Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2011 6 05 /11 /novembre /2011 12:21

 

 

 

 

  

Les caresses des yeux sont les plus adorables ;
Elles apportent l'âme aux limites de l'être,
Et livrent des secrets autrement ineffables,
Dans lesquels seul le fond du coeur peut apparaître.

 Les baisers les plus purs sont grossiers auprès d'elles ;
Leur langage est plus fort que toutes les paroles ;
Rien n'exprime que lui les choses immortelles
Qui passent par instants dans nos êtres frivoles.

Lorsque l'âge a vieilli la bouche et le sourire
Dont le pli lentement s'est comblé de tristesses,
Elles gardent encore leur limpide tendresse ;

Faites pour consoler, enivrer et séduire,
Elles ont les douceurs, les ardeurs et les charmes !
Et quelle autre caresse a traversé des larmes ?

 

Auguste Angellier

Partager cet article

Repost0

commentaires

alditas 05/11/2011 14:36



   Bonjour !


 


  Tout se lit dans les yeux en tant que fenêtres de l'âme venant du terme amour, cette fleur qui pousse dans les coeurs qui renvoient aux esprits leurs vapeurs avec leurs odeurs.
Donc, les yeux sont comme les pages de livres qu'écrivent les femmes et les hommes d'esprits éclairés. Ils se lisent quand ils expriment la vérité en tant que lumière et lorsqu'ils présentent un
mensonge, car l'être intérieur rayonne sur aspect extérieur.


Fiche Livre



Votre commentaire a bien été enregistré et sera publié par un administrateur du site


 








leta56
ISBN : 978-2-84497-101-2







La jeunesse d'Albert
De la Bretagne à l'Algérie




Gozzi Marcel - Naour
Albert -





256 pages - Documents et témoignages
Genre(s) : Histoire -
Témoignage -











Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***