Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 août 2010 3 18 /08 /août /2010 07:00

 

 

 

 

 

Editions Flammarion - 2009 - 155 pages

 

 

 

A l'origine était la femme, plurielle par nature, tour à tour
objet d'amour, de fascination et de crainte.
De la Vénus de Willendorf, image d'un idéal féminin tout-puissant,
à la Mariée de Niki de Saint-Phalle,
offrant le regard de la femme artiste sur sa propre destinée,
 la quête de l'éternel féminin jalonne l'histoire de l'art depuis les temps les plus anciens.
Figures mythiques et tutélaires, les héroïnes amoureuses,
d'Eve à Rita Hayworth et de Bethsabée à Camille Claudel,
se révèlent brutales ou tendres, ambitieuses parfois, mais toujours ensorceleuses : dangereuses pour les autres et pour elles-mêmes.
Parcourant cette galerie des amantes fatales, Laure Adler et Elisa Lécosse proposent un décryptage passionnant d'une histoire trop longtemps laissée aux seuls mains et regards des hommes.
 Explorant les archétypes, les codes de l'histoire de l'art et
leur détournement au fil des époques, elles analysent le lent basculement des femmes vers l'autonomie amoureuse et la reconnaissance du corps et du désir.
 
  
Le père naturel d'A. M. Homes surnommait sa maîtresse la
" mante religieuse ", d'après l'insecte vorace qui assassine
ses amants après l'amour.
 L'image est forte : Ellen Ballman était-elle une nymphomane , une prédatrice ? J'en doute.
Mais possessive , séductrice et passionnée , certainement.
" Une femme amoureuse en vaut cent ...
Le désir de la femme a toujours été perçu , et sous toutes les latitudes , plus fort , plus ensorcelant , plus mystérieux que le désir des hommes " , soutient Laure Adler dans ce livre.
  
 
 
 
 
Biographe de Duras , spécialiste de l'histoire des femmes et des féministes des XIXè et XXè siècles , Laure Adler s'est associée
à Elisa Lécosse pour la réalisation de cette anthologie captivante qui rassemble des oeuvres picturales célèbres , peintures ou photographies accompagnées de commentaires analytiques , montrant des personnages féminins telles Eve , Marie , Pandore , Vénus , Circé , Marylin , Juliette , Ophélie ou Cléopâtre.
A la vue de ces filles , de ces mères , de ces épouses ou de ces amantes splendides et de l'expérience de Homes , on comprend que
la femme , de chair et de sang , est un être dont l'essence est
faite de désir et de violence.
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

La librivore 18/08/2010 18:53



L'histoire des femmes est passionnante encore une fois. L'évolution des mentalités, et des représentations montre qu'il n'y a pas de nature féminine, mais comme le disait Beauvoir, plutôt une
condition.



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***