Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 juin 2012 6 02 /06 /juin /2012 09:00

 

Les suicidés de Georges Simenon

 (Folio Policier - 2003 - 154 pages - première édition 1934)

 

Ce livre fait partie des premiers romans publiés par Georges Simenon.

L'action débute à Nevers : Emile Bachelin raccompagne Juliette Grandvalet devant chez elle. Mais le père de Juliette, caissier au Crédit Lyonnais n'accepte pas l'amour de sa fille pour Emile. Il pointe son fusil à la fenêtre pour faire peur au jeune homme.

Juliette demande à Emile de ne plus la voir et de rage il va incendier l'immeuble où vivent les Grandvalet et s'enfuir à Paris.

Quelques mois plus tard, il revient à Nevers et enlève Juliette pour l'emmener à Paris où leur amour pourra s'épanouir.  Emile cherche du travail et Juliette, elle, se taire dans la chambre.

Monsieur Grandvalet veut retrouver sa fille pour la ramener à Nevers et pour ce faire, à Paris, il "s'offre" un détective privé, ancien policier, M. Emile. Plusieurs pistes sont sans issue ou alors les jeunes ont déménagé avant qu'ils ne parviennent à les rencontrer. Emile Bachelin vit de petits boulots plus ou moins honnête et Juliette subit tout cela sans s'indigner. Elle parle peu et participe aux "méfaits" de son compagnon.

Alors, il ne faut pas oublier le titre du livre pour se demander qui sont les "suicidés". Lespistes sont peu nombreuses et les suspens n'est pas réellement présent. Alors, il faut chercher le plaisir de lecture ailleurs.

On trouve ce plaisir dans le style limpide, coulant...L'action se déroule simplement mais en quelques mots, tout est dit des lieux, des personnages, des situations.

Lire Simenon c'est être assuré d'un bon moment de lecture.

Un exemple page 100 : " Après avoir jeté son pardessus sur le lit, Bachelin se laissa tomber sur une chaise et se prit la tête à deux mains cependant que Juliette rechargeait la salamandre, pénétrait dans la cuisine, ouvrait le robinet qu'elle refermait ensuite."

Des petites phrases ciselées qui donnent envie de lire Simenon pour aller à la rencontre de ces petites gens quque l'on voit dans leur quotidien et soudain dans una utre monde comme ce caissier qui laisse sa femme malade à Nevers et qui se met en préretraite par la meêm occasion pour sauver sa fille, alors qu'elle ne réclame rien. Elle vit simplement.

Très beau roman que je vous conseille très fortement de lire.

Et je vous renvoie à un ancien article que nous avons fait sur Simenon sur notre blog.

 

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***