Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 16:00

 

 

Le septième cercle d'Andréa H. Japp

 (Flammarion - collection Kiosque - 126 pages - mai 1998)

------------------------

Voici un polar français bien étrange.

Ann se réveille après un accident de voiture. Elle voit son mari, Simon, mort à côté d'elle et plus loin son jeune fils, Ethan. Elle ne peut rien pour eux et la voiture s'enflamme. Ann va culpabiliser en disant qu'elle aurait pu sauver au moins son fils. Mais on lui précisera qu'Ethan était déjà mort...

Ann se doit de se remettre de ce choc et de retourner travailler, même si son employeur lui laisse le temps qu'il lui faudra...

Et puis, Ann, installée à l'hôtel plutôt que chez elle, voit à la télévision que l'on parle du meurtre de Clara Saragan, une journaliste. Ann décide de savoir qui l'a assassiné.

Elle commence alors son enquête et trouve en Richard Codrington, un coéquipier inattendu, intrigué également, d'autant qu'il cosignait avec Clara la plupart de ses articles.

Et l'enquête commence. Ann va se rendre compte qu'un collègue à elle, Stanley Brydon, a rencontré Clara peu avant l'assassinat. Richard, surdoué de l'informatique fait ses recherches d'indices à partir des PC qu'il peut contrôler à distance...

126 pages très efficaces pour donner un suspens, qui, hélas, pour moi tourne court à la fin et nous laisse dubitatifs. Et autre question, pourquoi Ann s'intéresse à ce meurtre, alors qu'il n'y a aucun lien avec sa propre histore. Sauf qu'elle mène son enquête, après son malheur et veut comme exorciser l'accident, surtout qu'elle se sent coupable. Elle voulait tellement être rentrée pour ne pas louper un rendez-vous professionnel très important pour elle...

Le polar débute ainsi : "Fut-ce l'odeur écoeurante qui lui faisait remonter dans la gorge une salive mêlée de bile ou cette moiteur sur sa main qui la tira de son évanouissement?

Ann ouvrit les yeux mais ne vit rien qu'une sorte de brouillard obscur. Il lui fallut quelques secondes pour comprendre que le martèlement chaotique qui l'assourdissait provenait des battements de son sang contre ses tympans".

Ce livre est bien écrit, bien construit. Seule la fin m'a déçu, alors que la chute d'un polar est ce qui comtpe le plus dans ce genre littéraire...

 

L'auteure est née en 1957 et a écrit de nombreux romans : polars, romans policiers historiques.

Elle est aussi la traductrice en français de l'oeuvre de Patricia Corwell sous le nom de plume d'Hélène Narbonne.

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Repost 0
Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Anis 08/02/2013 12:30


J'en ai un d'elle que je n'ai pas encore lu, J'espère qu'il sera meilleur.

DENIS 08/02/2013 18:51



c'est la chute qui m'a déçu, sinon c'était un très bon roman



Heide 05/02/2013 23:09


L'intrigue a l'air intéressante, mais c'est dommage pour la fin. Par contre, je trouve que la couverture du livre ne cadre pas bien avec le sujet.

DENIS 08/02/2013 19:00



oui la fin m'a déçu hélas



Valentyne 03/02/2013 16:49


J'aime bien cette auteure , surtout les enquêtes avec la mathématicienne "Gloria
Parker-Simmons" : un personnage à la fois très intelligent et très fragile ;-)


Cela lui là a l'air un peu décevant, mais difficile de faire mouche à tous les coups
;-)


Bon dimanche Denis

DENIS 04/02/2013 17:10



je ne connaissais pas mais je te vois très connaisseure


il n'y a que la chute qui m'a surpris



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***