Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2010 4 13 /05 /mai /2010 08:00

 

 

 

L'instituteur d'Albert Camus ( photo internet )

 

 

 

 

L'attachement de Camus à l'école de la république remonte au temps où il était élève de l'école communale du quartier populaire de Belcourt à Alger.

Quarante ans plus tard , il revient sur cette expérience initiale dans le chapitre intitulé " L'école " de son roman autobiographique inachevé , " Le Premier Homme " , en rendant hommage à son instituteur.

A travers la méthode d'enseignement de Mr Bernard , il a voulu exalter les grandes valeurs de l'école républicaine.

Cette intention apparaît clairement dans une note en bas de page de ce chapitre : " Allonger et faire exaltation de l'école laïque ".

Dans la lettre qu'il adressera , au moment de l'attribution du prix Nobel , à son ancien instituteur , qui retrouve son vrai nom , Louis Germain , Camus souligne à nouveau à travers son cas personnel , l'une de ces valeurs , l'éducation offerte à tous sans tenir compte de l'origine sociale : " Sans vous , sans cette main affectueuse que vous avez tendue au petit enfant pauvre que j'étais , sans votre enseignement , et votre exemple , rien de tout cela ne serait arrivé. "

 

 

 

 

 

 

 Albert Camus , enfant , photo de classe de l'école AUMERAT

 ( 1922 , 1923 ou 1924 )

 

( photo internet )

 

 

 

 

Une fois passée l'expérience initiale , le contexte de l'Algérie coloniale a amené Camus à réfléchir sur les conditions dans lesquelles l'école pouvait y jouer son rôle.

Il exprime fortement sa préoccupation à l'occasion de l'enquête qu'il mène en Kabylie en 1939.

Dans le chapitre qu'il consacre à l'enseignement , il écrit : " Les Kabyles auront plus d'écoles le jour où on aura supprimé la barrière artificielle qui sépare l'enseignement européen de l'enseignement indigène , le jour enfin où , sur les bancs d'une même école , deux peuples faits pour se comprendre commenceront à se connaître. "

 

 

( Source Hors-série Le Monde Camus )

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FABIENNE - dans ALBERT CAMUS
commenter cet article

commentaires

Babeth 16/05/2010 19:16



on comprend bien pourquoi Albert Camus est reconnaissant envers son instituteur. De nos jours, les enfants ne comprennent pas la chance qu'ils ont d'aller à l'école, d'ailleurs, combien sont-ils,
qui apprennent encore réellement quelque chose?....



FABIENNE 16/05/2010 21:03



Et oui, Camus doit beaucoup à son instituteur qui a cru en lui, lui petit enfant pauvre d'Alger ! D'ailleurs sa première lettre à l'occasion du Prix Nobel
lui sera destinée. Une belle revanche en somme !!!



Alice 13/05/2010 09:26



Un attachement dont son instituteur est pour beaucoup, cet homme est le premier avoir cru en lui, son talent d'écrivain..


Bonne journée Fabienne


Bises


Alice



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***