Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 09:00

 

 

 

La montagne invisible de Carolina De Robertis

(Le Livre de Poche - Mai 2012)

Belfond 1ère édition française en 2010

Titre original : The Invisible Mountain

Traduit de l'anglais (américain) par Daphné Bernard

-------------------------

J'ai fait une première présentation de ce livre en présentant la page 31 de ce roman que j'ai vraiment beaucoup aimé. Ce livre sera un de mes coups de coeur 2012, assurément.

 

Carolina De Robertis, née en 1975 de parents uruguayens, a vécu en europe avant de s'installer aux Etats-Unis." La montagne invisible" est son premier roman. Elle est également traductrice.

Un siècle d'Histoire de l'Amérique Latine traverse le roman qui met en scène trois femmes : trois générations.

Pajarita, née un peu avant 1900 a été trouvée dans un arbre le 1er janvier 1900, encore bébé. C'est un miracle qui l'a sauvée, mais dans ce village de Tacaruembo, c'est une tradition que chaque 1er janvier d'un nouveau siècle, un miracle se produise.

Après une enfance heureuse, Pajarita va se marier avec Ignazio, un jeune homme arrivé de Venise qu'il a fui suite à des soucis familiaux.

Montevideo va devenir la ville de leur nouvelle vie. Ils voient construire la prison qui cache plus ou moins le phare qui rythmait leur vie.

Montevideo, la ville sans montagne, malgré son nom qui ne reflète en rien la réalité.

Eva est l'un des enfants nés de cette union. C'est alors elle qui devient l"héroïne de la deuxième partie. Elle va devoir travailler très tôt, se faire violer et souffre de paralysies temporaires. Elle rencontre Andres qui part pour Buenos Aires. Elle décide de le suivre et arrive dans une Argentine péroniste, dominée aussi par Evita à laquelle elle s'identifie. elle rencontre le Dr Santos qui s'occupe de sa paralysie et finit par l'épouser. Le futur Che Guevara va l'accoucher de Salomé.

Retour à Montevideo, et Evita va y rester quand le Dr Santos rentrera au pays à la fin du peronisme.

Salomé, très jeune se lance dans la politique en Uruguay et rejoint le groupe révolutionnaire des Tupamaros tout en ayant un poste de secrétaire à l'ambassade des Etats-Unis.

Le mouvement de libération nationale Tupamaros de l'Uruguay constitue le plus grand mouvement de guérilla urbaine en Amérique du Sud à la fin des années 1960 et au début des années 1970. Décapité par la répression militaire, il se transformera en parti politique en 1985 et deviendra la principale force politique du pays.

C'est là que la Grande Histoire rejoint celle des héros du roman, et c'est ce qui contribue à en faire sa force.

Salomé, poètesse comme sa mère, va se faire arrêter et emprisonner, dans cette prison que ses grands-parents ont vu construire au début du siècle...

Un roman qui permet de plonger avec grand intérêt dans ce monde latino-américain chahuté tout au long du 20e siècle. Che Guevara passe, Peron et sa femme Evita, Castro... également. On connait moins l'histoire de l'Uruguay et c'est l'occasion de comprendre que la dictature a également touché ce pays, qui parait si paisible...

Une très belle écriture, fluide, poétique, magnifique pour un premier roman de grande facture.

Bonne lecture,

Denis

Ce premier roman entre aussi dans le challenge d'Anne :

Défi PR1

Partager cet article

Repost0

commentaires

Anis 25/06/2012 23:22


J'ai eu un ami uruguayen lorsque j'étais jeune qui a été emprisonné dans son pays pour avoir fait de la résistance. Il tenait un restaurant et j'ai découvert ainsi la cuisine uruguayenne. C'était
chouette. A l'époque j'étudiais aussi l'histoire et la culture de l'Amérique Latine. J'étais passionnée. J'aime beaucoup cette littérature cruelle et douce à la fois comme l'histoire souvent
tragique de ces pays.

DENIS 26/06/2012 21:19



alors tu devrais vraiment aimer ce livre passionnant sur l'Amérique latine et l'Uruguay en particuliers


tès beau premier roman



Anne 24/06/2012 23:17


Une vraie évasion, dirait-on ! Merci pour cette participation.

DENIS 26/06/2012 21:29



oui une plongée dans l'Amérique latine du 20e siècle qui m'a rappelé ma lecture de "les années avec Laura Diaz" de Fuentes (un véritable chef d'oeuvre)



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***