Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 mars 2012 5 09 /03 /mars /2012 21:20

 

 

 

 

Roman déroutant , étrange , hirsute , malgré les Flaubert ,

 les Sainte - Beuve , les Baudelaire ,

 envieux de cet exilé à la gloire envahissante.

" Les Misérables " demeurent le chef - d'oeuvre

de Victor Hugo.

" Un vrai poème " s'exclama Rimbaud écolier !

Un roman hors - norme qu'on croit connaître

 à travers ses adaptations mais qui déborde de beaucoup

le récit en zigzag des aventures de personnages

devenus des caractères types.

" Les Misérables " ne se réduisent pas

 à Fantine, la " goule prostituée ",

Cosette , l'enfant martyre,

Jean Valjean, le bagnard qui n'en finit pas

de se convertir au Bien ,

le Thénardier, pervers au regard de fouine

et à la mine d'homme de lettres,

 la Thénardier, mijaurée devenue ogresse ,

Gavroche, le gamin de la barricade érigée

lors de l'émeute de 1832 ( et non 1848 ! )

et l'improbable enfant de l'engeance poissarde

 susnommée Enjolras , " angéliquement beau "

et terrible révolutionnaire ,

 l'implacable Javert , droit dans ses bottes

et rigide jusqu'au suicide ,

ou Marius Pontmercy , dont Hugo écrit :

" J'avais fait sous le nom de Marius des quasi - mémoires , expliquant ce que j'ai appelé ... la révolution intérieure

d'une conscience honnête."

Roman de l'indignation contre l'iniquité régnante.

Hugo écrit l'épopée des infortunés d'en bas

et des infâmes d'en haut , des canailles et de la canaille

 réunis en un vocable que lui souffla l'esprit de la civilisation

 lors d'une séance de " table cancanière " : misérables.

Cette " acropole de va - nu - pieds " recèle ,

 pour qui s'en donne la peine , de multiples trésors

 depuis la vision hugolienne de la bataille de Waterloo

jusqu'à la description des égouts de Paris ,

vraie " conscience de la ville " car le " tas d'ordures "

n'est pas menteur , en passant par une langue

qui charrie en elle de multiples univers.

Sous les aspects d'un mélodrame populaire , Hugo ,

 tel un Ulysse moderne revenant en pensée

dans son Ithaque en rêvant d'y châtier les prétendants ,

a accompli avec " Les Misérables "

sa traversée des apparences.

 

( Source LIRE - février 2012 )

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by FABIENNE - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***