Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 17:16

J'ai lu deux articles du "Monde les livres" qui m'ont rappelé l'importance littéraire de la ville de Trieste.

Tout d'abord, un auteur que j'ai découvert grâce au premier article :

- Boris Pahor : article "libérer Trieste : "Quand Ulysse revient à Trieste"

 

 

L'auteur est un monsieur âgé de bientôt 100 ans, très peu connu, alors qu'il semble être un auteur majeur de notre époque. Honte à moi de ne pas l'avoir lu !!!

L'article rappelle que Trieste appartenait à l'Autriche-Hongrie lorsque l'auteur y est né en 1913. Il est donc slovène et non italien, puisque la ville est devenue italienne en 1921.

 

- Italo Svevo : article "Italo Svevo, perdant magnifique"

 

L'auteur est né à Trieste en 1861. Son vrai nom est Aron Hector Schmitz. Son pseudonyme veut dire "italo-souabe". C'est dire là aussi l'ambiguïté de la "nationalité" des triestins. Le livre qui est présenté est une biographie qui se montre passionnante sur cet écrivain, là encore, trop peu connu. On connait surtout de lui son chef d'oeuvre : "La conscience de Zeno" (1923)

 

 

 

File:ItaloSvevo statue.jpg

 

Et n'oublions pas que James Joyce a vécu à Trieste et y a laissé son empreinte :

 

 

 

Autre auteur : Claudio Magris, né en 1939, à Trieste

 

 

 

Un 5e auteur : Umberto Saba né à Trieste en 1883, contemporain de Svevo

 

 

 

 

 

File:Umberto Saba 003.jpg

 

 

Stendhal a été consul de France à Trieste en 1831.

 

A défaut d'aller à Trieste, je pense me faire une "thématique Trieste" en fin d'année pour découvrir ces écrivains importants et trop peu connus (excepté Joyce qui n'y est pas né).

 

N'hésitez pas à me faire part de vos lectures si vous avez croisé Svevo, Saba, Pahor ou Magris sur votre route littéraire...

 

Bonne lecture,

 

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

M

J'associe cette ville à Hemingway pour L'adieu aux armes, mais je me trompe peut-être ...
Répondre
D


a priori c'est "au-delà du fleuve et sous les arbres" qui se passe en partie à Trieste.


 


http://fr.wikipedia.org/wiki/Au-del%C3%A0_du_fleuve_et_sous_les_arbres


"L'adieu aux armes" se passe plutôt dans la région milanaise



E

Très bon plan sur Trieste,une ville à l'histoire très particulière.Si ça t'intéresse j'ai lu,et chroniqué,Printemps difficile de Boris Pahor.
Répondre
D


oui j'irai voir ton article car j'ai envie d'en savoir plus sur cet auteur et Trieste par la même occasion à la culture partagée entre Autriche- Italie



H

Je ne les connais pas non plus, mais je considère le livre comme la plus merveilleuse invention de l'espèce humaine, malheureusement comme pour toute chose que ça soit la musique, le cinéma, le
théâtre etc, c'est une valeur en voie d'extinction car le véritable art est peu à peu remplacé par la médiocrité moderne...
Répondre
D


restons optimistes tout de même



A

Haan, tu me mets face à mon inculture, je ne les connnais même pas de nom !!! J'ai davantage étudié la littérature espagnole, japonaise et chinoise, alors l'Italie, pas trop !!! Jame Joyce en
revanche je connais !!! Je lirai tes billets avec attention !
Répondre
D


des découvertes à faire alors



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***