Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 07:00

 

 

 

 

 

Editions GALLIMARD - Mars 2010 - 195 pages

 

 

 

Résumé

 

 
Le 16 mars 2005, les archives concernant " L'affaire de l'esclave Furcy " étaient mises aux enchères, à l'hôtel Drouot.
Elles relataient le plus long procès jamais intenté par un esclave à son maître, trente ans avant l'abolition de 1848.
Cette centaine de documents - des lettres manuscrites, des comptes rendus d'audience, des plaidoiries - illustrait une période
cruciale de l'Histoire.
Les archives révélaient un récit extraordinaire : celui de Furcy, un esclave âgé de trente et un ans, qui, un jour d'octobre 1817, dans l'île de la Réunion que l'on appelle alors île Bourbon, décida de se rendre au tribunal d'instance de Saint-Denis pour exiger sa liberté.
Après de multiples rebondissements, ce procès, qui a duré vingt-sept ans, a trouvé son dénouement le samedi 23 décembre 1843, à Paris. Malgré un dossier volumineux, et des années de procédures, on ne sait presque rien de Furcy, il n'a laissé aucune trace, ou si peu.
J'ai éprouvé le désir - le désir fort, impérieux - de le retrouver et de le comprendre. De l'imaginer aussi.
 
 
Se passionner pour un personnage du passé , au point de s'identifier à lui , c'est tout l'intérêt du livre étonnant de Mohammed Aïssaoui.
 
 
 
 Mohammed Aïssaoui
 
 
Une enquête minutieuse sur un fait historique qu'il a découvert , en 2005 , lors d'une vente de vieux papiers à l'hôtel Drouot : l'histoire de l'esclave Furcy.
Celui - ci avait à peu près 30 ans en 1817. Il travaillait sur une plantation de l'île Bourbon ( aujourd'hui La Réunion ) , où il servait comme homme de maison.
Mais il savait lire et écrire. A la mort de sa mère , un document officiel et plusieurs lettres lui apprirent que celle-ci avait été affranchie , vingt - huit ans plus tôt.
Furcy aurait dû bénéficier du même sort.
Mais les maîtres , passant outre la loi , avaient préféré garder leur esclave et celle-ci , non sans noblesse , avait " opposé le silence à l'injustice ".
Avec l'aide d'un procureur et d'un substitut assez fous pour jouer dans l'affaire leur carrière et leur vie , Furcy va se battre durant trente ans pour recouvrer sa liberté.
Un combat inégal , avant l'abolition de l'esclavage ( 1848 ).
 
Ce livre vibre d'une passion que l'auteur sait faire partager.
Pendant tous ses procés , Furcy tenait sur son coeur , tel un talisman , la Déclaration des droits de l'homme.
 
 

Partager cet article

Repost0

commentaires

BEN DODO samia 26/10/2010 10:36



Quelle surprise! Mohammed ASSAOUI s'est transfomé en Yasmina KHADRA...



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***