Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 avril 2011 7 17 /04 /avril /2011 10:00

 

 

(Editions Phebus - février 2011 - Préface et traduction par Dominique Laure Miermont + Corinna Gepner pour la traduction - 270 pages)

 

Les éditions Phébus ont entrepris de publier des oeuvres de klaus Mann depuis 2009 : "Contre la barbarie" (2009), "Point de rencontre à l'infini" (2010) et "Speed" (2011) ainsi que ce recueil de textes en 2011 : "Aujourd'hui et demain".

 

 

Je remercie vivement les Editions Phebus qui m'ont offert ce livre pour que je le lise et que je puisse ensuite un faire un article sur ce blog.

 

Je vous remets ici le lien vers mon article de février 2011 qui était accompagné d'une vidéo de présentation de Klaus Mann.

 

   Ce livre rassemble des articles, textes et conférences écrits par Klaus Mann entre 1925 et 1949. 24 années qui constituent sa carrière littéraire. En effet, en 1925, il a 19 ans et en 1949, bien que jeune encore (43 ans) il se suicide à Cannes le 21 mai 1949.

 

Il proclame dans ces textes son espoir en l'Europe notamment grâce à la "foi" de la jeunesse littéraire en la force d'une Europe forte, pacifique et unie.

 

Et au fil des mois et années, le nazisme, le fascisme et le stalinisme détruisent l'idée d'une Europe multi-culturelle.

 

En exil en Europe puis aux Etats-Unis, il mène un combat contre le totalitarisme.

Ainsi ses écrits sont politiques mais surtout dans ce livre ils sont centrés sur l'intérêt que porte Klaus Mann à la littérature française.

 

Ses écrivain de prédilection sont René Crevel, Raymond Radiguet, Julien Green, Alain-Fournier ou Jean Giono pour les écrivains de sa génération.

 

André Gide est l'écrivain "aîné" qu'il apprécie le plus.

 

Pendant ces 24 années d'écriture, il va régulièrement revenir à ses écrivains de prédilection, sachant être critique avec certains comme Jean Cocteau, André Maurois quand il sent que leur pensée a dévié de la ligne de conduite qu'il attendait d'eux. Car Klaus Mann va rester tout au long de sa vie fidèle à ses opinions européennes, combattant sans relâche toute dictature y compris cette d'Union Soviétique.

 

 

 

Klaus Mann, fils de Thomas Mann et plus encore neveu d'Heinrich Mann, qu'il vénère plus que son père, sans doute car "écrasé" par la gloire de son père, doit être lu et relu car il a un modernisme dans son ton qui ne peut que plaire encore à notre époque où un "certain espoir" en un monde meilleur doit toujours vivre en nous.

 

 

Lisez ce livre et n'oubliez pas son chef d'oeuvre qui aura été pour moi une de mes plus belles lectures "Le tournant".

 

Encore merci aux éditions Phebus de m'avoir offert ce livre pour me mettre de continuer à découvrir cet auteur et à me permettre de transmettre mon enthousiasme aux amis de ce blog.

 

Prochaine lecture : "Speed" également offert par les éditions Phebus

 

Bonne lecture,

 

Denis 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Windows Support 02/05/2014 13:48

I am a big fan of Klauss Mann. He had a unique style of writing. Dedicated and inspired writers like him are hard to find these days. He was one of those writers who had the ability to influence a person through his words.

Denis 02/05/2014 21:18

Yes

Les bafouilles de Figaro 17/04/2011 11:37



Eh bien merci pour ce partage qui a suscité mon intérêt et m'a donné envie de lire cet auteur. 



DENIS 17/04/2011 19:28



c'est un auteur très important dans cette tragique époque du fascisme et nazisme qui a réellement influencé l'oeuvre de Klaus Mann



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***