Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2010 2 23 /02 /février /2010 09:00







Passionné par les problèmes politiques, moraux et philosophiques que posent les révolutions , Camus a composé " Les Justes " en 1949 , à partir d'un fait historique réél.
L'agitation des années d'après-guerre , riches en procès politiques et en condamnations à mort , a sensibilisé l'auteur de " L'Homme révolté " aux cas de conscience que rencontre tout révolutionnaire face à une " noble cause " qui n'a pas de prix.
La pièce met en scène les thèses humanistes de l'auteur sur l'éternel débat , actualisé par les circonstances , de la fin et des moyens.




L'histoire


En 1905 , à Moscou , un petit groupe de socialistes révolutionnaires forme le projet d'assassiner le grand -duc. Jugeant le crime à la fois " inexcusable  et nécessaire " , ils sont prêts , à l'instar de Stepan , à sacrifier leur vie pour leur cause. Mais le jour de l'attentat , Kaliayev , poète épris de Dora , aperçoit des enfants dans la calèche de sa future victime et renonce à lancer sa bombe.
C'est à l'occasion d'une seconde tentative que le poète parvient à tuer le grand duc.
Emprisonné , puis exhorté à dénoncer ses camarades , il refuse de céder au chantage.
Ebranlé par la détresse de la veuve de sa victime , Kaliayev meurt en héros après avoir rejeté la " grâce " proposée par cette dernière.
Dora décide alors de prendre la relève de son ami , pour le rejoindre dans la justice et dans la mort.



Les thèmes majeurs



La passion et la justice


La justice fait office de foi ; elle anime l'homme révolté soucieux de substituer à l'injustice qui l'environne le " sens  de la justice " qui est en lui.
Camus montre en quoi cette passion exclusive mène au excès de la terreur : pour le terrorisme révolutionnaire , incarné par Stepan , la vie d'un enfant innocent ne compte pas.
Mais cette passion peut aussi avoir l'amour pour moteur , à travers le sens du dévouement.




Le cas de conscience


Kaliayev et Dora  illustrent le cas du conflit ou du dilemme. A cause de leur amour exclusif pour le juste , ils sont tiraillés entre une exigence révolutionnaire qui commande de tuer et le respect pour la vie.
Ecartelés entre le sens de la patrie et le bonheur personnel , les deux amants sont en perpétuelle situation de sacrifice.



Le bonheur terrestre


Pour les révolutionnires des " Justes " , le bonheur n'a de sens qu'ici et maintenant. C'est pourquoi Kaliayev refuse d'entendre la " bonne parole " de la grande - duchesse en prison. Jamais acquis , toujours à réaliser , le bonheur sur terre est la raison d'être de la justice.



Cette pièce , riche en contradictions , en conflis et en types de caractère , exprime le goût de l'auteur pour un théâtre d'idées , qui met en jeu le destin humain dans ce qu'il a de simple et de grand à la fois. Jamais au repos , les personnages sont sans cesse poussés à effectuer des choix et à agir.


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***