Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 18:50

 

 

Printemps barbare de Hector Tobar

(Belfond - collection "littérature étrangère" - Août 2012 - 469 pages)

Titre original : The barbarian nurseries - 2011 - New York

Traduit de l'américain par Pierre Furlan

--------------------------

J'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat avec les éditions Belfond

et j'ai présenté la page 31 il y a quelques semaines sur ce blog.

J'annonçais lire ce livre lentement, ce que j'ai fait puisque j'ai mis un mois pour le lire, "goutte à goutte".

J'ose dire que ce livre a été un très grand coup de coeur. Un livre magistral. Et je ne dis pas cela parce que j'ai reçu ce livre dans le cadre d'un partenariat.

L'auteur a mis beaucoup d'application à faire avancer l'intrigue pas à pas, alternant la narration entre la vie d'Araceli et celle des Torres Thompson.

Araceli est une jeune femme d'origine mexicaine venue s'installer aux USA après avoir dû interrompre des études d'art. Sans papiers, elle travaille chez les Torres-Thompson, une riche famille californienne, installée dans les riches quartiers de la ville.

Maureen et  Scott ont eu 3 enfants : deux garçons Brandon et Keenan et Samantha, 15 mois.

Un revers de fortune oblige les Torres-Thompson à se séparer de Pépé, le jardinier et de Gadalupe, la baby-sitter. Seule reste Araceli, femme de ménage et cuisinière. Mais très vite, les tâches ménagères deviennent difficiles, surtout l'entretien du jardin devenu une "jungle". Alors, Maureen prend l'initiative de faire un jardin du désert au coût très élevé. Le résultat est "fabuleux" mais quand Scott voit la facture, il entre en grande furie et, pour la première fois de sa vie, il va frapper Maureen.

Dans la nuit, chacun va partir sans savoir que l'autre en a fait de même. Maureen prend sa fille Samantha et au matin, Araceli se retrouve seule avec les deux garçons. Elle s'organise sans trop savoir pourquoi ce départ brutal. Au 2e jour, elle décide d'emmenr les deux garçons à Los Angeles où elle a une adresse du grand-père.

La traversée de Los Angeles est l'occasion pour Brandon et Keenan de découvrir un autre pan de la ville, celui de la pauvreté, des transports en commun... dont ils étaient "protégés" dans leur riche univers feutré.

C'est là un des grands arts d'Hector Tobar que de restituer cette vie américaine et latino-américaine émigrée dans une Amérique ghettoïsée.

Maureen et Scott vont rentrer chez eux, affolés, quand ils découvrent la réalité : on a enlevé leurs fils. La police, les medias s'emparent de l'affaire. Et c'est ainsi qu'Araceli et les fils Torres-Thompson vont se voir à la télé, elle comme une kidnappeuse d'enfants et eux comme des "martyres". Aussitôt les fils appellent leurs parents, et très vite tout rentre dans l'ordre. Araceli est arrêtée.

Toute la "panoplie" américaine est mise en oeuvre : juge, substitut, avocat, sherif, inspecteur de police, journalistes, protection de l'enfance, américaine moyenne... pour monter une affaire de "racisme" anti "latinos", immigrés sans papiers. Et Araceli est une belle cible pour cette Amérique "blanche".

Là encore, l'auteur fait de splendides portraits de ces têtes bien pensantes qui vont ébranler l'Amérique et ses médias pendant plusieurs semaines... Araceli sera-t-elle condamnée, renvoyée à la frontière, alors qu'elle n'a rien fait aux enfants? Elle a voulu les protéger d'un monde sans pitié où, si elle avait appelé pour signaler la disparition des parents, les enfants auraient été mis immédiatement dans un "centre pour enfants abandonnés".

469 pages magnifiques pour raconter cette épopée américaine, avec simplicité, pertinence. Pas de phrases inutiles, pas de digressions, mais des faits, des portraits, des actions où l'on suit comme dans un film chacun des personnages, à son tour. L'auteur est fils d'immigrés guatémaltèques aux U.S.A. On comprendra alors qu'il a un penchant pour Araceli, mais il sait se montrer impartial, tout en brossant un portrait peu flatteur de cette Amérique là...

Bref, un livre à mettre entre toutes les mains pour une aventure littéraire de très grande qualité.

Merci encore à Belfond et son agent Athomedia de m'avoir offert ce bonheur littéraire.

C'est donc avec Printemps barbare" un premier livre publié en France de Hector Tobar. Un deuxième est annoncé "Tattooed Soldier" chez Belfond. A suivre donc...

 

Bonne lecture,

Denis

J'inscris ce livre dans le cadre du challenge de la rentrée littéraire initiée par Hérisson :

 

 

 

5/7

Partager cet article

Repost0

commentaires

enna 20/12/2012 16:53


pas un coup de coeur mais une lecture riche et instructive pour moi!

DENIS 21/12/2012 13:18



oui, j'ai aimé pour ma part le style narratif très clair



Anis 11/11/2012 10:48


Tu as raison, j'ai commandé son livre. Tout à fait partnte donc. C'est bien ces nouvelles idées !

DENIS 11/11/2012 17:03



tu me diras ce que tu penses de ce livre. J'ai vraiment aimé.


Et merci pour ta participation. Tu dois avoir de nombreuses femmes que tu as présentées et qui rentrent dans cette "catégorie" littéraire des francophones.



Heide 11/11/2012 00:14


Ton article très élogieux donne envie de plonger dans cette odyssée américaine. Je rajoute ce titre dans ma liste des incontournables de la rentrée littéraire. Merci !

DENIS 11/11/2012 10:18



oui j'ai adoré ce livre tellement bien écrit et vu sous plusieurs angles en plus


qualité exceptionnelle



Anis 10/11/2012 22:09


Je le lirai alors un peu plus tard...

DENIS 11/11/2012 10:20



ok et tu ne devrais pas être déçue


je pense que mon idée de lectures francophones (hiors auteurs français) te séduira, à commencer par la lauréate du prix Renaudot



Anis 10/11/2012 21:09


Il a l'air vraiment chouette. je retiens le titre car tu es très enthousiaste. J'ai adoré "Certaines n'avaient jamais vu la mer", je te le conseille. la lecture est exigeante cependant. Je
n'aurai pas le temps de boucler le 12 novembre avec vous car mes vacances ont été un peu mouvementées. J'avais heureusement quelques articles en avance car je n'ai pas eu beaucoup le temps de
lire. Je mettrai toutefois un article pour rappeler ton projet.

DENIS 10/11/2012 21:30



oui, j'ai adoré l'écriture et le fil narratif de ce livre


ce n'est pas grave pour le 12 novembre prochain


j'ai préparé mon article et j'ai apprécié de lire Eleonore à Dresde (tu aurais aimé ce livre si tu ne le connais pas)


 



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***