Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 09:00



 


Albert Camus est souvent décrit comme un homme aimé par les femmes.
Sur le plan littéraire en revanche , la critique admet généralement que le rôle des femmes est secondaire dans ses oeuvres , la figure de la mère exceptée.
Le théâtre semble proposer des figures féminines plus étoffées que dans les autres oeuvres , par désir , peut-être , de servir la carrière de Maria Casarès.
Mais la Dora terroriste des Justes fait pâle figure face au personnage d'Olga , l'activiste communiste des Mains sales ,
de Jean -Paul Sartre , par exemple.
Chez Camus , c'est souvent par les femmes quel'histoire advient, tragiquement.
Ainsi dans Caligula ,la mort de Drusilla inaugure , l'action.
Dans l'Etranger , une femme sert de déclencheur à la catastrophe qui clôt la première partie du roman.
Dans La Chute , le suicide de la jeune fille mène à l'effondrement de Clamence.
L'amour est à la fois toujours présent et toujours éludé dans l'oeuvre de Camus.
La femme y est d'abord le symbole de la beauté , dont La Mort heureuse célèbre la magnifique inutilité.
La femme est aussi la médiatrice d'une certaine acceptation du monde : il y a chez elle une aptitude au bonheur irréfléchi dont témoignent les vielles des Voix du quartier pauvre.
Le sentiment amoureux n'est qu'un leurre où l'homme s'épuise soit dans l'habitude , soit dans l'amour de son propre reflet , thème longuement décliné dans La Chute , où la femme est cependant décrite comme " tout ce qui reste du paradis terrestre ".
" Îles démentes " dans les vitrines d'Amsterdam dans le même roman , les femmes sont résolument du côté de la vie , " car elles ont un ventre pour jouir et pour engendrer ". ( L' Etat de siège ).

Partager cet article

Repost0

commentaires

La librivore 13/08/2010 11:56



A la relecture, je trouve que c'est brillant. Et cela me donne envie de relire les romans en faisant plus attention à cet aspect-là. Et c'est vrai que si l'on devait comparer avec  Sartre,
on pourrait relever tout un tas de différences et notamment la théorisation chez Sartre des amours contingentes.



La librivore 13/08/2010 11:41



Très juste et importante analyse. j'avais commencé à m'intéresser aux personnages féminins mais vous avez déjà fait ce travail, avec brio. Je ne sais pas si je pourrais ajouter quelque chose.



FABIENNE 14/08/2010 09:57



Merci pour ton commentaire qui me touche beaucoup.  J'aime beaucoup cette analyse de la femme à travers Albert Camus à qui nous vouons une grande
admiration.Très heureuse de te connaître et de faire partie de ta communauté. C'est un grand plaisir d'y publier des
articles!






Latil 14/02/2010 23:30



Trés bien de connaitre l oeuvre de Camus de cette facon. J ai écouté l étranger sur un CD.
Bonne soirée Latil



femmes en 1900 14/02/2010 12:30



Superbe blog


 


Un petit voyage dans le passé


http://www.femmes-en-1900.over-blog.com


http://www.femmes-1900.fr


 



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***