Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 07:00

 

Je continue sur ma lancée des thrillers d'Henning Mankell,

un régal car le suspence nous garde en haleine jusqu'au bout !

Toujours un réel bonheur de suivre l'inspecteur Wallander

dans ses enquêtes !

 

Trois jeunes partis fêter la Saint-Jean disparaissent.

Peu après, leurs parents reçoivent d'eux des cartes postales

de quelques villes d'Europe.

Wallander rentre de vacances lorsqu'il se penche sur l'affaire,

qui se complique par l'assassinat de son proche collègue Svedberg.

Qui était exactement ce flic efficace mais secret ?

Les cartes postales ont-elles réellement été écrites

par les jeunes disparus ? Les deux affaires sont-elles liées ?

Pourquoi Svedberg n'a-t-il pas fait part de ses soupçons

à ses collègues ?

Les questions se multiplient, et l'enquête semble

désespérément stagner.

Au bout du rouleau, Wallander est hanté par la crainte

de voir le tueur frapper à nouveau.

Le lecteur ne peut que se laisser habiter par ce polar

magistralement mené, où Mankell ménage le mystère

et l'angoisse jusqu'à la dernière ligne.

 

 

 

 

 

 Editions SEUIL Policiers - 2001 - 490 pages

 

 

Juin 1996.
Nuit de la Saint-Jean. Trois jeunes gens ont rendez-vous
dans une clairière isolée où ils se livrent à d'étranges jeux de rôle.
Ils ignorent qu'ils sont surveillés.
Peu avant l'aube, la fête tourne au drame.
Août 1996. Le commissariat d'Ystad somnole sous la chaleur.
 Alors que des parents signalent la disparition de leurs enfants,
Svedberg, un proche collègue de Wallander,
est retrouvé mort, défiguré.
La peur s'installe dans la région.
Pour la première fois, notre sympathique inspecteur,
aux prises avec des soucis de santé et des problèmes sentimentaux,
est assailli par le découragement et le doute.
Svedberg menait-il une double vie ?
Pourquoi les jeunes gens étaient-ils déguisés ?
Pourquoi le meurtrier visait-il des victimes jeunes et heureuses ?
 Pris dans l'enchaînement des découvertes macabres
et des rebondissements contradictoires, Wallander parviendra-t-il
à mener à bien cette nouvelle enquête qui s'annonce
particulièrement ardue ?

 

 

 

 

 

 

  Henning Mankell, né en 1948, partage sa vie

entre le Mozambique et la Suède.
Écrivain multiforme, il a reçu de l'Académie suédoise

le Grand Prix de la littérature policière.

Sont déjà parus au Seuil :

Le Guerrier solitaire (1999), La Cinquième Femme (2000).

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

A


Je me suis acheté mon premier Wallander ce week-end...



Répondre
N


j'ai lu à peu près toute la série, je crois qu'il manque "les chiens de riga" au bataillon ainsi que le tout dernier opus, dans lequel wallander prend sa retraite - j'ai assez aimé toute cette
série, dont certains livres présentaient quelques faiblesses



Répondre

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***