Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 janvier 2010 1 04 /01 /janvier /2010 13:54







Le premier homme homme / Albert Camus

( 1ère édition 1994 - 340 pages)



A 13h54 , à l'heure de la publication de cet article , il y a 50 ans , mourait Albert Camus.
Comme nous avons décidé de fêter sa mémoire ce jour , il a paru important de rappeler que " Le premier homme " était dans la sacoche de l'écrivain au moment de l'accident.
Et en effet , Albert Camus travaillait à son " grand oeuvre " qui aurait dû faire environ 800 pages.
Lors de l'édition de l'inédit en 1994 , Catherine Camus précisait que
" ce manuscrit se composait de 144 pages tracées au fil de la plume , parfois sans points ni virgules , d'une écriture rapide , difficle à déchiffrer , jamais retravaillée. "
Francine Camus , son épouse , en avait fait une épreuve dactylographiée.
A l'édition de ce travail inachevé a été joint un carnet intitulé " Le premier homme ( Notes et plans ) qui se présentait en un petit carnet à spirale et à papier quadrillé.
Ce carnet permet au lecteur d'entrevoir le développement que l'auteur souhaitait donner à son oeuvre.

Le roman se décompose en 2 parties :

1 - Recherche du père
2 - Le fils ou le premier homme

Le livre devait être dédié à sa mère : " Â toi qui ne pourra jamais lire ce livre ".
En effet , sa mère était quasi analphabète et n'a jamais pu lire l'oeuvre de son fils.

A sa parution, le livre connut un succès fulgurant en France et à l'étranger.

Pour connaître la genèse complète de ce roman , il faut lire la très documentée notice du Tome IV des oeuvres complètes dans la Pléiade écrite par Agnès Spiquel.

Qu'elle soit remerciée pour ce travail remarquable et pour le soutien qu'elle nous a apporté à cette journée de fête de Camus sur nos blogs.


Jacques Cormery part sur les traces de son père mort au début de la
" grande guerre".
Jacques , qui est le double d'Albert , parle de sa famille , de sa jeunesse à Alger.

Comme écrit Agnès Spiquel dans sa notice : " Le premier homme présente des enjeux multiples , d'ordre éthique , historique et politique.Mais c'est avant tout un récit d'enfance qui parvient à restituer , d'une manière très proustienne parfois , l'épaisseur des sensations , l'intensité des jeux , la poésie de l'école , le caractère unique de l'atmosphère familiale ,
le pittoresque du quartier populaire ".


On ne peut rien ajouter à ce résumé si ce n'est que c'est un livre qu'il faut absolument lire pour la beauté de la langue et plus encore pour rentrer dans la peau de l'auteur et ainsi vivre son environnement , sa pensée , sa vie tout  simplement ...

D'aucuns ont parlé de  " chef d'oeuvre " et de fait , c'en est un !

Plus que jamais , on est sous le charme d'Albert Camus , et ce pour l'éternité ...





Partager cet article

Repost0

commentaires

Bénédicte 07/10/2010 14:06



je viens de le terminer et je suis encore sous le charme de ce roman inégalable



Dominique Beretti 04/01/2010 21:44


Oui le premier homme est magnifique, c'est un chant profond, c'aurait été toute proportion gardée, son "guerre et paix" a dit Catherine Camus sa fille. J'ai passionnément aimé le premier homme et
trois mots m'ont plu énormément "un homme, ça s'empêche..." dans le contexte du livre c'est Cormery père qui parle, cela peut s'appliquer à ce que l'on veut, à ce que l'on pense soi-même.
Camus est convaincu qu'un homme se définit non par ce qu'il fait mais par ce qu'il refuse de faire. On peut penser qu'il atteint ainsi lui même par ces simples mots une autre maturité.


DENIS ET FABIENNE 05/01/2010 21:05


belle et forte idée en effet d'oser refuser, ce qui n'est pas toujours facile
bonne soirée
amitiés


Dominique Beretti 04/01/2010 21:12


Ce soir la passion est à son comble dans la communauté, pendant que le premier homme dort sous une pluie d'étoiles...On a tellement envie de dire tous qu'il nous manque. Car beaucoup ont un
lien fort avec lui dû au hasard ou pas.
En 1948 il disait dans la revue Méditerranée "Je n'écrirai rien qui ne soit en quelque mesure lié à cette terre dont je proviens" et son ultime roman malheuresement inachevé, le
premier homme , a été un magifique cadeau qui a fini de réconcilier les Français d'Algérie avec son auteur. 


DENIS ET FABIENNE 05/01/2010 21:19


ce fut une belle soirée d'hommages à Camus hier
heureux que tous y aient participé comme promis
amitiés


Alice 04/01/2010 18:17


Merci de m'avoir accepté dans votre communauté.


FABIENNE 04/01/2010 18:22


De rien ma chère Alice , c'est un plaisir pour nous et cela en toute amitié!
Denis est un grand passioné d'Albert camus et c'est grâce à lui que j'ai appris beaucoup de choses sur ce grand monsieur philosophe, humaniste dont les idées sont toujours au goût du jour car il
avait vu loin et juste!
Bonne soirée , gros bisous et amitiés de Normandie


JACQUELINE 04/01/2010 17:28


Donner envie de lire ALbert Camus à ceux qui n'ont de lui qu'un souvenir scolaire...c'est un challenge que vous allez réussir grace à cette initiative.
Je ne sais si en Algérie le meme hommage lui est rendu. Il faudra que je me renseigne auprès de mes amis de la bas.
Bonne soirée


DENIS ET FABIENNE 04/01/2010 20:04


ce serait intéressant en effet de savoir ce qui s'est fait en Algérie et de nous en faire part sur ton blog
merci pour ton commentaire qui nous touche beaucoup


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***