Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 janvier 2010 7 31 /01 /janvier /2010 10:00

                                                                               

                                                                   

 

remedes

 




                                   

Thomas HARDY : Remèdes désespérés
                 (Editions Robert Laffont - Classiques Pavillons - 1984 - 400 pages)
         Traduit de l'anglais par Robert Davreu (titre original : Desperate Remedies)


Le traducteur précise : "Remèdes désespérés" est le deuxième roman de Thomas Hardy et le premier qu'il ait publié en 1871 à lâge de 31 ans.
Du vivant de l'auteur cette oeuvre a connu en Angleterre trois rééditions, en 1889, 1896 et 1912. Celle de 1896 a été l'occasion de quelques remaniements mineurs, dont les principaux concernent les noms de lieux, dans le souci d'harmoniser rétrospectivement la toponymie avec celle des romans ultérieurs qui ont pour cadre le Wessex cher à Thomas HArdy et à ses lecteurs.



   







Né en 1840, mort en 1928, Thomas Hardy fut architecte avant de s'intéresser à la théologie et à l'astronomie, puis de se passionner pour la littérature, se faisant poète, nouvelliste et romancier.

 

 


        Ce roman était resté inédit en France et a été publié en 1984 dans la collection "classiques Pavillons". C'est dans cette premire éditionque j'ai lu ce roman.

N'oublions pas que Thomas Hardy a publié, entre autres, deux livres considérés comme des chefs d'oeuvre : Tess d'Uberville et Jude l'obscur.

"Remèdes désespérés" est construit comme un roman policier où les rebondissements sont continus. On comprend très vite le sens de l'évolution du roman mais il y a tout de même du "suspens" jusqu'à la dernière page.


L'histoire en quelques mots :

Ambroise Graye a croisé une jeune femme Cytherea qu'il a aimé passionnant. Mais, elle s'es enfuie et il ne l'a jamais revue.
Trente ans plus tard, ses deux enfants, Cytherea (prénom donné en souvenir de ce premier amour) et Owen vivent ensemble, orphelins. Lui est apprenti architecte et elle ne fait rien de particulier.
Ils vont quitter Londres et s'installer dans le Wessex où Owen a trouvé un emploi. Il cotoie un collègue de travail qu'il présente à sa soeur, Edward Springrove. Il vont se voir régulièrement et ainsi nait un amour pudique entre eux.
Puis Cytherea sent le besoin de travailler pour ne pas vivre au crochet de son frère et trouve enfin un emploi de femme de chambre chez Melle Aldclyffe. La relation entre les deux femmes est très difficile mais Cytherea reste en poste tout de même.
Melle Aldclyffe a besoin d'un régisseur. Elle lance plusieurs annonces et fait entrer en scène Mr Manston qu'elle a contacté directement et impose parmi les autres candidats.

Tous les personnages sont à présent installés dans le roman et le "drame" peut commencer...

Je n'en dirai pas plus car il faut lire le livre pour se délecter de ces intrigues autour de l'amour et de l'usurpation d'identité...

Enfin, d'un point de vue narratif, le découpage des chapitres et sous-chapitres est rythmé sur le temps.
Exemple : chapitre 1 - "Les événements de trente année"
                                           Sous-chapitres : décembre et janvier; 1835-1836; ...
                    chapitre 2 - "Les événements d'une quinzaine"...

Certains chapitres durent quelques heures, d'autres quelques mois ou années. Ceci resserre encore plus l'intrigue avec cette lancinante référence au temps.

Et j'avoue avoir trouvé beaucoup de points ocmmuns entre le suspens de ce livre et celui de "la dame en blanc" de Wilkie Collins, qui date de 1860.

Un livre à lire avec plaisir pour les amateurs de littérature anglaise et de Thomas Hardy.

J'ai lu ce livre dans le cadre du
challenge de littérature anglaise classique (d'avant le 20e siècle)



Il est sans doute très difficile de disposer d'un exemplaire de ce texte peu connu. Alors que les aminautes intéressés par ce livre me fassent signe car je pourrais, pourquoi pas, en faire un livre voyageur...

Bonne lecture

                                                              Denis
                                                              

 





C'est mon premier livre présenté dans ce cadre.

Partager cet article

Repost0

commentaires

écureuil bleu 31/01/2010 23:10


Bonsoir Denis. Ca  l'air passionnant mais j'ai déjà plusieurs livres en cours... Bonne soirée !


DENIS 03/02/2010 08:13


je te comprends
je suis dans le même cas
je participe à quelques challenge ce qui me permet de "rythmer" mes lectures


Nina 31/01/2010 22:49


Je n'ai encore jamais lu cet auteur, grosse lacune !! et bien ton article me le rapelle !! Je te souhaite une bonne soirée, à bientôt


DENIS ET FABIENNE 03/02/2010 08:14


première lecture "par la petite porte" de cet auteur à découvrir


MIMESIS 31/01/2010 22:03



Un dernier mot en ce lieu, le mien a disparu, le monde est trop lourd de peines, l'amour trop dur de souffrances.
Je me retire.
Merci à toi de ta présence en mes pages.

Peut-être à une prochaine fois.

Bien à toi et bonne continuation.



DENIS 03/02/2010 08:15


bonne chance à toi
n'oublie pas Camus et les livres pour "rebondir"
amitiés
Denis


Sofy 31/01/2010 18:23


me revoilà chez vous.... A ce que je viens de lire vous n'avez pas chômer tous les deux .  Ce roman "so british" semble interressant à découvrir , et ne peut être que bénéfique dans la
découverte de cette littérature . Bonne soirée et mes amitiés à Fabienne


DENIS ET FABIENNE 31/01/2010 19:42


tout à fait exact, c'est très "british" mais passionnant et de telles lectures sont également nécessaires pour se laisser emporter dans une autre époque et dans le "romantisme" tragique
amitiés
Denis


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***