Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 février 2012 1 06 /02 /février /2012 10:00

 

 

United Colors of Crime de Richard Morgiève (Carnets Nord / Edtions Montparnasse)

316 pages - Janvier 2012

 

 

Voilà mon premier coup de coeur de l'année 2012.

 

Et je ne dis pas cela parce que Carnets Nord m'a grâcieusement envoyé ce livre courant décembre.

 

J'ai lu ce livre la semaine dernière et j'avoue avoir été fasciné par le ton, l'écriture de Richard Morgiève.

 

Ce livre m'a fait penser à un "western" qui se passerait dans le Texas de 1951-1952.

 

Epoque difficile aux Etats-Unis où sévit le maccartisme. Chaim Chlebeck, polonais exilé, usurpateur d'identité car de son vrai nom il s'appelle Ryszard Morgiewicz. Mais, Chaim étant mort à la bataille de Monte Cassino en 1944, il a pris son identité pour vivre de frasques à New York.

 

Ryszard Morgiewicz a comme un accent de richard Morgiève. Et, en effet, l'auteur raconte sous forme de roman un épisode de la vie de son oncle.

 

Chaim est traqué car il s'est enfui au Texas avec un butin important qu'il aurait dû partager avec ses comparses, après avoir tué un mafieux. Rattrapé, il a failli mourir. Mais pendant son "agonie" il a la chance d'être pris en charge par un allemand exilé depuis 1933, Dirk et sa femme Dallas, d'origine navajo.

 

Car, dans ce roman politique et surtout policier, les indiens y jouent un grand rôle. Dallas va éblouir Chaim au point qu'il renonce à partir se cacher au Mexique. Malheureusement, il est rattrapé par la mafia et va devoir se battre à plusieurs reprises avec l'aide des autochtones, dont le sherif  "marginal" du lieu, et avec l'aide de Dallas également qui se rapproche de lui de plus en plus...

 

Le rêve est aussi au rendez-vous dans ce texte, au style limpide et surtout efficace. Le suspens est à chaque page et le ton est stupéfiant. Le texte est aéré, ce qui facilite grandement la lecture, car on respire comme le héros. on a l'impression d'être lui... Dans ses actions, ses réflexions, son intelligence...

 

 Richard Morgiève est né en 1950 et publie son premier texte à 30 ans. Depuis, une trentaine de romans à son actif, des pièces de théâtre, des téléfilms.

 

Avec ce livre, il recherche ses racines autour de la Pologne et de l'exil, tant physique qu'intellectuel. Il a été orphelin jeune et son oeuvre s'en ressent.

 

Merci aux éditions Carnet Nord de m'offrir de si bons moments de lectures.

 

Bonne lecture,

 

Denis 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Laeti (histoires-de-livres) 06/02/2012 13:32


J'aime les romans policiers, mais je n'aime pas les livres politiques, c'est pourquoi celui-ci ne me tente pas vraiment!

DENIS 07/02/2012 22:21



ce livre est plutôt policier mais dans le sens western


en fait très atypique et pas très politique tout de même


bref à découvrir et belle langue littéraire



Nina 06/02/2012 11:26


Je ne connais pas du tout cet auteur, je suis toujours sidérée par le nombre d'auteurs j'en vois passer des nouveaux continuellement surtout sue les blogs car en fait en bibliothèque ou je bosse
c'est souvent les mêmes qui passent sous mon nez de bibliothécaire "débordée" !!!

DENIS 07/02/2012 22:22



un auteur à découvrir j'ai vraiment beaucoup aimé



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***