Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 22:21

 

Médée d'Euripide

(Folio Classique - Trégédies complètes tome 1 - 70 pages)

Texte présenté, traduit et annoté par Marie Delcourt-Curvers

--------------------------

Euripide est né à Salamine vers 480 et mort en 406, peu avant Sophocle son ainé. Il nous reste 18 pièces sur 92. Dans son oeuvre, Euripide montre des femmes poussées au crime par amour. Médée fut jouée en   - 431.

Rappelons-nous qui est Médée, avant de parler de la tragédie écrite ici.

L'histoire de Médée se rattache à la légende des argonautes. Quand ils débarquent en Colchide pour conquérir la Toison d'Or, ils se heurtent à l'hostilité du roi Aciétès, gardien du trésor. Mais ils reçurent l'appui de Médée, la fille du roi, qui s'était éprise de Jason. Experte en magie, elle donna à son amant un onguent pour s'enduire le corps et se protéger des flammes du dragon qui veillait sur la Toison d'Or. Elle lui donna aussi une pierre qu'il jeta sur les hommes nés des dents du dragon, lesquels s'entretuèrent et Jason put s'emparer de la Toison. Il épousa Médée en signe de reconnaissance. Elle s'enfuit alors avec lui, tuant et dépeçant son frère Apsyrtos, dont elle sema les membres en route.

Arrivée à Iolcos en Thessalie et reçue avec honneur grâce à Jason, Médée se livra à toutes sortes de crimes. Elle incita les filles de Pélias, pour se rajeunir,  à tuer leur père. Chassés par Acaste, le fils de Pélias, les époux se réfugient à Corinthe où Médée donne le jour à deux fils, Phérès et Meméros. Après quelques années de bonheur, Jason aime Créuse, la fille de Créon, le roi de Corinthe et répudie Médée.

 

C'est ici que débute la tragédie d'Euripide. Il présente cet épisode où Médée, répudiée, va réagir. Et quand on voit son parcours avant d'arriver à Corinthe, il ne peut qu'être violence.

La nourrice, dans le prologue, reprend en quelques phrases cet itinéraire qui a conduit sa maîtresse Médée à Corinthe où le malheur ne pouvait que venir. Médée répond à la nourrice : "Ah malheureuse, je souffre trop ! / Hélas! que ne puis-je mourir !"

Comment protéger ses 2 fils de sa colère.

Le choeur se fait l'écho des souffrances de Médée dans le parados et l'épode de la tragédie.

Un choeur comme un chant d'opéra qui vient reformuler les mots de Médée. Car pour rappel, la tragédie grecque obéit à des règles d'écriture.

Chez Euripide, on a : Prologue / Parados / Epode / 1er épisode / 1er Stasimon / 2e épisode / 2e stasimon ... (5 épisodes et stasimon) / Exodos

La tragédie grecque me fait penser plus à l'opéra qu'au théâtre. Un monde symphonique, le choeur, le coryphée reformulant les paroles des personnages. C'est beau, c'est fort et c'est vraiment magnifique.

 

Donc Médée, en pleine révolte, eut se venger de Jason. Elle va trouver le moyen de tuer par empoisonnement la princesse, fille de Créon, nouvelle épouse de Jason, et par la même occasion Créon.

Et puis; le drame de Médée, c'est d'avoir tué ses enfants, pour les faire échapper au destin de vivre avec Jason. Pour elle, l'exil a été proclamé dès qu'elle a été répudiée.

Egée, de passage à Corinthe, lui a promis de l'accueillir quand elle arrivera, mais par égard pour ses hôtes, il ne peut l'aider à organiser son voyage.

Le choeur demande à Médée de ne pas tuer ses enfants. Elle feint de se repentir auprès de Jason mais pour mieux organiser sa vengeance, se réjouissant de la mort de Créon et de sa fille, avant d'exécuter sa décision de tuer ses enfants et de fuir vers les terres d'Egée.

 

Médée (fin du 5e épisode) : "Mes amies, ma décision est prise : sans perdre un instant tuer mes enfants et fuir ce pays. Je n'entends pas, par mes délais, les livrer aux coups d'une main ennemie. De toute façon ils sont condamnés. Puisqu'il en est ainsi, c'est moi qui vais les tuer, moi qui leur ai donné la vie. Arme-toi donc, mon coeur. A quoi bon hésiter pour accomplir l'acte terrible, inéluctable ? Allons, ma main, mon audacieuse main, prends le couteau, allons vers la barrière qui ouvre sur la vie maudite, ne faiblis pas, oublie que ces enfants sont ton bien le plus cher, que tu les as mis au monde. Oublie-les pour un court instant. Tu pleureras ensuite. Tu les tues et cependant tu les aimes. Ah ! pauvre femme que je suis !"

 

Si ce n'est pas un drame, une tragédie, qu'est-ce ? Je ne juge pas Médée, je la trouve révoltée, à juste titre, vis-à-vis de Jason. Mais que c'est dur de tuer ses enfants quand elle aurait pu partir avec eux, ce qui était son dessein initial !!!

Médée a agi toujours avec violence, ce qui ne me la rend pas très "pardonnable".

 

Après avoir lu "Oedipe roi" de Sophocle et "Prométhée enchaïné" d'Eschyle, je deviens un inconditionnel des tragédies antiques et je me promets d'en lire régulièrement à présent.

 

Pour l'heure, avec ce Médée passionnant et tellement bien écrit, je termine ma "trilogie" des tragédiens grecs. Je finirai ce mois grec avec Aristophane et la comédie grecque.

 

Lu dans le cadre du challenge "En 2014, je lis du théâtre" organisé par Ankya

 

 

Et aussi pour le challenge Médée de Sophie (les bavardages de Sophie)

Partager cet article

Repost0

commentaires

K
C'est une pièce qui frappe... peu importe le nombre de fois qu'on la lit. Ou qu'on la voit d'ailleurs.
Répondre
D
C'est vraiment une pièce passionnante
V

recoucou Denis,


j'ai mis le premier commentaire par erreur sur ce billet "théatre ";-) au lieu du récap "belge"


je n'étais pas bien réveillée hier ;-)


Bonne journée  
Répondre
D


De rien, pas de soucis



V

Bonjour Denis et Fabienne


Une autre lecture belge (que je recommande ....)


http://lajumentverte.wordpress.com/2014/01/26/tu-ne-jugeras-point-armel-job/


Bon dimanche ;-)
Répondre
D


merci pour ce conseil de lecture


pour ce qui est des policiers, il y a armel Job et Barbara Abel "en pointe" pour la Belgique.



C

Je te trouve vraiment très méthodique dans ton exploration du théâtre antique! Félicitations ! :) Aristophane, bientôt ? J''aime beaucoup cet auteur. Si tu penses faire un tour chez les latins,
la "Médée" de Sénèque est à mon avis un des sommets du genre tragique antique.
Répondre
D


Oui, je profite de ce challenge pour reparcourir en 1 an l'histoire du théâtre mondial (survol, bien sûr) et là je suis vraiment heureux de ces lecture. J'ai prévu en effet pour février Médée de
Sénèque.



E

je crois que cela reste ma version préférée de Médée!


bonne journée!
Répondre
D


Très belle pièce c'est certain, je ne connais pas les autres.



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***