Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2012 6 08 /12 /décembre /2012 18:41

 

Solo d'un revenant de Kossi Efoui

(Editions du Seuil - Août 2008 - 208 pages)

Ce livre a été couronné par les prestigieux prix Tropiques et Ahmadou Kourouma, ainsi que par le prix littéraire des cinq continents de la francophonie que j'ai récemment présenté.

Ce livre s'inscrit donc ma série de lectures sur la francophonie et notamment sur la lecture des lauréats du prix des cinq continents.

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1_WOTCKMJU.jpg

 

J'ai beaucoup aimé la poésie de ce livre en tout premier, et encore plus sa musicalité.

Déjà, le titre "solo...". C'est là un solo vocal à la manière du jazz. Le solo d'un homme de retour dans son pays après un exil de 10 ans. On entend les sons de la rue, notamment.

Pays imaginaire d'Afrique où deux frères se sont querellés pour la succession du père. Et ce sont à présent les soldats belges qui gèrent la paix dans ce pays en reconstruction.

Il faut rééduquer les anciens rebelles, ceux pour qu'on a appelés "les coupeurs de routes et de têtes".

Quant au narrateur, il revient pour espérer retrouver ses amis d'il y a 10 ans, compagnons d'une troupe théâtrale qu'il avait créée : Mozaya et Asafo Johnson.

Hélas, les pistes de recherche sont difficiles, car Asafo est parti vers le nord du pays, quittant sa maison natale. Mozaya, lui, a disparu.

Avant de partir vers le nord, le narrateur va rencontrer plusieurs personnes dont Xhosa-Anna, avec qui il va passer une nuit d'amour et ensemble, ils vont aller vers le quartier Lamentin.

Puis, c'est le départ vers Riveria I, là où vit à présent Asafo et il est accompagné de Marlène, membre d'une ONG qui travaille là-bas. Ce quartier du nord du pays a été construit par le "suprême régnant". Et c'est à sa mort que ses deux fils vont se quereller entraînant le chaos du pays.

Le narrateur va-t-il retrouver son ami et y a -t- il encore espoir de refonder une compagnie théâtral?

Au-delà de cette intrigue et de ces retrouvailles avec un pays qui a bien changé, c'est la langue, la poésie des phrases qui font le bonheur du livre.

Voici un exemple de son écriture et de la musicalité du roman page 88 : "Elle dit alors à l'enfant qu'elle entendait la voix de l'homme dans l'oreille, sa voix dans l'oreille, non pas le souvenir de sa voix mais la sensation physique, le toucher de la matière sonore dans l'oreille. Comme il arrive que l'évocation de quelqu'un vous ramène aussitôt son odeur dans le nez.

Elle dit à l'enfant..."

Phrases incantatoires, mais ce livre n'est pas fait non plus que de telles tonalités qui pourraient finir par lasser, car, au contraire, Kossi Efoui sait nous emporter dans son histoire.

Un vrai bonheur de lecture, que je conseille fortement.

Kossi Efoui, né au Togo en 196, a été plusieurs romans et oeuvres théâtrales, car il est également dramaturge. Ce livre est un peu son histoire car lui aussi a vécu en exil suite à son opposition au régime togolais.

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

Catherine 10/12/2012 16:30


Merci pour la découverte, Denis, j'ai noté ce roman, d'autant plus que l'auteur a un beau sourire

DENIS 11/12/2012 20:48



le sourire ne suffit pas mais son écriture m'a séduit c'est certain



Heide 09/12/2012 21:32


Quel beau passage que celui que tu nous offres ! Je note ce titre pour la poésie incantatoire que tu évoques et le thème du retour après un exil. Ce livre doit avoir une atmosphère particulière.

DENIS 11/12/2012 20:52



c'est un très intéressant livre à l'écriture parfaite pour une ambiance d'après guerre africaine



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***