Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 08:00

 

 

 

 

L'amour et l'amitié

 

Barre de séparation fleurs

 

 Il y a un goût dans la pure amitié où ne peuvent

atteindre ceux qui sont nés médiocres.
 L'amitié peut subsister entre des gens de différents sexes,

exempte même de toute grossièreté.

Une femme cependant regarde toujours un homme

comme un homme; et réciproquement un homme regarde

une femme comme une femme.

Cette liaison n'est ni passion ni amitié pure :

elle fait une classe à part.
 L'amour naît brusquement, sans autre réflexion,

 par tempérament ou par faiblesse :

un trait de beauté nous fixe, nous détermine.

L'amitié, au contraire, se forme peu à peu,

avec le temps, par la pratique, par un long commerce.

Combien d'esprit, de bonté de cœur, d'attachement,

 de services et de complaisance dans les amis,

 pour faire en plusieurs années bien moins que ne fait

quelquefois en un moment un beau visage ou une belle main !
 Le temps, qui fortifie les amitiés, affaiblit l'amour.
Tant que l'amour dure, il subsiste de soi-même,

et quelquefois par les choses qui semblent

le devoir éteindre, par les caprices, par les rigueurs,

par l'éloignement, par la jalousie;

 l'amitié, au contraire, a besoin de secours :

elle périt faute de soins, de confiance et de complaisance. 

Il est plus ordinaire de voir un amour extrême

qu'une parfaite amitié.
 L'amour et l'amitié s'excluent l'un l'autre.
 Celui qui a eu l'expérience d'un grand amour

néglige l'amitié; et celui qui est épuisé sur l'amitié

n'a encore rien fait pour l'amour.
L'amour commence par l'amour; et l'on ne saurait passer

de la plus forte amitié qu'à un amour faible.

 Rien ne ressemble mieux à une vive amitié, que ces liaisons

 que l'intérêt de notre amour nous fait cultiver.[...]
 L'amour qui croît peu à peu et par degrés ressemble trop

 à l'amitié pour être une passion violente.[...]
 Quelque délicat que l'on soit en amour, on pardonne

plus de fautes que dans l'amitié.[...]
 L'on confie son secret dans l'amitié; mais il échappe

dans l'amour.
L'on peut avoir la confiance de quelqu'un sans

en avoir le cœur.

Celui qui a le cœur n'a pas besoin de révélation

ou de confiance; tout lui est ouvert.

 

Jean de LA BRUYÈRE, Caractères (1688), IV, Du cœur.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

(Clovis Simard,phD) 01/12/2011 22:01


Description : Mon Blog(fermaton.over-blog.com),No-3, THÉORÈME DE L'AMITIÉ.- Une infinie tendresse.

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***