Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 décembre 2013 1 30 /12 /décembre /2013 21:09

(Photo Babelio)

La petite arabe d'Alicia Erian (Points-Seuil - 380 pages)

Traduit de l'anglais (américain) par Olivier Deparis

Première édition française "Editions de l'Olivier" - 2007

Première édition USA - 2005 - Titre original : "Towelhead"

(Towelhead : A offensive word used to describe a custom of someone of arab)  

-----------------------------

Jasira a 13 ans et elle nous raconte quelques mots de sa jeune vie.

 

Début du roman : "Parce que je plaisais trop à son petit ami, ma mère m'a envoyée habiter avec papa. Moi, je ne voulais pas habiter avec papa. Il avait un accent bizarre et venait du Liban. Ma mère l'avait connu à l'université, puis ils s'étaient mariés, ils m'avaient eue, et ils avaient divorcé quand j'avais cinq ans."

 

Le décor est tout de suite planté. Jasira est déjà bien formée et elle sent monter en elle sa sexualité d'adolescente qui a tout à apprendre et à découvrir auprès des hommes. Elle connait à peine son corps car dès qu'elle arrive chez son père, ses règles surgissent. Terra Incognita pour elle. Que faire ? En parler à son père est difficile et pourtant il faut bien s'organise autour de cela. Alors, le père prend en charge les achats nécessaires à son confort féminin.

 

Enfant plutôt rebelle, elle ne comprend pas tout et veut elle-même décider par exemple si les tampons ne sont pas mieux que les serviettes.

C'est dire que Jasira ne nous épargne rien de ses préoccupations de jeune fille. Et puis, elle sent des pulsions en elle. Et le voisin, M. Vuoso, qui lui confie la garde de Zack, 10 ans, ne lui est pas indifférent. D'autant qu'il a des revues "Playboy" qu'elle se met à lire, rêvant d'être ces femmes au corps parfait, bien épilé. D'abord, son beau-père s'intéressait à son épilation.

Alors les relations avec M. Vuoso vont devenir très intimes. En parallèle, elle aime Thomas, un jeune noir de son école. Seulement, le père, bien qu'arabe n'apprécie pas qu'elle soit amie avec "un noir". Et le père est plutôt violent, frappant régulièrement Jasira quand il apprend qu'elle lui désobéit. Par exemple de sortir quand il n'est pas là.

La mère est informée de toutes les "déviations" connues de sa fille, car elle est loin de tout dire. De son côté, elle a quitté l'homme qui aimait un peu trop Jasira, mais très vte elle se remet avec quelqu'un, Richard, un noir !! (Tient !!). Elle comprend mieux alors que sa fille soit amie avec Thomas.

Et quand il faut rompre avec Zack qui lui tient des propos racistes et ainsi avec M. Vuoso, Jasira se rapproche de sa voisine Mélina avec qui elle peut enfin aborder certains propos "féminins".

Jasira va vivre un drame intime qu'elle va devoir assumer seule longtemps.

Au-delà des considérations très "intimes" d'une jeune fille, le roman montre les difficultés de vivre avec le père mais l'obligation qui est faite à Jasira de se soumettre à un minimum de règles de vie, qu'elle transgresse, rarement pour son bien, à chaque fois qu'elle le peut.

C'est un roman riche, très bien écrit, fait de nombreux dialogues au plus près des réalités que ressent Jasira. C'est un deuxième roman très réussi et qui a été porté à l'écran par Alan Batt : Towerhead (traduit en français par "Tabou(s)").

 

 

Sincèrement, et malgré le regard d'un homme, le livre n'est pas "scandaleux". Il est la juste réelle de la prise de conscience sexuelle d'une jeune fille de 13 ans, plutôt bien faite et qui doit se battre dans un monde où on la traite facilement parce qu'elle est "arabe".

 

Assurément un grand roman que je recommande vivement. On se laisse emporter par Jasira et on a envie de l'aider à s'en sortir dans un univers qui lui est hostile, à commencer par le père...

 

Et encore une fois, les Editions de l'Olivier font un travail remarquable en matière de littérature américaine (et je ne suis pas sponsorisé par l'éditeur, c'est en toute indépendance que je salue leur ligne éditoriale).

 

Bonne lecture,

 

Denis

 

Livre qui rentre dans le challenge US de Noctambule

 

 

 

Et dans le challenge romancières américaines de Miss G.

 

Challenge romancières américaines, Romancières américaines

Partager cet article

Repost 0
Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Epilation définitive 14/01/2014 07:09

Bonjour, L'histoire me seemble vraiment intéressante. Je penserai à l'acheter le mois prochain. Faut que je note ça.

DENIS 14/01/2014 19:51



Oui, c'est un livre bien écrit et très intéressant sur les interrogations d'une jeune fille arba de 13 ans qui découvre l'amour et les difficultés de la vie avec les adultes et leur violence.



Anis 31/12/2013 20:40


C'est sûr; le propos ne peut laisser indifférent.

DENIS 01/01/2014 18:07



en effet et on voit tous ces changements de la jeune fille devenue femme avec beaucoup de finesse, de naïveté aussi sans doute, j'ai vraiment aimé le style narratif



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***