La révolution de juin ne le surprend pas tout à fait. Sa répression le brise. « Que la mémoire de ce jour soit abolie », écrit-il dans son journal le 23 juin. En juillet, il abandonne ses aspirations éducatrices et se replonge dans l’Histoire de la Révolution française, qui paraît en 7 volumes entre 1847 et 1853. 
Le coup d’État de décembre 1851 le chasse à nouveau du Collège de France, où ses cours avaient repris (laissant orphelins ses nombreux auditeurs, parmi lesquels Émile Erckmann). Michelet est bientôt également destitué de son poste aux Archives. Il part pour Nantes.
  Il revient à Paris en 1854 (44 rue de l’Ouest - devenu 76 rue d’Assas) et poursuit sous l’Empire l’écriture de son Histoire de France, sur laquelle plane l’échec de la révolution, et d’ouvrages de sciences naturelles.
Ultime retombée de juin 1848 : il confie dans Nos Fils (1869) « Je suis né peuple, j’avais le peuple dans le cœur. […] Mais sa langue, sa langue, elle m’était inaccessible. Je n’ai pas pu le faire parler. »
  Sa dernière demeure est le 1 avenue du Général de Gaulle à Hyères, où il avait l’habitude d’hiverner.

 

 

A SAVOIR

Les éditions de l'Equateur ont décidé de rééditer la monumentale " Histoire de France " de Jules Michelet en 17 volumes.

Douze volumes sont parus à ce jour et il faudra attendre janvier 2009 pour lire le dix septième consacré à LOUIS XV  et XVI .

Chaque volume est précédé d'une longue introduction de Paule Petitier , sans doute la meilleure spécialiste de Jules Michelet .

 

 

 

 

                                                  

Jules Michelet a publié les deux premiers tomes en 1883. Il était alors un jeune historien prometteur , proche de la famille Royale et enseignant à l'Ecole Normale .

Avec le 3 ème tome en 1837 , consacré au XIV è siècle, Michelet dramatise l'histoire...

Il achève son histoire de la france en 1869 , tandis qu'il se désespérait de voir arriver la République...

Alors que les courageux lecteurs , amateurs d'histoire et de littérature se lancent dans cette grande aventure ... sous la plume de ce  " grand " Michelet !

 

 

 

 

 

 

                                         

 

 Jules Michelet avait établi son cabinet de travail au sommet de la tour du chateau , aujourd'hui , reproduit à l'identique .

 

 

 

 

 

 

                                               

               

              Vous pouvez aussi visiter le Musée Jules Michelet situé près du chateau de Vascoeuil .

 

 

 

Nous n'avons qu'un conseil à vous donner :" La région est magnifique , allez vous y promener ! "

 

 

  Il y en aura d'autres :  Flaubert à Ry, Leblanc à Etretat , Corneille à Rouen et à Petit-Couronne,
  Hector Malot à La Bouille, Hugo à Villequier , etc ...
 

 

A SUIVRE ...

 

 

Fabienne & Denis

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans NORMANDIE
commenter cet article
25 novembre 2008 2 25 /11 /novembre /2008 20:45

 

    Amélie Nothomb , jeune tête couronnée par la très ancienne Académie française.

       Du roman bien charpenté à la verve acidulée, précoce et de bonne garde.

                         C'est le " beaujolais nouveau " des lettres belges !

 

 

 

 

 

                                                   

                                                           

 

     

 

                      Amélie  Nothomb est née le 13 août 1967 à Kobe au Japon .

Elle est la fille de l'ambassadeur de Belgique à Rome , petite-nièce de l'homme politique Charles - Ferdinand Nothomb. Elle est issue d'une ancienne et illustre famille bruxelloise qui apporta autrefois la province de Luxembourg au royaume de Belgique.

Cette famille a apporté une juste proportion d'hommes politiques et d'écrivains.

Son père , Patrick Nothomb , est ambassadeur , baron et écrivain ( Dans Stanleyville , 1993).

Elle passe les cinq premières années de sa vie au Japon  , dont elle restera profondément marquée , allant même jusqu'à parler très couramment japonais.

Son expérience d'expatriée ne s'arrête pas là puisqu'elle vivra successivement en Chine, à New York , au Bengladesh ,en Birmanie et au Laos avant de débarquer à 17 ans sur le sol d Belgique, berceau de sa famille où elle entame une licence en philologie romane à l'Université Libre de Bruxelles.

De cette époque , elle ne cache nullement garder de douloureux souvenirs car incomprise et rejetée , elle se retrouva confrontée à une mentalité qui lui était inconnue jusque là.

Se définissant comme " graphomane" , elle écrit depuis l'âge de 17 ans.

Elle se dit avoir été influencée par : Diderot, Pascal et Céline .

A 33 ans , elle se dit " malade de l'écriture " et avoue avoir écrit 37 romans!

L'écrivain garde rangés dans un carton 20 manuscrits qu'elle se refuse à publier , les estimant trop personnels.

Cependant et pour le plus grand bonheur de ses lecteurs , Amélie Nothomb publie. C'est en 1992, alors âgée de 25 ans, qu'elle fait son entrée fracassante dans le monde des lettres avec son roman " Hygiène de l'assassin".

Son talent reconnu , est confirmé en 1993 avec " Le Sabotage amoureux" et l'année suivante avec " Les Combustibles ", une pièce de théâtre.

Il y aura ensuite : " Les Catilinaires" en 1995 , " Péplum "en 1996 , "Attentat" en 1997, " Mercure " en 98, " Stupeur et tremblements " en 1999 qui fût Grand Prix du roman de l'Académie française , " Métaphysique des tubes " en 2000 , et "Cosmétique de l'ennemi " en 2001 , tous publiés chez Albin Michel.

Il y aura ensuite " Robert des noms propres " en 2002, " Antéchrista "en 2003 , "Biographie de la faim " en 2004 , " Acide sulfurique " en 2005 , " Journal d'Hirondelle " en 2006 , " Ni d'Eve ni d'Adam " en 2007 ( Prix de Flore ) , et " Le Fait du prince " en 2008.

Elle a également écrit des contes et nouvelles .

Entre 2000 et 2002 , elle écrit sept textes pour la chanteuse française Robert . Elle romance la vie de la chanteuse dans " Robert des noms propres " paru en 2003 .

En 2004 , elle en était à son 53 ème manuscrit . Elle dit écrire près de 3 romans par ans pour n'en publier qu'un seul!

En 2008, elle reçoit le Grand prix Jean Giono , qui couronne " l'ensemble de l'oeuvre d'un auteur de langue française ayant défendu la cause du roman ".

 

 

 

Deux de ses livres ont été adaptés au cinéma :

 

En 1999

 

Hygiène de l'assassin / Film français réalisé par François Ruggieri , avec Jean Yanne ( Prétextat Tach ) et Barbara Schulz ( Nina ) .

                               

En 2003

 

Stupeur et tremblements / Film français réalisé par Alain Corneau , avec Sylvie Testud ( Amélie ) et Kaori Tsuji ( Fubuki ) .

 

 

                                                        

 

 

 

J'ai eu l'occasion de la rencontrer au Salon du livre de Paris en mars 2008 et je l'ai trouvée très sympathique et très proche de ses lecteurs & lectrices .

 

 

Fabienne

 

 

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans BELGIQUE
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 22:22

 

   La Joie est un sentiment fort, intense, que ressent tout l'être.

 

 

 

" La Joie est une expression spontanée naturelle , qui vient du coeur. "

 

 

 

 

 

 

" Vivre sans joie , c'est comme vivre sans amour. "

 

 

 

" La joie est le piment doux et fort à la fois qui assaisonne notre vie. "

 

 

 

" Une des plus belles expressions de la joie se vit lorque l'enfant paraît. "

 

 

 

 

 

                                                                

 

 

 

 

              

" C'est grâce à la joie que l'on triomphe des épreuves de la vie et que l'on peut continuer son chemin. "

 

 

 

" La joie est une liqueur de vie dont on voudrait s'enivrer durablement. "

 

 

 

" Être en joie est un art de vivre , comparable à l'artiste qui cherche à réaliser un chef-d'oeuvre."

 

 

     

" Être en joie , c'est une façon de manifester notre gaieté et de la communiquer. "

 

 

 

 

 

   

 

 

Comme l'a écrit Descartes : " La joie est une agréable émotion de l'âme . "

 

 

 

Comme le dit si bien Georges Duhamel : " Si posséder est un plaisir , donner est une joie. "

 

 

 

Georges Bernanos affirme , avec justesse , que : " la joie intérieure est une joie si profonde que rien ne saurait l'altérer. "

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Faut-il attendre la fin de sa vie pour s'apercevoir que la joie était à la portée de la main et que l'on a oublié de la cueillir ?

 

 

 Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans CITATIONS
commenter cet article
24 novembre 2008 1 24 /11 /novembre /2008 12:54

 

C'est toujours avec plaisir que je vous fais découvrir notre collection de marque-pages , tous aussi beaux les uns que les autres !

 

 

 

Voici 3 magnifiques marque-pages de la Tapisserie de Bayeux  ( XIè siècle )

 

 

 

 

 

 

 

 La Tapisserie de Bayeux , chef - d'oeuvre unique au monde, est un document réalisé au XIè siècle.

Il s'agit en fait d'une broderie exécutée sur toile de lin avec des laines de couleurs variées.

Sur plus de 70 mètres de long et 50 centimètres de hauteur , cette " pièce " retrace l'histoire de la conquête de l'Angleterre par Guillaume le Conquérant.

 

 

 

 

 

3 beaux marque-pages italiens

 

 

Florence  , Venise & Pise

 

 

 

3 magnifiques marque-pages égyptiens

 

 

L'égyptologie, une de mes passions , que je vous ferai également découvrir ...

 

 

 

 

 

 

Le premier vient d'Allemagne du musée de Berlin et il s'agit bien entendu du superbe buste de NEFERTITI.

 

 

Le 2ème représente une gravure  qui se trouve  dans le Temple de NEFERTARI en Egypte.

 

 

Le 3ème représente un détail du  Montant de porte de AKHETAA , à Saqqarah , en Egypte.

 

 

 

 

 

3 marque-pages en provenance d' Allemagne

 

 

Cadeau de mon amie Renate

 

 

 

 

 

 

 

 

1 marque-pages original  " robe & cintre " du Canada

 

 

 

Cadeau de mon amie Jade

 

 

 

 

 

Et pour terminer en beauté , un magnifique marque-pages offert par mon amie Arlette de Vitrolles.

 

 

 

 

 

 

 

  Merci de laisser un commentaire sur ces marque-pages en espérant que vous vous serez régalé(e)s !!!

 

  Et a bientôt pour la suite ...

 

 

 

                           

 

 

 Fabienne

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans MARQUE PAGES
commenter cet article
23 novembre 2008 7 23 /11 /novembre /2008 12:53



(Edition KLINCKSIECK - 1976 - Collection Bibliothèque du XIXe siècle

En couverture : portrait de Mme Récamier par le baron Bérard - Musée de Parme)


(Livre emprunté à la bibliothèque municipale du Havre : une mine d'or pour la lecture)


Entre 1807 et 1830, ce sont 179 lettres qui sont écrites par Benjamin Constant et restituées dans ce livre, très richement annoté par Ephraïm Harpaz.


L'essentiel de cette correspondance se situe entre septembre 1814, date à laquelle Benjamin Constant déclare son amour à Madame Récamier et fin 1815 où il part en exil à Bruxelles puis à Londres pour quelques mois. Il a alors perdu tout espoir d'être aimé par elle, car Mme Récamier lui a donné son amitié et rien de plus.


Benjamin Constant montre dans ces lettres son désespoir (romantique dans le ton) tout au long de ces mois cruciaux pour lui quant à sa relation avec Mme Récamier.


Cette correspondance permet aussi de vivre presque au jour le jour, les "Cent Jours"de Napoléon de mars à juin 1815, pendant lequels Constant s'est "compromis"  en rédigeant pour l'empereur "l'acte additionnel aux constitutions   de l'empire du 22 avril 1815"  et a dû à la suite du retour de Louis XVIII s'exiler temporairement.


Pour en savoir plus sur l'acte additionnel :

http://hc.rediris.es/04/Numero04.html?id=06



Quelques repères biographiques :



 

Benjamin constant, anonymous ...




Benjamin Constant de Rebecque dit "Benjamin Constant" (Lausanne 1767 - Paris 1830) :


Descendant d'huguenots émigrés en Suisse, il entame sa carrière politique sous le Diretoire, comme représentant du libéralisme bourgeois.

Hostile à Napoléon, il s'exile sous l'Empire et entretient avec son amie Mme de Staël (1766 - 1817) une relation tulmutueuse qui lui inspira la tram de son célèbre roman "ADOLPHE" (1816)


 

Benjamin Constant



Il soutient Napoléon lors des "Cent Jours" puis se rallie à la monarchie restaurée? Il fut sous la Restauration l'un des chefs du Parti Libéral (1815 - 1830) jouissant par ses talents de pamphlétaire d'une grande popularité et contribua ainsi à la Révolution de 1830.



Mme Récamier




Julie Bernard Récamier dite "Madame Récamier" (Lyon 1777 - Paris 1849) :


Mariée à 15 ans à un riche banquier, elle ouvre à l'hôtel Necker, requis par son mari, un salon qui réunit à la fin du Directoire et sous le Consulat les opposants à Napoléon et se lie d'amitié avec Mme de Staël.

Exilée par Napoléon en 1811, elle reçoit à partir de 1819 à l'Abbaye aux Bois (ancien couvent de femmes, rue de Sèvres à Paris) une société très brillante se déclarant "amoureuse de l'amitié" et se lie notamment à Ampère, Constant et Chateaubriand.



http://paris1900.lartnouveau.com/paris07/lieux/l_abbaye_aux_bois.htm


Mme récamier a écrit ses Souvenirs et une riche correspondance.


Conclusion :


La littérature rejoint souvent l'Histoire et donne toujours envie d'aller plus loin en "lectures croisées".


Chateaubriand a aussi publié des "Lettres à Mme Récamier".

Alors... sans doute à bientôt, pour une suite littéraire à cet article...



  Livre - Lettres A Madame Recamier



Denis

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans LITTERATURE
commenter cet article
22 novembre 2008 6 22 /11 /novembre /2008 16:45

 

 

 

   J'ai décidé de vous offrir ces citations superbement illustrées que j'ai trouvées sur le net .

 

  "  Le futur appartient à ceux qui croient à la beauté de leur rêve. "

 

 

 

                                                                       

                                                    

 

 

 

 

 " J'ai le rêve qu'un jour mes quatre enfants vivront dans une nation où ils ne seront pas  jugés pour leur couleur de peau mais pour leur caractère."

 

                                                                                                     - Martin Luther King -

 

                                                        

 

                                                         

                                                                         

 

         

 

 

 

" Un des plus grands bonheurs de cette vie, c'est l'amitié ; et l'un des bonheurs de l'amitié, c'est d'avoir quelqu'un  à qui confier un secret. "

 

 

 

 

 

                                           

                                                                   

 

         

 

         " Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder dans la même direction ."
                                                                                                     - Antoine de Saint-Exupéry -

 

 

 

         

                                                      

 

                                                                                    

 

                                                                   

                                     A   Tous les ami(e) s des blogs , nous souhaitons :      

                                                                             

                                                                                              

                                                                                                  

 

                                      

 

 

     Fabienne & Denis

 

 

 

Repost 0
Published by DENIS ET FABIENNE - dans CITATIONS
commenter cet article

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***