Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 22:15

 

La pesanteur et la grâce de Simone Weil (Plon - 205 pages)

 

J'ai présenté la semaine dernière, dans le cadre des lundis philo, Simone Weil et j'ai lu entretemps "La pesanteur et la grâce".

Un livre très difficile à résumer, car il est avant tout considéré comme une initiation à son oeuvre, à partir du moment où la religion est rentrée dans sa vie. Dieu y est très présent.

"La pesanteur et la grâce" est donc un recueil de ses pensées issues de ses carnets et ordonnées selon des thématiques. 39 chapitres pour connaitre sa pensée philosophique.

Elle aborde la problématique du salut et préconise une ascèse totale afin de trouver le chemin du vrai et du bien.

Quelques pensées de Simone Weil :

Chapitre "Le moi" page 35 : "Nous ne possédons rien au monde - car le hasard peut tout nous ôter - sinon le pouvoir de dire je. C'est cela qu'il faut donner à Dieu, c'est à dire détruire. Il n'y a absolument aucun autre acte libre qui nous soit permis, sinon la destruction du je."

Chapitre "La violence" page 101 : "La non-violence n'est bonne que si elle est efficace. Ainsi, question du jeune homme à Gandhi concernant sa soeur. La réponse devrait être : use de la force, à moins que tu ne sois tel que tu ne puisses la défendre, avec autant de probabilité de succès, sans violence".

Chapitre "L'intelligence et la grâce" page 147 : "L'humilité vraie est la connaissance qu'on est néant en tant qu'être humain et, plus généralement, en tant que créature. L'intelligence y a une grande part, il faut concevoir l'universel."

Simon Weil est une philosophe sans concessions, qui s'interroge notamment sur sa foi et la force de la croyance en Dieu.

Elle dit page 131 (chapitre "l'athéisme purificateur") "Entre deux hommes qui n'ont pas l'expérience de Dieu, celui qui le nie en est peut-être le plus près".

Une belle définition de l'athéisme, car en effet, l'athée se pose des questions sans cesse, alors que le croyant finit par ne plus s'en poser et n'avoir plus de sens critique par rapport à Dieu et la religion.

Un livre à lire, à méditer, très riche en questionnements sur le sens de la vie.

Bonne lecture,

Denis

LundisPhilo.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires

laure 12/03/2013 19:55


Vraiment intéressant ce qu'elle dit sur la fin de ton artcile, ça m'interpelle n'étant pas croyante, et me posant beaucoup de questions :D Le sens de la vie.. on cherhce toujours des réponses ou
peut-être il n'y en n'a pas, mias j'en doute quand même ;)


Bel article ! bonne soirée Denis

DENIS 13/03/2013 22:40



toujours intéressant de s'interroger sur Dieu, le sens de la vie et elle dit que les athées pensent plus que les autres avec plus de doutes aussi



Heide 12/03/2013 00:09


Très intéressant pour sa réflexion sur le sens de la vie et sur ce qui vient après, je pense, vu ce que tu en dis.


La réflexion est-elle d'un accès facile ? Car Hannah Arendt, c'est très difficile et cela demande une concentration intense. J'avance très, très lentement dans La Crise de la culture.

DENIS 13/03/2013 22:38



elle réfléchit en effet beaucoup autour de Dieu et pour elle les athées réfléchisent plus que les croyants sur le sens de la vie...


Pas très facile non plus avec ce livre d'avoir une vision globale de la pensée de Simone Weil



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***