Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2010 5 19 /11 /novembre /2010 09:00

 

 

 

 

Editions STOCK - 2010 - 464 pages

 

 

4ème de couverture

 

 

Miltiadis, professeur de littérature comparée à Paris,

 né en Grèce, aimerait bien savoir, avant de mourir,

quel a été le premier mot.
" Je partirais plus tranquille ", dit-il.

Hélas, il meurt avant de l'avoir découvert.

 Le jour de son enterrement, sa soeur lui promet

d'élucider l'énigme.

Elle rencontrera des scientifiques de tous bords,

 qui lui parleront du cerveau humain, du langage des bébés,

 des chimpanzés et de l'Homo sapiens, de Darwin et

des créationnistes, de Freud et d'un roi d'Egypte qui avait

 fait élever deux enfants loin du monde pour voir

dans quelle langue ils s'exprimeraient spontanément.
Elle croisera une mendiante roumaine qui étudie le français

sous la couverture lui servant d'abri,

un linguiste américain qui meurt dans les bras

d'une femme parlant un idiome inconnu,

une jeune sourde, Audrey, qui se prépare à participer

 à une représentation d'Antigone en langue des signes.

 Elle mènera son enquête jusqu'au bout,

car il est des promesses qu'on ne peut pas ne pas tenir.

Elle sait que son frère attend d'elle une réponse.
Sera-t-elle en mesure de la lui donner ?

 

 

 

 

 

Avec " La langue maternelle " , son précédent livre ,

Vassilis Alexakis tentait de faire le deuil de sa mère

 en cherchant la langue de son enfance perdue.

Dans " Les mots étrangers " , c'était pour retrouver

 son père qu'il apprenait un dialecte africain.

" Le premier mot " évoque encore une autre mort ,

cherche encore un autre mot :

le premier de l'humanité , et son auteur.

Quand Miltiadis disparaît , sa soeur décide de répondre

 à la question que son frère s'est posée toute sa vie

sans avoir eu le temps d'y répondre.

Elle rencontre des scientifiques , des linguistes ,

des sourds , des SDF.

L'enquête est longue mais le chemin pavé d'amour

et de générosité.

Vassilis Alexakis s'attaque à un thème apparemment difficile

 mais il réussit à captiver son lecteur

pour cette initiation qui devient sensuelle et délicate.

Le voyage est passionnant et l'on se laisse bercer

par tous les mots du monde , ceux qui permettent

de retenir un peu plus longtemps l'être cher

avant qu'il ne se taise définitivement.

 

 

( Source Lire - Novembre 2010 )

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***