Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 09:15

Comme promis le 1er juillet dernier, j'ai pu achever la lecture du livre proposé par Biblioclub, au cours de mes congés et je peux ainsi en faire le résumé qui suit.
Petit détail : j'ai souhaité rester dans l'esprit du club, à savoir écrire son article sans avoir lu celui des autres membres, ce que j'ai tenu à faire ici.



                                               


                                                    



          Nous étions les Mulvaney de Joyce Carol Oates (La cosmopolite - Stock)
                                 600 pages - traduction par Claude Seban
                                 (titre original : We were the Mulvaneys - 1996)


Comme je l'avais laissé entendre dans mon petit billet du 1er juillet, et cela s'est confirmé à l'issue de la lecture de ce roman, j'ai ADORE ce livre.

Je m'attache beaucoup au style et à la "qualité littéraire" des romans que je lis et si je devais noter ce livre je mettrais 10/10.

Le ton du livre est donné dès la première page :

"Longtemps vous nous avez enviés, puis vous nous avez plaints.
Longtemps vous nous avez admiré, puis vous avez pensé "Tant mieux!... ils n'ont que ce qu'ils méritent".
"Trop brutal, Judd!" dirait ma mère, gênée, en se tordant les mains. Mais j'estime qu'il faut dire la vérité, même si elle fait mal. Surtout si elle fait mal."

Et nous voici partis pour une aventure longue de 600 pages avec un narrateur, Judd, le plus jeune des 6 Mulvaney : "les Mulvaney".

La première partie "Portraits de famille" va s'attacher à décrire la vie des Mulvaney: le père Mickael, la mère Corinne, les 3 frères (Mike, Patrick et Judd) et la soeur Marianne, dans leur petite ville de province aux Etats-Unis : Mont-Ephraîm (Etat de New York).

La famille habite une ferme bien connue de la région où les Mulvaney vivent une vie tout à fait respectable. Mais, bien sûr, le suspens du roman est de savoir le "ça" qui a fait basculer la famille dans le chaos à l'issue de la St Valentin de 1976...

C'est Marianne qui est la cause du désoeuvrement de la famille. Coupable, non coupable... Elle ne voudra pas accuser Zacharie Lundt car il était ivre comme elle, au moment des faits, à la sortie du bal...

Bref, la famille est discréditée. Mickael, le père, "répudie sa fille" en la faisant partir chez une tante loin du bruit de Mont-Ephraim. Il devient alcoolique et violent, au point de faire péricliter ses affaires... Les 2 frères ainés vont partir vivre leur propre vie, Patrick obtenant tout de même réparation en chatiant plus tard Zacharie... Et Judd va quitter la maison suite à une altercation violente entre le père et la mère...

Voilà à peu près résumé 600 pages d'un roman que j'ai lu comme un "thriller", tant on a envie de connaître la vie et l'évolution de chacun, sous le regard presque objectif de Judd, devenu journaliste au moment où il raconte cette "grandeur et décadence" d'une famille américaine.

Vous aurez compris que ce livre de Joyce carol Oates m'a donné envie de poursuivre la découverte de son oeuvre.

                                             

                                              


J'ai "Blonde" qui m'attend dans ma bibliothèque depuis quelques années que je vais lire très prochainement, en espérant y retrouver la même sensation de bonheur littéraire.

Chapeau, madame, je vous savais très grand écrivain et votre livre m'a conforté dans cette opinion.

Bonne lecture et retrouvez d'autres articles sur ce livre en allant chez Sylire qui répertorie tous les blogs qui ont participé à ce "challenge de lecture.

Denis

Repost0
14 juillet 2009 2 14 /07 /juillet /2009 08:00







 "Un simple regard posé sur une fleur et voilà une journée remplie de bonheur."


 - Céline BLONDEAU -
 

Repost0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 12:10


 Juste envie de vous faire découvrir quelques oeuvres de TINA CLOSE , une femme - peintre Américaine que j'admire beaucoup!























































































Tina CLOSE


Tina Close est une femme peintre Américaine qui a consacré son art à la botanique , aux animaux , etc...
Elle a vécu au Congo, en Ecosse , au Japon et à plusieurs endroits en Amérique.
Elle vit actuellement dans le Wyoming ( USA ) entourée de 3 chiens et de 2 perroquets et expose ses oeuvres dans 2 Galleries d'Art.






Repost0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 11:45





Oser être heureux


Oser être heureux
c'est accepter de l'être tout de suite.
Oui ! sans conditions, à l'aube de chaque instant,
en étant capable d'accueillir simplement
l'inouï du présent.
Être heureux c'est savoir entrer dans le fragile
et l'éphémère de l'événement, de s'accorder avec lui
dans le meilleur de ce qu'il recèle.
Etre heureux c'est être à la fois le réceptacle et
le don dans l'immédiateté d'un regard,
l'intensité d'une intention, la liberté d'un geste.
La clef du bien-être ne doit pas être confondue
avec la recherche du bonheur,
elle est dans l'acceptation inconditionnelle
du meilleur de soi dans la rencontre
avec le meilleur de l'autre
Quand je sais dire oui ou non,
sans me blesser ou me culpabiliser.
Quand je sais entendre et recevoir
le oui ou le non de l'autre comme étant bien le sien.
Quand je sais sans réticence accepter mes possibles
et me différencier de ceux de l'autre.
Quand je sais me respecter et me définir
face aux valeurs et croyances parfois
si éloignées des miennes.
Un bonheur se reçoit et s'amplifie
dans l'imprévu d'une rencontre,
dans le rire d'un partage,
dans l'étonnement d'un abandon.
Quand je cherche à l'emprisonner
dans la répétition ou l'exigence,
il se dérobe et se perd à jamais.

Repost0
13 juillet 2009 1 13 /07 /juillet /2009 11:42






" Tout bonheur commence par un petit déjeuner tranquille."   

- Somerset Maugham -

 

 

Repost0
12 juillet 2009 7 12 /07 /juillet /2009 06:00







 " Ecouter les autres, c'est encore la meilleure façon d'entendre ce qu'ils disent. "

                                                   - Pierre Dac -

Repost0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 21:40


C'est de La Loge Monteil à Montmorillon que nous vous adressons ces quelques mots.
   Nous sommes dans une agréable chambre d'hôte , la chambre      " Charmoise " , surperbement décorée avec trois aquarelles de Sylvie EDELINE ( " L'Atelier de la Gartempe " ) ainsi que des calligraphies et des reproductions de cartes anciennes de Ker Eddin ADILI.









Acceuil très chaleureux et chambres d'hôtes situées dans un endroit exceptionnel !

Demain , nous irons nous ballader à Montmorillon," Cité de l'écrit et des métiers du livre "  à la découverte des bouquinistes et librairies et où a lieu également un petit marché artisanal.





Et puis , nous rentrerons retrouver notre Normandie !



Repost0
11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 06:00






" Que la douceur de l'amitié soit faite de rires et de plaisirs partagés."

                                               -  Khalil Gibran -

 

Repost0
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 06:00






 
" Savoir écouter son coeur, suivre ses intuitions, faire confiance à sa propre sagesse. " 

                    - Anonyme -

Repost0
9 juillet 2009 4 09 /07 /juillet /2009 06:00



Tournesol.jpg Tournesol image by Kauly



" C'est une consolation de partager le même malheur et de ne pas être seul à souffrir."


- Lucien de Samosate -

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***