Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 septembre 2013 1 09 /09 /septembre /2013 05:00

Dans le cadre des lundis philo de Heide

LundisPhilo.jpg

 

Voici ma 20e collaboration avec pour thème "Jankelevitch"

 

La lecture commune concernait :

 

 

Quelque part dans l'inachevé

Entretiens avec Vladimir Jankelevitch par Béatrice Berlowitz

 (Gallimard - 265 pages - 1978)

---------------------

 

J'ai présenté le début du livre la semaine dernière, et je continue à lire ce livre très riche qui résume la pensée de Jankelevitch.

 

Comme on le sait, il était aussi musicologue, ayant écrit de nombreux livres sur sa passion.

Il dit page 86 : "La musique, à la différence du langage, n'est pas entravée par la communication du sens préexistant qui déjà leste les mots; aussi peut-elle toucher directement le corps et le bouleverser, provoquer la danse et le chant, arracher magiquement l'homme à lui-même. Les plis et replis du souci s'effacent d'un seul coup dès que chantent les premières mesures de la sonate ou de la symphonie".

 

Un peu comme si la musique parlait directement aux sens de l'être humain, au-delà de toute "interprétation". et c'est vrai que la musique est capable de nous atteindre au plus profond de nous-mêmes, comme un "mirage".

 

Une autre phrase m'a interpellé : "...toute intention est fondamentalement bonne : les inciviques étaient des patriotes à leur manière ; les traitres, des héros ; tout le monde voulait le bien de la Patrie !"

 

En effet, toute théorie, toute action est bonne selon le regard de celui qui l'observe. Comme quoi la subjectivité est tout le temps à l'oeuvre. Cette phrase vient d'une réflexion sur le temps de guerre où chaque camp oeuvre pour le bien de l'humanité.

 

A la semaine prochaine, pour quelques autres mots de Vladimir Jankelevitch.

 

Bonne lecture et bonne semaine,

 

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

Asphodèle la vraie 09/09/2013 14:56


je ne connais pas ce philosophe, merci de nous "érudier" un peu ! Autant je suis d'accord avec ce qu'il dit sur la musique autant je reste sceptique pour la suite : dans ce cas Hitler et autres
dictateurs oeuvraient aussi pour le bien de l'humanité... ha ces philosophes !!!

DENIS 10/09/2013 19:15



je l'entendais assez souvent sur France Culture et j'ai aimé sa façon de présenter la philosophie


oui les pilosophes sont capables de nous faire douter de tout et c'est vrai qu'il y a toujours des gens pour proner la dictature par exemple : l'Histoire le prouve


et on peut pousser le raisonnement comme tu le fais, Hitler était humain puisqu'il oeuvrait pour une race pure !!!!!!!!!!!!!!!!!!!! evidemment on ne peut qu'être indignés mais c'est la
subjectivité des idées, des paroles ...



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***