Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 avril 2011 7 24 /04 /avril /2011 08:00

 

 

Ludmila Oulitskaïa : Mensonges de femmes - 190 pages -

Gallimard  "Du monde entier"

 

Traduit du russe par Sophie Benech (2003 - 2007 pour la traduction)

 

 

Roman sous forme de 6 récits avec une héroïne Génia, que l'on retrouve dans chaque texte. Car le principe du livre, comme le révèle le titre lui-même, est de raconter des mensonges de femmes dont a été victime Génia.

 

Tout d'abord, Irène, qui raconte les malheurs de sa vie : 4 enfants, tous morts ainsi que son mari, notamment dans un accident de voiture où elle seule a réchappé... En fait, elle est restée célibataire toute sa vie, Véra, une amie de Génia peut en attester.

 

Nadia, jeune fille de 13 ans, déjà très "femme", s'invente un grand frère quand elle joue avec les fils de Génia.

 

Anna Veniaminovna, intellectuelle et spécialiste en littérature, s'est faite poète aux yeux de Macha, lui léguant un recueil de poésie. En fait, elle a emprunté à divers poètes dont la grande poétesse russe Anna Akhmatova. génia "effondre" Macha en lui révélant cette vérité.

 

Génia est embauchée quelques jours par Michel, un cinéaste suisse, pour enquêter sur les prostituées russes... Je ne vous révellerai pas la fin car il faut laisser un peu de suspens à ce roman... Car il y a une sixième histoire qui met en scène principalement Génia... Et si c'était elle la menteuse cette fois...

 

Pour résumé, l'auteure montre que le mensonge peut être léger comme il peut avoir des conséquences improbables et des pertes de confiance évidentes...

 

Je ne me permettrai pas de conclure en disant si oui ou non les femmes mentent plus que les hommes et si leurs mensonges ont plus de conséquences.

 

Et comme mes fidèles "lecteurs" le savent je porte beaucoup d'importance au style et à la qualité littéraire des textes et des auteurs.

 

Et je peux affirmer que j'ai beaucoup aimé ce livre de Ludmila Oulitskaïa, que je connaissais de renom, sans jamais l'avoir lu.

 

 

 

 

Ludmila Oulitskaïa est née en 1943.

En 1996, elle reçoit le prix Médicis étranger pour Sonietchka. Ce qui la fait connaitre un peu mieux en France.

 

Ses textes sont publiés chez Gallimard.

 

Une auteure à découvrir que je propose dans le cadre du challenge de littérama :

 

 

Femmes du mondel ogo

 

Bonnes lectures,

 

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anis 24/04/2011 09:17



Excellent titre pour ce challenge, merci Denis. De cette auteure, j'ai déjà lu "Sonietchka", un très beau roman, et je me suis trompée, ce n'est pas "Mensonges de femmes" que j'avais dans ma
bibliothèque mais "Joyeuses funérailles". Ton billet m'a donné très envie de le lire, car la construction du roman a l'air vraiment intéressante.



DENIS 25/04/2011 09:00



en effet, ce sont 6 mensonges de femmes orhcestrés avec brio par Ludmila Oulitskaïa


j'ai trè envie de lire aussi Sonietchka qui l'a fait connaitre aux occidentaux


à bientôt, pour de nouvelles découvertes...



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***