Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
18 janvier 2014 6 18 /01 /janvier /2014 22:45

L'apparition des esprits par Harpman

 

L'apparition des esprits de Jacqueline Harpman

(Ancre Rouge - collection Ancrage - 250 pages- 1999)

Première édition - Julliard 1960

-----------------------

Un premier roman publié après deux autres romans en 1960. L'auteure, Jacqueline Harpman 1929-2012, née à Etterbeek en Belgique, a été écrivaine et psychanalyste. Ce roman est autobiographique et elle y raconte sa jeunesse et ses premiers émois amoureux.

Pour la collection Ancrage, dont c'était le N°1, elle a relu son roman et l'a "revu".

Julliard n'a pas pu éditer ce roman en premier car il venait de remporter un grand succès avec "Bonjour tristesse" de Françoise Sagan et il ne voulait pas devenir l'éditeur des jeunes filles qui racontaient un "dépucelage".

De fait, publier en 1960 des livres qui parlent ainsi , même si c'est avec pudeur mais sans détour, des émois féminins, c'était "audacieux".

Catherine a 10 ans quand ses parents et elle partent pour le Maroc en mai 1940 pour s'installer dans des lieux dont ils ont hérité. C'est juste au moment de l'invasion de la Belgique par les nazis, si bien qu'ils vont rester là-bas jusqu'à la fin de la guerre.

On retrouve Catherine jeune fille et Maurice Alker, un ami de ses parents, se charge de l'éducation sentimentale de la jeune fille, en lui disant qu'elle doit sortir, flirter, danser... et c'est ainsi qu'elle rencontre, après quelques flirts insignifiants Julien. Elle va tomber amoureuse, ressentir le bonheur des baisers et puis, il faudra aller plus loin, bravant les interdits, car pour faire l'amour, il leur faut un lit, une chambre et clandestinement, sans faire de bruit, le soir, Julien vient dans la chambre de Catherine. Jamais les parents ne vont s'apercevoir de ces nuits d'amour, le matin Julien partant aussi discrêtement qu'il est venu.

Alker a une maîtresse, Antoinette, mariée à Jean. C'est un ménage à trois dont Jean ne sait rien, jusqu'au jour où il va avoir des soupçons. Il imagine mal Alker n'ayant aucune femme dans sa vie !!

Le quatuor se pose des questions : comment éliminer tout doute dans l'esprit de Jean. Alker et Catherine vont alors faire croire qu'ils s'aiment pour que Jean ne puisse pas continuer à penser que sa femme pourrait être sa maîtresse. Mais les jeux de l'amour sont parfois dangereux !!!

Ecriture fluide, style très ciselé. Parfois un peu trop lissé. On ne tombe pas dans le style "fleur bleu" car l'auteure réussit à nous raconter la découverte de l'amour (dans le doute et la douleur), sans  pathos.

J'ai eu du mal à entrer dans ce roman, presque trop "simple" quand on lit depuis quelques années des livres tortueux, aux multiples regards...

Là, non, c'est très linéaire, très bien écrit au point de s'étonner de lire un roman d'apprentissage "poli" comme un parquet vitrifié. L'originalité vient de l'audace de Catherine a décrire les étapes qui l'ont conduite à être femme à 18 ans. ce sont "les mémoires d'une jeune fille pas si rangée que cela", avec une pincée de "Jules et Jim".

 

Le ton du roman est donné dès le début : "On m'appelle Catherine. Apparemment, je suis ce que l'on nomme une jeune fille de bonne famille. Mais le siècel a passé par là, et les bonnes familles soupirent qu'il n'y a plus de jeunes filles. Que l'on ne s'y méprenne pas, je n'entends me moquer ni des unes ni des autres. Je ne suis pas portée à la révolte, la docilité m'est facile, et j'aurais été volontiers ce que l'on souhaitait que je fusse, si on me l'avait expliqué clairement."

 

Une pointe d'ironie et de révolte tranquille. Faire en faisant croire que l'on ne fait rien et que l'on est bien sage... quand le démon du désir vient envahir votre corps et votre esprit.

 

Et pour terminer l'explication du titre vient de la phrase mise en exergue : "Il en est du véritable amour comme de l'apparition des esprits : tout le monde en parle, mais peu de gens en ont vu" (La Rochefoucauld).

 

Bonne lecture,

Denis

 

Lecture qui rentre dans le challenge "littérature francophone d'ailleurs" et pour janvier dans le cadre de "janvier 2014 - le mois belge" qui se rattache  au challenge.

 

 


Partager cet article

Repost0

commentaires

yueyin 26/01/2014 21:44


j'adore Harpman, ses oeuvres sont d'une diversité réjouissante :-)

DENIS 29/01/2014 20:45



C'était ma première lecture de cette auteure.



Malika 21/01/2014 13:00


On ne parle pas assez de Jacqueline Harpman sur la blogo. C'est pourtant une auteure incroyable, j'avais beaucoup aimé ce roman-ci ... je le relirai bien, tiens !!!!

DENIS 21/01/2014 21:33



je continuerai à la lire et c'est vrai qu'elle est quasiment inconnue.



valentyne 20/01/2014 12:23


Je note le livre de cette auteure "pas si rangée que cela " ;-)


 

DENIS 21/01/2014 21:36



En effet pas très rangée, mais subtile.



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***