Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2013 1 22 /04 /avril /2013 20:49

 

Dans le cadre des lundis philo de Heide

LundisPhilo.jpg

 

voici ma 13e contribution

 

 

 

Hannah Arendt et Martin Heidegger par Elzbieta Ettinger

( Le Seuil - 160 pages - novembre 1995)

 

Ne pouvant pas lire pout début mai 2013, le livre de Catherine Clément sur Arendt et Heidegger, j'ai trouvé ce livre à la bibliothèque sur la relation entre les deux philosophes dans la tourmente de l'histoire.

Tout commence en 1924 quand Hannah Arendt est l'élève de Martin Heidegger. Il est tout de suite séduit par la belle et intelligente élève. Ils vont alors être amants jusqu'en 1930 environ.

Mais, comme dans les romans, elle est juive et lui est pro-nazi ralliant le parti en 1933.

Sa femme, Elfride, est encore plus antisémite que lui.

Hannah va devoir s'exiler, Martin est nommé recteur de l'université de Fribourg.

Ainsi, jusqu'en 1950, leurs chemins s'écartent et Arendt commence à publier aux USA. Heidegger suit ce qu'elle fait un peu jaloux de la réussite de son ancienne élève.

A partir de 1950, Hannah Arendt va essayer de réhabiliter son ancien amant, le faisant publier aux USA. Elle voudrait que son oeuvre continue à vivre au-delà des troubles de ces années de guerre et d'égarement.

Elle va même se réconcilier avec Elfride pour renouer avec Martin sous la forme d'une amitié qui va alors durer jusqu'à la mort de Hannah Arendt en 1975.

L'auteur s'attache à montrer combien le nazisme a entâché l'oeuvre du philosophe. Sans être aveugle, Hannah a tout fait pour essayer d'effacer ces années noires dont elle a pourtant souffert avec son époux Heinrich Bücher et son ami philosophe, Karl Jaspers. Ce dernier s'est montré longtemps hostile à Heidegger.

Voilà résumée rapidement cette aventure philosophique de deux êtres tellement différents mais qui ont marqué la philosophie du 20e siècle.

Le roman de Catherine Clément aborde sans doute cette "problématique". Heide nous en dira plus début mai 2013 ainsi que ses co-lectrices.

Bonne lecture,

Denis

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Heide 29/04/2013 16:03


Ton article m'interpelle beaucoup et j'avoue que je ne connaissais pas la part d'ombre de Heidegger et son ralliement aux thèses nazies. Du coup, je ne comprends pas non plus qu'elle ait cherché
à le réhabiliter. Je commence Martin et Hannah dès ce soir et je mettrai un lien lundi prochain vers ton article. J'espère que le roman sera fidèle à l'histoire, pour en savoir plus. Je
le pense connaissant la rigueur intellectuelle de Catherine Clément. J'essaierai de trouver le livre que tu as présenté à la médiathèque. Merci Denis !

DENIS 29/04/2013 21:43



c'est étonnant que Arendt ait pardonné l'engagement de Heidegger auprès des nazis


elle a privilégié l'oeuvre à faire connaitre à tout prix et elle aimait cet homme... amour aveugle... elle s'est trompée aussi sur Eichmann et son procès (objet du film de Von Trotta qui vient de
sortir)


une femme étrange dirons-nous, et j'ai hâte de lire ton article sur le roman de Catherine Clément



Anis 27/04/2013 16:24


Pour moi, le nazisme de Heidegger reste impardonnable. Acause de son rôle et de son influence d'intellectuel. Et je n'ai jamais pu comprendre réellment sa philosophie en dehors de cela.

DENIS 27/04/2013 22:57



oui c'est surprenant qu'elle ait essayé de contribuer au "pardon"



laure 22/04/2013 22:00


C'est étonnant comme parfois l'amour passe au-dessus des idéaux, des valeurs et de bien d'autres choses encore...


J'attends avec impatience l'avis de Heide :D


Bonne soirée Denis bises

DENIS 22/04/2013 22:11



oui tu as raison, c'est étonnant surtout ici dans ce cntexte si difficile


le livre analyse leur relation plutôt que leur philosophie d'ailleurs



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***