Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 07:00

 

 

 

 

 

Notre âme est perdue et notre esprit est mis dans tous ses états

 à sa venue. Quand elle vient nous prendre, elle emporte avec elle

 tout ce qui pourrait nous donner un souffle de bonheur.

Alors on ne sait plus quoi faire, et bien souvent,

notre réflexe psychologique est de verser quelques larmes.

 Impuissant face à cette vague déferlante, on se réfugie dans le silence.

Lui, n'est pas la meilleure solution pour mettre fin à la tristesse,

car il ne fait que retarder l'échéance.

Mieux vaut affronter ce qui nous détruit assez vite avant de sombrer.

 Mais quand le chagrin déborde un peu trop sur nous,

il suffit d'une dernière goutte pour faire déborder le vase.

La chute est imminente, on s'enfonce dans ce monde

 qui est synonyme de solitude, et surtout de perte de moral.

 Prononcée ou pas, cette partie de vie n'est certes pas la plus joyeuse,

 mais elle enrichit.

 La dépression c'est la tristesse, mais c'est aussi la porte ouverte

aux sentiments.

 Mais alors quand le moment est venu, quand on est vraiment

 tout au fond du puits inexorablement long :

 les signes démonstratifs arrivent pour nous cueillir.

Dans le noir, les diables de la tristesse nous enlèvent la motivation,

l'envie, l'espoir et l'estime de soi.

 Mais ils nous laissent pas seuls dans notre souffrance,

après avoir pris nos vertus, ils nous rendent anxiété,

 angoisse et fatigue, la tristesse nous l'avons déjà.

Seuls dans notre antre, il nous faut tendre vers la remise en question

pour retrouver ces reliques que nous avons perdues.

Et puis à force de réfléchir, de se faire aider, on perçoit

cette lumière, pour certains c'est celle de la mort,

du prolongement, mais pour d'autres et c'est plus souvent le cas,

 c'est celle qui nous relève plus fort et plus averti.

Car si la déprime ne dure qu'un temps, la tristesse persiste

à des échelles plus ou moins hautes.

 Elle est là, juste là, en nous. Elle vient puis parfois on la repousse,

 mais souvent on se laisse enivrer par ce poison.

Alors on se console avec les malheurs des autres,

et encore une fois, on répète l'histoire.

 La tristesse est peut-être le sentiment le plus personnel

 qu'il puisse exister. Chacun à sa propre vision.

Certains ont des conditions qui font qu'elle est plus présente,

d'autres, usant de l'insouciance et de quelques vices,

arrivent à passer outre.

 C'est en fait un cadeau, qu'on ne fait qu'aux malheureux,

à ceux qui se permettent de ressentir plus que les autres.

 Mais pourquoi la vie est ainsi faite?

Et bien sûrement pour qu'il y est un mal pour un bien.

 Une solution? Et bien pour certains tout comme moi,

 ils mettent des mots sur leurs souffrances,

se libèrent de leurs fardeaux, et essayent de contempler

leur dessein comme ils peuvent.

 La tristesse est une île perdue, recueillant les bateaux fantômes

s'échouant sur ses plages...

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Pat 13/12/2011 09:33


Je connais cet état, et ce n'est pas facile à décrire mais là, je me suis retrouvée.


Très vrai... Merci d'expliquer ce que je crois être seule à vivre.


Site formidable.


Pat.

Ecureuilbleu 29/08/2011 21:23



Bonsoir Fabienne et Denis. Merci pour ce très joli texte sur la tristesse. Est-il de vous ? Bonne soirée et bisous



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***