Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 septembre 2010 3 01 /09 /septembre /2010 19:35

                                                

                                                          

 

     

 

  La convocation d'Herta Müller (Editions Métailié)

- 208 pages - 2001

       Traduit de l'allemand par Claire de Oliveira

 

 

 

 

"Je suis convoquée jeudi à dix heures précises. On me convoque de plus en plus souvent : mardi à 10 heures précises, samedi à dix heures précises, mercredi ou lundi, à croire que les années ne sont qu'une semaine? Je n'en suis pas moins étonnée que l'hiver, après cette fin d'été, revienne bientôt".

 

Ainsi débute ce roman d'Herta Müller, romancière née en Roumanie en 1953, vivant à Berlin depuis 1987. Elle est poète et romancière de langue maternelle allemande. Elle a publié "L'homme est un grand faisan sur terre" chez Maren Sell, ainsi que "Le renard était déjà le chasseur" (Le Seuil).

 

 

 

 

 

Herta Müller a obtenu le Prix Nobel de Littérature en 2009.

 

 

"La convocation" se passe dans une dictature, que l'on devine être la Roumanie de Ceaucescu. L'auteur a souhaité que son livre se passe plutôt dans l'intemporalité pour montrer qu'être convoqué par la police d'une dictature vaut pour tout pays plongé dans cette horreur de la "suspicion".

La narratrice a espéré pouvoir quitter son pays en mettant dans les poches des chemises qu'elle confectionne dans une usine pour l'Italie, un message.

Elle espère en effet pouvoir quitter le pays en suivant un italien...

 

Seulement, elle a été trahie d'autant que l'on fait croire qu'elle faisait aussi des billets pour la Suède, et se retrouve chez le Commandant Albu qui l'interroge à chaque fois à dix heures précises. Pour se rendre au rendez-vous, elle prend le tramway et repasse sa vie mêlant sa jeunesse à sa vie d'adulte avec un premier mariage puis un deuxième avec un alccolique qui semble la rendre heureuse. Mais ira-t-elle à ce rendez-vous d'aujourd'hui...

 

L'histoire est simple mais le montage de sa vie en décousu morcelle la narration. La grande qualité de ce roman réside dans la langue magnifique qu'utilise l'auteur... Car il faut se laisser emporter par sa narration lyrique...

 

 

 

Livre lu dans le cadre du blogoclub :

 

 

 

 

 

animé par Sylire et Lisa qui relaient l'ensemble des articles publiés

 à cette occasion.

 

Le thème du 1er septembre était "Les Prix Nobel de Littérature", d'où ce choix parmi plus de 100 lauréats, tout simplement pour honorer la dernière lauréate... La suite en octobre 2010 où un nouvel écrivain sera honoré... Je rêve depuis longtemps que ce soit Philip Roth...  On verra bien...

 

 

Bonne lecture,

 

Denis

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Pascale 04/09/2010 08:46



Effecitvement je ne connais pas cette auteure, l'histoire m'attire peu, mais si le style est charmeur, alors sans doute je finirai pas craquer. Une très bonne idée ce club , qui nous permet de
croiser des auteurs, des livres, des blogs, riche découverte et agréable partage


 



DENIS 04/09/2010 12:13



j'attache toujours une grande importance au style des auteurs car il contribue largement à me faire aimer un livre tant pour la langue que pour l'histoire et avec Herta Muller c'est le cas ici


bonne future lecture, sans doute !!!


bon week-end



sylire 03/09/2010 21:53



Les choix des participants sont assez variés. Tu es le seul à avoir chois Herta Muller, que je ne connais que de nom pour l'instant.



DENIS 04/09/2010 12:14



Je lis un livre de chaque Nobel (c'est mon challenge depuis plusieurs années à présent, et donc je n'avais rien lu de Herta Muller, c'était l'occasion rêvée


j'ai énormément apprécié le style


bon week-end,


Denis



Vero 02/09/2010 08:14



Vive le blogoclub: c'est une vraie mine pour découvrir de nouveaux blogs, de nouveaux lecteurs et de nouvelles lectures. Je note ce titre d'Herta Müller, auteur dont je ne connais l'existence
(avouons-le) que depuis son prix Nobel.



DENIS 03/09/2010 20:38



en effet même si cette fois j'ai eu peu de commentaires


je ne connaissais pas non plu cette écrivaine avant son Nobel, une belle découverte (très peu de livres traduits en français, hélas)



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***