Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 22:34

Le socle des vertiges de Dieudonné Niangouna

 (Les solitaires intempestifs - septembre 2011 - 79 pages)

 

Avant d'être un livre, "Le socle des vertiges" est un pièce de théâtre créée en même temps que sortait le livre : septembre 2011.

La première a eu lieu au "festival Francophonies en Limousin" à Limoges, mis en scène par l'auteur lui-même.

 

Deux frères sont les principaux protagonistes de cette pièce : Roger dit "la rue" car c'est là qu'il a grandi et Fido, le frère "bien né".

Ils ont partagé une femme, Diane. Elle a eu un enfant qu'elle a tué.

Le tout se passe au Congo, celui de l'après colonisation où rien n'est résolu, car les dégâts sont innombrables.

Le texte est constitué de longs monologues souvent "violents" et surtout "révoltés". Beaucoup de mots répétitifs pour accentuer les moments de tension. Un texte qui sait aussi se montrer "poétique" car il est très bien écrit, très "vériste". Très efficace pour heurter le spectateur et le faire réagir. Il n'y a pas de concessions dans ce texte. L'auteur va directement au but et c'est un réquisitoire contre le naufrage d'un pays, le Congo, qui n'a jamais pu s'émanciper.

Début du prologue : "Une réserve à protéger, glauque à la lumière, espèce à part, arrivent les années 90. Nous Menkélé, petite bourgade derrière la chaumière de la boulangerie Bouétambongo où s'arrête l'arrondissement quatre de Brazza la verte. Les loubards qui y tiennent viennent jouer les petites frappes dans le dernier chaudron de la ville nord appelé le quartier des Crâneurs".

C'est justement chez les Crâneurs que Roger a vécu.

Un livre âpre mais à lire pour découvrir la francophonie africaine dans toute sa vérité et sa réalité.

 

L'auteur, Dieudonné Niangouna, congolais est auteur, metteur en scène et acteur.

 

Bonne lecture francophone,

Denis

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anis 26/01/2013 14:13


Cett maison d'édition est vraiment importante car elle présente une importante variété de texte et d'auteurs.

DENIS 26/01/2013 17:24



je le pense aussi et ce livre est dans cet esprit



Valentyne 20/01/2013 18:01


Intéressant mais un livre où une mère tue son enfant ? trop âpre pour moi (à moins que la raison soit "bonne" : handicap insurmontable .....)


Bon dimanche Denis  

DENIS 21/01/2013 22:04



oui mais ce n'est pas l'essentiel de la pièce, même si en effet c'est terrible de tuer un enfant


 



laure 20/01/2013 08:56


Un article très intéressant et qui donne envie de découvrir cet auteur. Il a vraiment parlé avec ses tripes dans cette pièce, on le ressent dans ce que tu décris. Bon dimanche :)

DENIS 21/01/2013 22:07



tu as bien résumé en effet, c'est écrit avec les "tripes" et on plonge dans cette Afrique qui nous parait si loin


avec cette série francophonie, je vais vraiment creuser le sillon de la littérature francophone africaine car il y a de véritables talents littéraires



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***