Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 07:30



Voilà sa façon à lui de transformer les livres ...

Ce n'est pas ce qui me plaît le plus , mais je tenais quand même à vous faire découvrir cet artiste assez étonnant qu'est ROBERT THE !










the medium




























 N'hésitez pas à laisser vos commentaires que vous ayez aimé ou pas ...




 

Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 07:00







OSER LE RISQUE !




Sourire… c'est prendre le risque de paraître ridicule.
Pleurer… c'est prendre le risque de paraître sentimental
Tendre la main vers l'autre…
 c'est prendre le risque de s'impliquer.
Faire voir ses sentiments…
 c'est prendre le risque de montrer son véritable soi.
Étaler ses idées, ses rêves devant la foule…
c'est risquer de ne pas être aimé en retour.

Vivre, c'est risquer de mourir.
Espérer, c'est risquer le désespoir.
Essayer, c'est risquer l'échec.

Mais les risques doivent être courus,
 parce que le plus grand risque dans la vie,
c'est de ne rien risquer.

La personne qui ne risque rien ne fait rien,
n'a rien, n'est rien.

Quelqu'un peut éviter la souffrance et le chagrin,
mais ne peut alors apprendre à ressentir, à changer,
à grandir, à aimer, à vivre.

Enchaîné par les certitudes, l'individu est un esclave
qui a renoncé à la liberté.

Seul l'individu qui risque est vraiment libre.


Repost0
25 août 2009 2 25 /08 /août /2009 06:00



Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 14:53











Les chats, autre forme de sensualité, depuis Mitsou (dessiné à l’âge de 11 ans, préfacé par Rilke), jusqu’au Lever II.
On retrouve également les chats dans Le Roi des Chats, Thérèse rêvant, Le Salon, Les Poissons rouges, Le Chat de la Méditerrannée, Le Lever II.








 Balthus le roi des chats - 1935









 

Balthus est un des très rares peintres pour lequel Albert Camus ait écrit un texte de catalogue ( Galerie Pierre - Matisse , 1949 )

Ainsi Camus écrit :

" Balthus a un style , ce qui se fait rare. mais sa manière est singulière : il me semble qu'on la définirait bien en disant que cette peinture dépayse d'autant plus qu'elle est plus réaliste. "

A noter que Camus fût le premier propriétaire de " Paysage d' Italie " de Balthus ( 1951).

Un même amour du théâtre , des Hauts de Hurlevent et des paysages méditerranéens rapprochait Camus et Balthus.







 Photo de Jean - Louis Barrault  , Balthus , Camus








BALTHUS



Paysage Provençal - Huile sur toile - 1925







balthus-la-mediterranee-juin-2008.1215003314.jpg





Balthus et son “Chat de la Méditerranée” enseigne peinte pour le restaurant
“La Méditerranée “place de l’Odéon, où il venait manger avec ses amis Eluard, Camus, Malraux, Giacometti…


Il avait aussi réalié les décors de théâtre pour "La Peste " d'Albert Camus en 1949.










Thérèse rêvant


The Metropolitan Museum of art, Jacques and Natasha Gelman Collection, 1998 (1999.363.2) Image © The Metropolitan Museum of Art









Le chat au miroir III, 1989-1994

 












Girl with Cat






 


Ce livre d'Alain Vircondelet a été publié en 2003 chez FLAMMARION - 110 pages -  


Quatrième de couverture

Les chats de Balthus vaquent sereinement à leur vie de chat dans le Grand Chalet du paus de Vaud. Ils lapent leur pâtée comme le fait le gros chat de Thérèse rêvant et connaissent par coeur les trilles de La Flûte enchantée qui résonnent dans la demeure. En apparence, une vie rêvée de chat...
Les chats sous la tutelle douce et altière de Balthus et de Setsuko, son épouse, n'ignorent pas qu'ils font partie de l'histoire souterraine et lumineuse qui se vit ici. Ils ont donné de leur temps pour la "pose" et leur intrusion dans les toiles les a chargés d'un poids de mémoire originelle.

Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 07:00








Jolie petite fleur
Ton parfum quel bonheur !
Joli coquelicot
Qui chante et dit de jolis mots!
Jolie marguerite
Toi seule a le mérite
De vivre et de t’épanouir
Pour ne jamais mourir!


C’est la ronde des fleurs
chaque matin, dans mon coeur.
Certains jours, malgré mes pleurs
elles me comblent de bonheur.
Je leur parle durant des heures
avec sagesse et douceur.
Elles m’apportent leur candeur
j’ai l’âme tout en couleurs...

Repost0
24 août 2009 1 24 /08 /août /2009 06:00





Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 21:24



paix et amour par Francoise MELZANI


 J'espère ...


J'espère qu'un jour viendra
où le monde vivra en paix.

J'espère que cette paix
rimera avec égalité et fraternité.

J'espère un monde meilleur
parfumé de senteurs de fleurs

Où nous n'aurions plus peur
et où le mot malheur

Serait rayé à jamais
et remplacé par le mot Bonheur !


    Fabienne

Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 08:00




Journal / Hélène BERR
Préface Patrick Modiano
Editions Points - 302 pages



 Juste envie de vous parler de ce livre que je n'ai pas lu mais que  j'ai pu écouté vu que Denis l'a emprunté en livre -audio à la bibliothèque.
Dans ce journal d'une étudiante  morte en déportation , les petits bonheurs prennent un relief poignant à la mesure de sa lucidité face à l'horreur.







A la libération du camp de Bergen - Belsen en avril 1945 , il y avait un tel amoncellement de cadavres qu'il devint très vite impossible de les enterrer.
L'armée britanique se servit de bulldozers pour les pousser vers des tranchées creusées à la hâte.
Quelques jours avant l'arrivée des Anglais , Hélène Beer , une jeune femme de 24 ans , y était morte d'épuisement.
Son corps gît aujourd'hui dans une fosse commune. Une de celles où avaient roulé ceux de Margot et d'Anne Franck.
Comme l'adolescente , Hélène écrivait son journal.
Remis après la guerre à son fiancé , Jean Morawiecki , le manuscrit a été publié par les éditions Tallandier.











Extrait du Journal d'Hélène Beer



Son journal débute au printemps 1942 pour s'achever à quelques semaines de son arrestation et de sa déportation en mars 1944. c'est un témoignage exceptionnel sur le quotidien des Juifs à Paris pendant l'Occupation , et un bouleversant texte littéraire.
Car les drames y sont racontés avec une force , une foi , une vitalité tendre et une lucidité qui emportent et qui étreignent.
" La vie continue à être étrangement sordide et étrangement belle " laisse-t-elle échapper un soir de juin 1942 ,alors qu'elle porte déjà l'étoile jaune.
Hélène est issue d'une famille bourgeoise , elle prépare l'agrégation d'anglais à la sorbonne , elle lit Lewis carroll, Keats ,Dostoïevski et Roger Martin du Gard.
Elle joue Mozart au violon , flâne au Luxembourg. Elle est amoureuse ...
Le malheur et l'angoisse vont envahir peu à peu les pages qu'elle s'astreint à rédiger " avec une sincérité complète ".
Ce sont les persécutions , les humiliations, les rafles , les enfants juifs orphelins , dont elle s'occupe à l'Ugif , Drancy et ces histoires terribles qu'on raconte sur ce qui se passe en Silésie.
" Irai-je jusqu'au bout ? " se demande-t-elle en janvier 1944.
Elle franchira le dernier cercle de l'enfer comme l'écrit Patrick Modiano dans sa préface.
" Horror, Horror , Horror "  sont les derniers mots qu'elle laissera sur le papier !


( Source Marianne- le Magazine Littéraire )

Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 07:00





Voici ce que nous a écrit Marjorie Frydig de l'association "le droit de lire" :
"Au fil des liens Internet, j’ai pu découvrir votre blog sur lequel vous nous faites partager vos lectures, vos affections.
Je me permets donc de vous écrire dans le cadre de l’association « Le droit de lire ». Celle-ci a pour but de permettre l’accès à la lecture pour tous, transmettant la passion de la lecture dès son apprentissage.
C’est dans ce cadre qu’a été créé le conte nommé « la Planète des alphas » qui met en scène des petits personnages – les Alphas – dotés de caractéristiques étonnantes : ils ont la même forme et font le même son que les lettres qu’ils représentent. Par exemple, le "f" est une fusée dont le bruit du moteur fait "ffff.

Marjorie Frydig
Association - Le droit de lire"



Après avoir reçu cet e:mail, j'ai demandé quelques informations complémentaires à Marjorie Frydig car parler de l'apprentissage de la lecture par le conte c'est très stimulant et vous savez combien nous revendiquons sur notre blog "le bonheur de lire" par tous les moyens.


Et voici donc quelques précisions complémentaires :


"Le site de l'association est actuellement en construction (http://www.le-droit-de-lire.org/) mais je vous informerai dès sa mise en ligne.
Vous pouvez trouver des informations quand au conte la planète des alphas à
l'adresse suivante: http://www.planete-alphas.net/ et il existe également une adaptation du livre qui a été adaptée en dessin animé (http://www.dailymotion.com/video/k7jczusG1G2aSoYicf
)

 

 

Marjorie Frydig
Association - Le Droit de Lire"




163z393h.gif






Merci à tous et à toutes de porter votre attention sur cette association et n'hésitez pas de votre côté à relayer cette information sur votre blog. Je pense que Marjorie et son équipe ne pourront qu'en être heureux.



Repost0
23 août 2009 7 23 /08 /août /2009 06:00



Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***