Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 septembre 2010 1 27 /09 /septembre /2010 09:00

 

 

 

 

 

Camus résume sa conception dans ses Carnets

au printemps de 1948 :

" Pour les Grecs , la beauté est au départ.

Pour un Européen, elle est un but, rarement atteint.

 Je ne suis pas moderne."

Et il dénonce , dès L'Envers et l'Endroit ,

ce qui demeurera son Evangile :

" Tout mon royaume est de ce monde."

" Le monde est beau , et hors de lui , point de salut ",

 lit-on aussi dans NOCES ( Le Désert ).

Aux yeux de Camus , cette beauté est celle du monde

( du paysage ou de la voûte stellaire ) ,

mais aussi celle des corps, vivant en harmonie avec le monde.

La beauté est liée au tragique parce que,

à l'image du corps, elle est éphémère : 

 s'imposant d'autant mieux à nous que nous sommes

à chaque instant menacés de la perdre,

elle devient par la même insoutenable.

" C'est que la beauté est insupportable. Elle nous désespère,

 éternité d'une minute que nous voudrions pourtant

étirer tout le long du temps " ,

 lit-on dans les carnets de 1935.

 

( Source Hors -série Le Monde )

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie 27/09/2010 12:43



J'aime cette manière de concevoir la beauté. Foncièrement athée, j'adhère complètement à la philosophie de Camus, ancrée dans la vie présente et dans notre monde.



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***