Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2010 3 01 /12 /décembre /2010 12:48

 

 Ce dimanche 28/11/2010 , ce fut un plaisir de rencontrer

et de discuter avec Philippe Huet ,

un écrivain bien sympathique , 

au Salon du livre de Beuzeville.

    

IMGP1274

 

  

Il y présentait ses derniers romans parus aux éditions Rivages :

" L'ivresse des Falaises "

" Dribling "

mais aussi " Bunker "

& " L'inconnue d'Antoine ".

 

 

Denis s'est offert " Les quais de la colère ",

un grand roman à la Zola que lui a gentiment dédicacé

Philippe Huet : " Pour Denis,

en espérant qu'il aimera arpenter les quais de la colère ,

 de la révolte, et de l'injustice. "

Amicalement,

Philippe Huet 

 

 

 

Editions Albin Michel - 2005 - 380 pages

   

1910. Dans le port du Havre, la vapeur des steamers et

des paquebots géants tue la navigation à voile.

Sur les quais, le charbon est roi et s'engloutit

par milliers de tonnes dans les entrailles des monstres d'acier

 qui doivent aller toujours plus loin, toujours plus vite.

 Cette boulimie de progrès fait la fortune des grandes familles

de négociants havrais, et notamment des « maîtres charbonniers » qui connaissent une prospérité sans précédent.
A l'autre bout de la chaîne, loin des privilèges, des capitaux

et des places boursières, les débardeurs de l'or noir

 vivent un véritable enfer.

Rongés par la tuberculose, minés par l'alcool, enfermés

dans un ghetto de misère, les ouvriers charbonniers sont

la lie du port, parias de la classe ouvrière ouvertement

méprisés par les autres dockers. Sauf un.

Révolutionnaire idéaliste et buveur d'eau,

surnommé « le curé », Jules Durand s'engage

chez les charbonniers, reprend en main leur syndicat,

devient leur leader.

 Effarés de voir une horde de clochards dépenaillés

se transformer en une troupe organisée,

 les maîtres du charbon n'ont plus qu'une idée :

abattre cet homme qui les met en danger.

Par tous les moyens.

Avec cette fresque poignante des luttes sociales

à l'aube du XXe siècle, inspirée de faits authentiques,

 Philippe Huet s'essaie à un genre nouveau.

 Dans la plus pure tradition naturaliste, ce roman fait revivre

 de manière saisissante le Havre et son passé ouvrier.

 

 

****

 

Pour ma part , je me suis offert " L'Inconnue d'Antoine " ,

un thriller ... que m'a dédicacé avec plaisir Philippe Huet :

" Pour Fabienne , en espérant qu'elle aimera suivre les traces de L'Inconnue d'Antoine."

Amicalement ,

Philippe Huet

 

 

 

 

Editions Rivages / Noir - 2005 - 220 pages

 

Fred Delmany , vieux routier du journalisme de province,

est contraint de prendre sa retraite et supporte

difficilement de ne plus faire partie des " actifs ".

L'existence a un goût amer , et le suicide

de son collègue Max le laisse désemparé.

En quittant le cimetière après l'enterrement,

il décide de poursuivre un rituel

entamé ces derniers temps :

abandonner des livres dans le square voisin et

voir qui les emportera.

Cette fois, il dépose sur un banc,

" L'humeur vagabonde " de Blondin et,

peu après, une jeune femme s'en empare.

Sur un coup de tête, Fred se met à la suivre.

Il ne sait pas encore qu'elle va le conduire

sur les chemins de l'enfer.

 

  IMGP1277

 

Philippe Huet me dédicaçant son livre.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***