Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 08:30

 

 

Les origines de la Fête nationale belge

 

C'est par une loi du 27 mai 1890 que la date du 21 juillet fut instituée Fête nationale de la Belgique.

Les Belges commémorent ainsi le serment fait le 21 juillet 1831 par Léopold Ier, premier roi des Belges, de rester fidèle à la Constitution.

 

 

 

Léopold 1er de Belgique

 

 

 

 

Cette Constitution garantit les libertés individuelles des citoyens et se fonde sur la séparation des trois pouvoirs : pouvoir législatif, pouvoir exécutif et pouvoir judiciaire.

Le serment du roi Léopold Ier fut l'aboutissement des démarches qui firent de la Belgique indépendante une monarchie constitutionnelle et parlementaire.

 

 

 

Les festivités du 21 juillet

 

Les édifices publics sont pavoisés en l'honneur de la Fête Nationale et la journée est ponctuée par des festivités populaires : bals aux lampions, feux d'artifices, spectacles.

 

 

 

 

L'hymne national belge

 

 

 

L'hymne national belge est une chanson révolutionnaire, la Brabançonne :

 

Ô Belgique, ô mère chérie,
À toi nos cœurs, à toi nos bras,
À toi notre sang, ô Patrie !
Nous le jurons tous, tu vivras !
Tu vivras toujours grande et belle
Et ton invincible unité
Aura pour devise immortelle :
Le Roi, la Loi, la Liberté !
Aura pour devise immortelle :
Le Roi, la Loi, la Liberté !
Le Roi, la Loi, la Liberté !
Le Roi, la Loi, la Liberté !

 

Monument de la Brabançonne

 

 Le drapeau belge

 

 

 

Le drapeau belge se compose de trois bandes d'égale largeur : une noire, une jaune et une rouge.

Ces bandes sont disposées verticalement.

 

La devise belge

 

La devise de la Belgique est : "l'union fait la force".

Une devise que l'on traduit en néerlandais par "Eendracht maakt macht" et en allemand par "Einigkeit macht stark".

Elle fait référence au fait que la Belgique est un état fédéral qui regroupe trois régions : la région bruxelloise, la région flamande et la région wallonne.

 

 

 

 

 

 

Sa majesté le Roi Albert II et la Reine Paola

 

 

 

Repost0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 08:00

 

 

 

 

Editions Les Belles Lettres - 1996

 

  

Tanka, Haïku, Renga



Trois formes de la poésie japonaise classique sont
présentées ici.

 Le tanka comporte cinq vers.

Le haïku est un dérivé du tanka.
Les renga sont constitués soit par des suites de tanka, soit par des suites de haïku, soit par des distiques.

Le tanka traite souvent des thèmes amoureux,
tandis que le haïku n'aborde à peu près jamais cette source d'inspiration.

Le haïku comporte normalement un mot indiquant la saison, soit directement, soit de façon allusive.


A la fois étude et anthologie des chefs d'oeuvres de la
poésie japonaise, ce livre est la meilleure et la plus accessible approche de ces formes dont les règles élémentaires ont pour but essentiel la captation de l'instant vécu dans son jaillissement.

On pourrait illustrer cette trinité poétique par la formule de Rimbaud :


"  j'écrivais les silences, je notais l'inexprimable,
je fixais les vertiges. "

 

 


 

 

  

Maurice Coyaud, directeur de recherches au CNRS, est
l'auteur d'une anthologie poétique de haïkus :

Fourmis sans ombre, le livre du haïku.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Editions Phébus - 1999 - 320 pages

 

 

 

Anthologie promenade, véritable voyage à travers le Japon éternel, au long d'une vingtaine de chapitres (saisons, lumière, musique, bestioles, humour...), entrecoupés de contes populaires d'une revigorante crudité.

 

  

Je me suis offerte cette antholologie au Salon du livre de Paris

en 2009.

Un pur bonheur pour les passionnés de haïkus !

Je vous le conseille vivement !

 

 

 

 

Repost0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 07:00

 

  Je suis toujours en admiration devant ces magnifiques portraits de liseuses...

Juste envie de les partager avec vous ...

 

 

 

 

 

 

Ivan Kramskoi 

 

 

 

 

 

 

 

Ralph Peacock  

 

 

 

 

 

 

 

François Martin-Kavel  

 

 

   

 

 

Berthe Morisot

 

 

 

 

 

 

 

Albert Anker

 

 

 

 

 

 

 

Pierre - Auguste Renoir

 

   

 

   

Claude Monet

 

 

 

   

 

 

Fragonard

 

 

 

 

 

Liseuse de Osias Leduc

 

 

 

 

   

Liseuse par Henri Matisse

 

 

   

   

Liseuse par Picasso

 

 

  

 

  

Femme lisant par Pierre - Auguste Renoir

 

 

Repost0
21 juillet 2010 3 21 /07 /juillet /2010 06:00

 

 

 

se-comprendre-amitie.jpg

 

 

 

 

Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 10:12

  

 

Après avoir vu la critique faite par LIZABUZZ sur le blog de Soliane , je me suis prise au jeu et voilà ce qu'il pense de notre blog        

 

BONHEURDELIRE :

 

 

 L' interêt inouï de Bonheurdelire ne se résume pas au seul Nord Ouest.

Chacun de ses posts est un message universel adressé à l' humanité toute entière, celle d aujourd hui, et celle de demain.

 Bonheurdelire devrait être étudié à l 'ENA, tant Denis et Fabienne et sa plume alerte accomplissent miracle sur miracle.

Personnellement, j adore, et j encourage chacun à venir s y ressourcer. 

 

Signé  http://blog.lisabuzz.com 

 

 

Vous avez envie de savoir ce que pense LIZABUZZ de votre blog alors n'hésitez pas à le contacter !!!

 

 

Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 09:00

 

 

 

 

 

 

 

Il est bien des choses qui ne paraissent impossibles que tant qu'on ne les a pas tentées.

 [André Gide]

 

 

 

 

Quand tout est fichu, il y a encore le courage.

[Daniel Pennac]

 

 

 

 

De l'audace, de l'audace ; en toute occasion, de l'audace.

[Edmund Spenser]

 

 

 

 

En vérité, le chemin importe peu, la volonté d'arriver

suffit à tout.

 [Albert Camus]

 

 

 

Beaucoup de réflexion et non beaucoup de connaissances, voilà à quoi il faut tendre.

 [Démocrite]

 

 

 

Le projet est le brouillon de l'avenir. Parfois, il faut à l'avenir des centaines de brouillons.

[Jules Renard]

 

 

 

Tout ce qui peut être fait un autre jour, le peut être aujourd'hui. [Montaigne]

 

 

 

 

Ne rien livrer au hasard, c'est économiser du travail. [Antoine Albalat]

 

 

 

C'est en essayant encore et encore que le singe apprend à bondir. [Proverbe africain]

 

 

 

 

Peu importe si le début paraît petit.

 [Henry David Thoreau]

 

 

 

 

 

 

Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 08:00

 

 

 

 

 

Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 07:00

 

 

 

 

 

 

C'est en 1908 que Pierre - Auguste Renoir , l'un des fondateurs de l'impressionnisme s'installe aux Collettes , à Cagnes -sur - Mer , en compagnie de son épouse Aline et de ses trois fils , Pierre , Jean et Claude.

Il y fit construire une maison dotée de toutes les commodités de l'époque , et d'un grand atelier.

Les marchands de tableau Vollard , Durand-Ruel , le collectionneur - mécène Gangnat , et le peintre Albert André furent des fidèles des Collettes.

Rodin , Bonnard , Matisse et Modigliani y vinrent également en visite.

De jeunes cagnoises engagées comme servantes lui serviront souvent de modèles ...

Renoir les peint avec des corps pleins, sensuels, et des visages éclatants de lumière.

Renoir affectionne les peaux qui renvoient la lumière et présentent des tonalités évoquant une vie simple et saine.

Sa palette se teinte de rouge.

 

 

 

IMGP9929.JPG

 

 

 

 

 

IMGP9931.JPG

 

 

 

 

IMGP9932.JPG

 

 

 

 

 

IMGP9937.JPG

 

 

 

 

 

 

IMGP9938.JPG

 

 

 

 

 

IMGP9941.JPG

 

 

 

 

 

 

IMGP9944.JPG

 

 

 

 

C'est à Cagnes -sur - Mer que Renoir abordera pour la première fois la sculpture avec Richard Guino puis Louis Morel.

La monumentale Vénus Vitrix , le Berger Pâris , le buste d'Aline,

le Petit Forgeron attestent du superbe travail réalisé avec Guino de 1913 à 1918 et donnent l'impression de sculptures directement sorties de ses toiles.  

 

 

 

 

 

IMGP9939.JPG

 

 

 

 

Renoir tout comme son ami Monet avec le jardin de Giverny , eut lui aussi son jardin de rêve aux Collettes.

 

Un domaine planté d'oliviers séculaires faisant face au village médiéval

du Haut - de - Cagnes et abritant une fermette aux volets verts ,

 nichée dans les herbes folles et les vignes en espaliers.

C'est dans ce cadre simple et champêtre que Renoir passa les onze dernières années de sa vie , attentif à la beauté de la nature l'entourant , inspiré par les choses les plus simples : fruits , légumes , roses cultivées par sa femme , bouquets de fleurs coupées , feuillage des oliviers illustrant nombre de toiles peintes en extérieur.

 

 

 

 

 

 

 

Le jardin des Collettes ( 1909 ) 

 

 

 

 

 

IMGP9928.JPG 

 

 

 

Vue de la fermette où est situé la boutique du musée 

 

 

 

 

Quelques vues du jardin

 

 

 

IMGP9945.JPG

 

 

 

 

 

 

IMGP9949.JPG

 

 

 

 

 

IMGP9952.JPG

 

 

 

 

La ville ayant acquis le domaine depuis 1960 s'emploie à conserver le caractère rustique et naturel de ce magnifique jardin , théâtre de nombreuses manifestations comme les soirées musicales " Un soir chez Renoir " , 

" Le déjeuner sur l'herbe " ou encore la " Fête de l'Olivier ". 

 

 

 

 

 

 

 

 

Handicapé par des rhumatismes articulaires , Renoir peindra pourtant avec impatience et frénésie jusqu'au dernier jour , le 3 décembre 1919.

Il avait 78 ans.

Il laissera de Cagnes - sur - Mer des paysages , des portraits , des nus , des sculptures , des natures mortes.

 

 

 

 Le Musée RENOIR avec ses collections , ses 11 toiles originales , son mobilier , ses sculptures et son magnifique domaine planté d'oliviers , reste le témoignage émouvant de son univers créatif et familier.

 

 

 

Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 06:00

 

chat-coeur-triste.jpg

Repost0
19 juillet 2010 1 19 /07 /juillet /2010 09:00

  

Coup de coeur pour ces cartes postales anciennes de fillette et de chat.

 

 

 

 

 

 

Le chat est plus doux qu'une peluche pour une petite fille. Il se laisse enfiler une jupe de laine , tolère un chandail étriqué.

Docile et serein , il se niche, tend le museau , frotte son front contre celui de sa " petite maman "... qui relègue poupées et nounours au fond des coffres à jouets.

 

 

 

 

 

 

 

 

Le chat est au paradis lorsqu'il passe ses journées en compagnie d'un enfant qui sait s'occuper de lui.

Dans cette union sacrée , on ne sait plus qui est le chat qui est l'enfant !

 

 

 

 

 

 

 ( Source photos internet )

 

 

Repost0

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***