Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 août 2013 1 12 /08 /août /2013 20:28

Dans le cadre des lundis philo de Heide

LundisPhilo.jpg

 

Voici ma 18e collaboration avec pour thème "Le temps"

 

J'ai choisi de lire :

 

La dialectique de la durée de Gaston Bachelard

 (PUF - collection Quadrige - 150 pages - 1993 - première édition 1950)

 

Gaston Bachelard (1884-1962) est un philosophe des sciences et de la poésie, tel qu'o peut le lire sur plusieurs sites. Il a écrit en effet des livres sur les poètes et la poétique.

Et des ouvrages sur l'approche scientifique.

Le temps, la durée sont au centre de ses interrogations de philosophe.

On ressent d'ailleurs dans ce livre l'alternance entre des pensées liées à la science fondamentale : comment appréhender le temps de la physique et de l'astrophysique, par exemple. Et aussi, comment l'homme se situe par rapport au temps?

N'étant pas philosophe, je vous renvoie à un excellent texte qui a été écrit sur "la notion de temps" chez Gaston Bachelard dans la "Revue polaire".

Il s'intéresse d'abord à Henri Bergson dans son ouvrage à partir de cette formule bergsonienne : "le temps est hésitation". Pierre Janet s'est aussi intéressé au temps d'un point de vue plus psychologique précisant que nous ne gardons aucune trace dela dynamique temporelle, de l'écoulement du temps.

 

AInsi, très shcématiquement, nous aurions un temps "scientifique" avec un temps qui s'écoule avec une linéarité absolue et Bachelard prend l'exemple de l'horloger qui rythme le balancement de l'horloge sur un tempo "officiel" auquel il faut obligatoirement se référer. Une seconde ne se discute pas.

Et puis, il y a le temps de l'être humain et là aussi il prend un exemple frappant d'une malade de Strauss qui "ne sentait le temps avancer que quand elle était en train de tricoter" (Page 96)

 

 

On sait tous que le temps passe vite en week-end, lentement au travail ou lors de nuits d'insomnies... Alors qu'une seconde reste un seconde et le tic-tac de l'horloge est toujours le même. Il y a donc bien une subjectivité du temps que fait ressortir nettement Gaston Bachelard.

 

Et à noter également que l'on passe beaucoup de temps à faire travailler sa mémoire quand il faut dater un événement, un souvenir. Etait-ce en telle ou telle année et où?

L'être humain n'est jamais sur du temps dans lequel il a vécu et dans lequel il vit. Il parle donc de suprématie du temps voulu sur le temps vécu (page 70).

 

Cet essai est très intéressant, facile à lire avec des références à des textes philosophiques et des réalités concrètes comme quelques unes que j'ai énuméré.

 

Au fait, le temps c'est quoi? : C'est la durée dans laquelle se succèdent des événements, d'où cette "dialectique de la durée" qui permet de définir ce qu'est le temps.

Vous aurez compris que le temps est plus subjectif plus qu'objectif (le présent).

 

Proust a osé écrire des milliers de pages "A la recherche du temps perdu", débutant son livre par cette fameuse phrase : "Longtemps je me suis couché de bonne heure".

Et il a osé tout autant terminer sa fresque littéraire par "Le temps retrouvé" et les trois derniers mots sont "dans le temps". La boucle est bouclée.

Et pendant ce temps, le temps continue à avancer.

Aurez-vous trouvé le temps long à lire cet article??? Chacun, en plus, le lisant à son rythme, il serait impossible de donner un temps "scientifique" et "objectif" pour dire : cet article se lit en ...

 

Bonne lecture,

Denis

 

Et le mois prochain c'est une lettre commune du livre de Vladimir Jankelevitch : "Quelque part dans l'inachevé", dialogues avec Béatrice Berlowitz. Et tient, page 29 "Parler du temps c'est parler d'autre chose".  La transition est trouvée.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Heide 28/08/2013 17:47


Je suis désolée, j'ai eu un contretemps le 12 alors que mon article était prêt. Je le publierai lundi avec Jankelevitch.


Ton article est passionnant, notamment quand tu évoques la subjectivité du temps, le temps voulu par rapport au temps vécu. Du coup, cela me donne envie de lire ce livre de Bachelard.

DENIS 31/08/2013 17:03



ce n'est pas grave, je n'aurai pas terminé Jankelevitch et le livre est tellement riche que je ferai plusieurs lundis sur son livre et sa pensée



Anis 22/08/2013 21:30


C'est vraiment bien de s'intéresser à la philosophie qui n'est pas toujours très facile. Un problème de vue a contrarié tous mes projets de lecture et de participation. J'avoue que celui-là
m'aurait bien plu.

DENIS 23/08/2013 21:27



en effet difficile la philo mais Heide avec ce challenge nous incite à lire un lvire de philo par mois et c'est vraiment intéressant. J'espère que tu vas mieux. Pour les lecteurs (lectrices) la
vue c'est vraiment "la vie" (comme disait un vieux slogan, à prendre là au premier degré)



Secrète Louise 17/08/2013 17:40


Vraiment intéressant ton article . J'ai beaucoup cherché d' ouvrages traitant du temps; comment comprendre le temps qui passe. Ma fille à cause de son handicap n'a aucune notion du temps, elle ne
fait pas de différence entre des minutes, des quarts d'heure, des heures. C'est compliqué à gérer et source d'angoisse. 


Imagine un peu, elle fait un contrôle, elle passe un examen mais elle n'intègre pas en elle si 5 minutes ou 40 minutes se sont écoulées. Les montres ne servent à rien.


c'est compliqué pour les personnes extérieures à comprendre.


Encore un livre que je note

DENIS 17/08/2013 18:08



merci pour les compliments et pour ton témoignage


ce livre pourrait t'aider (la fin est moins convaincante mais la réflexion intéressante). Bergson et Jankelevitch se sont aussi intéressés au temps


et ton témoignage est poignant. On n'a pas souvent conscience que des personnes n'ont pas de notion de temps du tout. Comment se repérer dans l'espace!!!



Coccinelle 13/08/2013 13:51


Bonjour Denis,


J'ai noté aussi la subjectivité du temps, ce qu'Einstein appelle la relativité (voir sa citation dans mon article).


Je rajoute ton lien dans mon article.


http://laculturesepartage.over-blog.com/les-lundis-philo-10-le-temps


Bonne journée.

DENIS 13/08/2013 19:37



oui le temps est subjectif car une seconde reste incompressible mais selon ce que 'lon fait ou vit le temps n'a pas la même valeur



Bonheur du Jour 13/08/2013 07:42


Très intéressant cet article ! Bonne lecture de Bachelard, que je n'ai pas relu depuis trop longtemps.


Tricoteuse moi-même, je crois que c'est vrai : le temps passe d'une façon concrète quand je tricote (ou quand je couds). Je ne me pensais pas malade, pourtant....


Bonne journée.

DENIS 13/08/2013 19:38



merci et bien sûr les pesonnes qui tricotent ne sont pas malade. La femme citée dans le livre était malade et se sentait vivre quand elle tricotait : belle leçon je trouve



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***