Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 novembre 2009 2 24 /11 /novembre /2009 11:03
   

La Camumania a ses limites ( les portes du Panthéon )


camus3.jpg



L'entrée d'Albert Camus au Panthéon devait être
«un symbole extraordinaire» pour le président de la République, puisque c'est «un projet qui [lui] tient extraordinairement à cœur». On le comprend : il était difficile de trouver figure plus consensuelle par les temps qui courent. Car cinquante ans après sa mort, le Victor Hugo du XXe siècle, c'est bien l'auteur de «l'Etranger» et du «Mythe de Sisyphe», ce polygraphe humaniste, surdoué, et si sympathique.

Pourtant, pas de chance, la Camumania a ses limites. D'Olivier Todd (qui fut son biographe) à Jean Daniel (qui fut l'ami de cet homme «totalement libertaire» et lui rend ici hommage), les arguments varient, le ton aussi, mais la réaction est sensiblement la même. Et c'est à peu près celle de l'universitaire Jeanyves Guérin : « Qu'on laisse Camus à Lourmarin !».

 

On imagine comme ces avis embarrassent Nicolas Sarkozy, qui s'était plu il y a deux ans à vanter «le non-conformisme de Camus par rapport aux élites», mais il est un point de vue plus embêtant : c'est celuide Jean Camus. En qualité de fils de son père, il peut refuser cet honneur national. Il peut faire valoir que l'on ne parle pas de Voltaire et Rousseau parce qu'ils reposent au Panthéon, mais que l'on parle du Panthéon parce qu'il abrite Voltaire et Rousseau. Il peut considérer que, si ce bâtiment d'allure sévère a besoin du nom de Camus comme d'un supplément d'âme, l'œuvre de Camus se passera fort bien de cette momification.

 

Or malgré tous les efforts déployés par Catherine Pégard pour le convaincre, Jean Camus  va plus loin encore : panthéoniser l'auteur de «l'Homme révolté» lui apparaîtrait comme un «contresens» (selon le site du «Monde»), et il s'opposerait à une «récupération» de son père par le chef de l'Etat. C'est dire si l'affaire s'annonce comme un rocher de Sisyphe.

Heureusement, pour l'Elysée, la sœur jumelle de Jean aurait déjà donné son accord.On craint que l'Elysée n'aille un peu vite. Sur les ondes de Radio-France, Catherine Camus a dit ce samedi qu'elle ne «sait pas». Elle trouve que «la question n'est pas simple»:

 

«C'est une question qui me dépasse, je me sens très petite. J'admire ceux qui ont une idée très arrêtée, moi j'ai que des doutes [...] Je pense à ceux qui sont de la même origine que mon père, c'est-à-dire très pauvre, et à ma grand-mère qui était femme de ménage, et peut-être que c'est aussi un hommage qui lui est rendu à elle, et que de ce point de vue-là, c'est peut-être aussi un symbole pour tous ceux pour qui la vie est très dure [...]. C'est quelqu'un qui a essayé de parler pour tous ceux qui n'avaient pas la parole et de ce point de vue-là, c'est un beau symbole.»

 



c-camus.jpg



 Catherine Camus



Où est le problème, alors? D'autant que selon toute vraisemblance, personne ne se souviendra dans cinquante ans que c'est un Sarkozy qui a fait entrer Camus au Panthéon. C'est que non seulement son père «n'aimait pas» les honneurs, mais il «était claustrophobe». Personne n'est parfait.

( Source Nouvel OBS. com )

Partager cet article

Repost0

commentaires

catherine Thomas 06/11/2012 10:58


petit clin d'oeil à Catherine avec qui j'ai partagé les bancs de Duruy pendant quelques années. Se souvient-elle de moi? J'ai des souvenrs ....

DENIS 06/11/2012 12:18



je n'ai pas de contact direct avec Catherine Camus mais ce serait intéressant que vous puissiez lui en parler. Elle est à Lourmarin dans la maison de son père.



Bea kimcat 28/11/2009 19:59



catherine doit être une femme tout à fait charmante



DENIS ET FABIENNE 29/11/2009 09:53


très gentille mais discrète, n'aimant pas trop les journalistes et le bruit autour de son père


Bea kimcat 27/11/2009 21:52


catherine avec un chat dans les bras...


FABIENNE 28/11/2009 15:34


Oui, Catherine Camus adore les chats et il ya 2 ans quand noue étions à lourmarin et que denis a rencontré Catherine , c'est grâce à un chat que notre petit
Aurélien avait repéré et elle leur a dit que c'était elle qui l'avait sauvé et s'en était occupée.


écureuil bleu 24/11/2009 22:45



Bonsoir Fabienne et Denis. je le laisserais reposer en paix. Pas besoin de Panthéon pour un homme qui a su être grand sans courir après les honneurs. Bonne soirée à tous les deux...



Un petit Belge 24/11/2009 18:29



Merci pour votre message laissé sur mon blog. Le monde est petit car j'ignorais que vous étiez Belge. Oui, le château d'Attre se trouve près d'Ath. J'ai un point commun avec votre fils : je suis
également né à Ath (à la clinique de l'Esplanade plus précisément mais elle n'existe plus). Au plaisir de vous retrouver sur l'un de mes blogs où je parle de la Belgique et des Belges.
http://journalpetitbelge.blogspot.com

http://ecrivainsbelges.blogspot.com
http://familleroyalebelge.blogspot.com



FABIENNE 24/11/2009 22:31


Re-bonsoir ! Cela m'a fait grand paisir de découvrir ton blog ( permets que l'on se tutoie) et de retrouver grâce à toi ma petite BELGIQUE QUI ME MANQUE
BEAUCOUP, et oui!!!
J'ai connu  L'esplanade par ma gd-mère maternelle qui y fut hospitalisée puis La madeleine , l'ancien et le nouvel hôpital.J'ai d'ailleurs aidé au transfert des patients et enfants car je
faisais mes études d'infirmière et j'ai fait une partie de mes stages à Ath.
J'en ai profité pour aller voir ton blog sur les écrivains et sache que j'apprécie bcq Colette Nys-Masure. Je suis aussi une inconditionnelle de Maurice Carême et d'Emile Verhaeren.
J'aurais encore des tas de choses à raconter ...
Encore merci de ton passage sur notre blog et au plaisir!


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***