Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 mai 2012 6 19 /05 /mai /2012 09:00

 

"Purge" de Sofi Oksanen (Le Livre de Poche -février 2012 - 430 pages)Traduit du finnois par Sébastien Cognoli

(Edition originale 2008 - première édition française : Stock 2010)

Titre original : "Puhdistus"

------------------------

Sofi Oksanen a expliqué le titre original ainsi : "Puhdistus c'est tout ce qui est lié à l'action de nettoyer. Nettoyer, laver, épurer, désinfecter... mais aussi purifier ethniquement, purger au sens de Staline".

Le livre, qui en fait est le troisième de l'auteur, a reçu en France le prix Femina Etranger 2010. Il a eu un succès exceptionnel de par la force de la narration et du thème du livre.

L'auteur, Sofi Oksanen est née en 1977 à Jyväskylä à 270 kms au nord d'Helsinki, d'un père finlandais et d'une mère estonienne.

 

Elle a choisi l'Estonie comme lieu de son roman et l'année 1992 comme date de départ de la narration.

Pour l'Estonie, 1992 est une année importante et la chronologie en fin de livre est très appréciable pour mieux situer le contexte.

Le 19 août 1991, l'indépendance est rétablie, l'URSS la reconnait et l'Estonie entre à l'ONU. Libération pour un peuple qui a connu nombre d'occupations territoriales que l'on va retrouver dans la suite de la narration : occupation allemande puis soviétique (entre 1940 et 1991).

Juin 1992 : restauration de la couronne estonienne.

Aliide Truu, vieille femme, se terre chez elle malgré la libération du pays, quand une jeune femme apparait dans son jardin, fuyant des hommes qui la traquent. Cette jeune femme se prénomme Zara.

Zara a quitté Vladivostok peu après la chute de l'URSS pour s'installer avec son "mari" pour gagner de l'argent. Mais, en fait, ce mari l'entraîne dans la prostitution la plus basse. Il y a là quelques scènes "insoutenables" dans le roman. Elle va fuir Berlin pour venir se réfugier en Estonie où elle a ses racines.

Aliide, elle, a vécu l'avant 2e guerre mondiale et a également subi des sévices corporels dans l'après guerre. Son itinéraire est retracé dans la deuxième partie du roman, de 1936 à 1950.

Deux soeurs jalouses du même homme. Ingel épouse Hans mais Aliide l'aime en secret. Hans est un opposant déclaré et est recherché par la police d'état, si bien que pendant des années il va être caché chez les deux soeurs mais la torture, dont les deux soeurs vont être victimes, semble délier des langues, si bien que Inge est envoyée en Sibérie.

Aliide va épouser Martin, un communiste pro-russe, et être détestée par les habitants du village...

Les périodes, les personnages s'alternent en courts chapitres mais le filt narratif est très bien construit, ce qui rend fluide la narration de très haut niveau littéraire. On pourrait dire "âmes sensibles" s'abstenir de lire quelques pages très dures, mais elles ont leur place pour montrer les insupportables difficultés de vivre à l'époque stalinienne.

On verra qu'il y a des liens entre Aliide et Zara, mais il ne faut pas trahir la narration de ce livre.

J'ai eu un peu de difficultés à rentrer dans ce livre, très descriptif, surtout au début, mais à partir de la deuxième partie, l'intrigue rude nous "captive" et nous conduit à nous laisser emporter par la langue majestueuse de Sofi Oksanen.

J'avais présenté il y a quelques jours la page 31 du livre, je vous y renvoie.

Et j'ai lu ce livre dans le cadre du jury du Prix des Lecteurs - sélection 2012, auquel je participe.

 

 

Un livre à lire absolument pour ceux et celles qui ne l'ont pas lu car il a une valeur littéraire incontestable.

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

Valentyne 25/02/2013 21:16


Tout à fait d'accord : un grand livre, tant sur l'histoire que sur la forme où l'auteur distille les informations et sait nous faire vivre avec les personnages ;-)


Bonne soirée

DENIS 27/02/2013 22:27



oui très proche de la situation vécue par ses compatriotes


une rude époque pour tous ces pays pris sous la domination russe



avis de lecture 24/12/2012 10:00


personellement je n ai pas vraiment apprécié ce roman. je n'ai pas reussi à m'accrocher aux personnages

DENIS ET FABIENNE 28/12/2012 21:49



roman très dur et violent j'ai eu plus de ressenti que toi



Anne 27/05/2012 23:49


Une lecture très marquante pour moi, un livre d'une maîtrise et d'un intelligence remarqubles. Je ne l'oublierai pas de sitôt !

DENIS 28/05/2012 15:25



moi non plus j'avoue que ce livre ma marqué



Anis 21/05/2012 07:38


C'est vrai qu'il est particulièrement rude ! Mais c'est un livre qui fera date !

DENIS 22/05/2012 20:59



je le crois aussi et je conseillerai volontiers à tous lecteurs qui ne l'a pas lu



Heide 20/05/2012 15:22


je suivrai ton conseil et le lirai très prochainement. Achat prévu lors de mon prochain passage en librairie. Et merci pour la contextualisation historique très intéressante, que tu proposes dans
ton article.

DENIS 20/05/2012 15:49



oui, un livre à lire absolument avec en tête cette histoire de l'Estonie



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***