Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 09:17


Entre réalisme et conte de fées, avec fantaisie et gravité , mélancolie et pitrerie , la romancière met en scène plusieurs générations de femmes dans un pays gorgé de soleil.
Avec " Ce que je sais de Vera Candida " , Véronique Ovaldé nous entraîne de nouveau dans un univers onirique et plein de surprises.
Une réussite !









Le septième roman de Véronique Ovaldé , " Ce que je sais de Vera candida " , est une histoire de mères et de filles échelonnée sur trois générations. Elle évoque l'importance de la transmission mais également l'émancipation rêvée ou assumée.
Les hommes sont laissés au second plan et leur domination naturelle est sacrement écornée.
Le décor est celui d'un pays chaud et poisseux , une Amérique du Sud plutôt imaginaire où les poissons volent , où les plages semblent vides , écrasées au soleil , loin des grandes villes et de la civilisation.
Vera, Rose ou Violette sont des amazones caribéennes qui tentent de proclamer leur liberté et y réussissent plus ou moins bien.








Editions de l'Olivier - 300 pages - 2009



Agée de trente - neuf ans , malade , Vera Candida retourne sur son île natale , Vatapuna , pour renouer avec son passé.
Elle en est partie à l'âge de quinze ans , enceinte , pour rejoindre la ville de Lahomeria et n'y a plus jamais remis les pieds.
Elle y a laissé sa grand-mère maternelle , Rose Bustamente , ancienne pute reconvertie dans la pêche de poissons volants qu'elle vendait sur les marchés.
Rose a élévé seule sa fille Violette , un peu simple d'esprit , qui a mal tourné , pour ensuite prendre sous son aile protectrice sa
 petite - fille Vera.
A Lahomeria , Vera donnera naissance à son tour à une petite
Monica - Rose et sera acceuillie au " Palais ds morues "  avec vingt-huit autres filles aussi peu chanceuses qu'elle dans la vie.


Véronique Ovaldé signe là encore une fable moderne , un conte foisonnant , magique , peuplé de femmes combatives , qui modèlent leur destin comme elles le souhaitent , d'hommes bien peu reluisants et sans scrupules , " détrousseur de casinos " , journaliste aux articles infamants ou pères absents.
Une jolie surprise qui a un goût de merveilleux , fantaisiste au possible , dont l'écriture énergique est le véritable fil conducteur , enchanteur et malicieux.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Marie 02/12/2009 08:51


Ahhh ! J'ai noté ce livre sur ma liste depuis un bon bout de temps... Il faut absolument que je trouve le temps de le lire rapidement !
Bises
Marie




FABIENNE 02/12/2009 13:45


 Tu verras Marie, tu ne devrais pas être déçue! Dès que tu l'auras lu, merci de me dire ce que tu en as pensé!


Gros bisous et amitiés de Normandie


lilycuisine 01/12/2009 16:59


tres jolie blog bon lundi clic au passage


FABIENNE 03/12/2009 15:47


 Merci pour ton gentil commentaire qui me touche beaucoup! Amitiés de Normandie et au plaisir!


Un petit Belge 01/12/2009 13:43


Fabienne, une petite surprise t'attend aujourd'hui sur mon blog...


FABIENNE 03/12/2009 15:48


Super sympa ta surprise , encore merci à toi mon cher Vincent. bisous et amitiés de normandie


Bea kimcat 01/12/2009 11:47


Coucou ma chère  Fabienne
Je note
Bizzz
Béa kimcat


FABIENNE 01/12/2009 12:24


Lorsqu'un livre me plaît , j'aime bien en parler tout simplement , cela donne des idées de lecture ...
Bon mardi Béa , gros bisous et au plaisir!


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***