Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mai 2010 6 08 /05 /mai /2010 08:00

 

 

 

 

 

Pour Camus , la littérature doit " faire vivre des mythes ".

Dans ses " Carnets " , il se définit d'ailleurs lui-même comme

 " un artiste qui crée des mythes à la mesure de sa passion et de son angoisse ".

Il ajoute : " Les êtres qui m'ont transporté en ce monde sont toujours ceux qui avaient la force et l'exclusivité de ces mythes. "

Camus trouve dans les mythes, en particulier ceux de l'Antiquité grecque , la matière vivante qui stimule sa réflexion sur la condition humaine.

Il se les approprie selon une démarche qu'il explique dans

" Le Mythe de Sisyphe " :

" Un monde demeure dont l'homme est le seul maître. Ce qui le liait, c'était l'illusion d'un autre monde.

Le sort de sa pensée n'est plus de se renoncer mais de rebondir en images.

Elle se joue - dans des mythes sans doute - mais des mythes sans autre profondeur que celle de la douleur humaine et comme elle inépuisables. "

Il dira ensuite la richesse et la liberté que procurent les mythes :

ils " n'ont pas de vie par eux-mêmes.

 Ils attendent que nous les incarnions. Qu'un seul homme réponde à leur appel , et ils nous offrent leur sève intacte ".

Nourri depuis toujours d'hellénisme , Camus a reconnu une dette particulière envers Eschyle dont il avait monté à Alger

le " Prométhée enchaîné ".

L'ambition de Camus était d'aboutir à un mythe moderne , prenant comme modèle de référence Moby Dick ,de l'écrivain américain Herman Melville , " l'un des mythes les plus bouleversants qu'on ait imaginés sur le combat de l'homme contre le mal ".

Dans  " La Peste " , Camus a voulu développer un mythe en s'appuyant sur le monde réel.

Il l'a doté d'une pluralité de significations qui correspondent aux différents visages de la terreur.

Son dernier roman " Le Premier Homme " , est centré sur le mythe d'Adam , nom qu'il avait envisagé comme titre initial.

Quelques mois avant sa mort , Camus déclarait , en 1959 :

" En réalité , chacun de nous , y compris moi , est d'une certaine façon le premier homme , l'Adam de sa propre histoire. "

 

 

 

( Source Le Monde - Hors-série CAMUS )

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FABIENNE - dans ALBERT CAMUS
commenter cet article

commentaires

Domajj 08/05/2010 15:55



Bonjour Fabienne,


Pour moi, Albert Camus est un mythe à lui tout seul... c'est pour cela aussi que je l'aime tant... il a su aller au plus loin de lui-même et je suis très admirative pour cela aussi.


Merci pour ce texte.


Bon après-midi à toi.


Bisous, bisous.


Ton amie sincère et ta soeur de coeur, Domajj



FABIENNE 09/05/2010 14:02



Entièrement d'accord avec ton commentaire concernant camus ma gentille Do! Hier , nous étions à Caen car nous allons chaque année au salon du livre. Bonne
fin de dimanche à toi ma douce amie de Champagne !






Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***