Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 février 2014 6 08 /02 /février /2014 23:02

 

Boy de Richard Morgiève (Carnets Nord - janvier 2014 - 280 pages)

--------------------------

Nouveau roman de Richard Morgiève paru chez Carnets Nord, après "United Colors of crime" en 2012 et que j'avais présenté sur mon blog. Et ainsi donc, nouveau partenariat avec cet éditeur dont les livres ne me déçoivent jamais et je le dis en toute sincérité. Merci donc à Fleur et Carnets Nord de leur fidélité.

 

Ainsi donc, entrer dans l'univers de Richard Morgiève est toujours une aventure. Après les USA des années 1950, c'est le monde contemporain, hanté par le monde virtuel des jeux et d'Internet qui sert de support à ce roman. Et puis, étonnant, je viens d'en faire la constatation, United Colors of crime se passait en 1951 et Boy commence en octobre 1951. Comme une résonance d'un livre l'autre.

Sauf que 1951 et le Tonkin, c'est une aventure écrite par le père de Boy et qu'elle met en scène dans la forêt de Fontainebleau en 2013.

"Boy est blessé le 7 octobre 1951 à Bo-Sien, au nord du  Tonkin. A l'aube, lorsque son bataillon décroche. Touché à la cuisse, Boy roule dans les bambous et s'assomme. Il revient à lui, seul avec les autres. Il ne bouge pas. Ils s'approchent. Ils ne font pas de bruit. C'est leur silence qui les trahit. Plus il y a du silence, plus ils sont là".

Le roman débute comme cela. Et page suivante, on apprend que Boy est en fait une jeune femme de 19 ans, belle, lesbienne. Au fil du roman, on va voir qu'elle se dit qu'elle pourrait aussi aimer un homme... Elle travaille dans une boite de nuit pour filles "Les filles". Elle s'est blessée en reconstituant la scène écrite par son père ce qui intrigue les "flics" quand ils vont l'apprendre car elle a dû se rendre aux urgences pour être soignée. Kevin et Giss commencent à l'ennuyer avec leur histoire, car Boy, elle, veut être libre de faire ce qu'elle veut.

Elle soigne son père, malade à la limite grabataire. Mais inlassablement, tous les jours, elle l'installe devant son PC car elle voudrait qu'il continue à écrire, lui qui a été auteur reconnu. Il a écrit de nombreux débuts de romans jamais finis et Boy croit qu'un jour tout reviendra et que le père saura reprendre une existence littéraire forte...

Seulement, le monde virtuel de Boy vient s'installer dans sa "vraie vie" au travers de Bill, un tueur en série, qui veut Boy pour lui et coucher avec elle car il l'aime. Tout commence quand il lui envoie sur son téléphone portable "une tête de mort rigolote, signée BILL" ( page 97).

Elle en parle à Kevin et Giss. Il convient de prendre au sérieux cette histoire d'autant que très vite, Bill, masqué, nu avec juste un étui pénien pour habit tue les gens proches de Boy. Il aime mutiler, décapiter. Et chaque fois, il fait tout pour que ce soit mis sur la place publique. Il sait utiliser les réseaux, les téléphones, les PC pour passer ses horribles videos partout où c'est possible. Et pour faire peur.

Boy n'a pas peur. Elle est forte, armée, boxeuse et sportive, pratiquant les arts martiaux. 

La violence montre de plus en plus au fil des pages et malgré la protection de la police, Bill parvient à s'approcher de Boy et il lui dit qu'il la possédera un jour, elle qui est encore vierge.

Il va s'en prendre à son père aussi. Bref, elle est cernée par cet homme, comme si les jeux videos étaient venus s'inviter dans sa vie.

Thriller, roman policier gore... Ce pourrait être un livre comme cela, sauf que "Boy" est inclassable car c'est avant tout un livre qui allie poésie des mots, langage syncopé, phrases brèves ou plus longues. Et c'est un livre musical aussi où les références à des chansons sont constantes.

Elle aime les femmes mais pourrait aimer les hommes aussi.

Page 116 : "Elle n'a pas peur. Pas peur de ça. Elle a peur de son rapport avec son père, de l'amour. Elle pense à Franz. Elle s'efforce de ne pas penser à Roxane mais elle y pense. Elle ne sait plus qui elle est. Depuis sa rencontre avec Franz, tout a changé. Ca va trop vite. Et même son rapport avec lui... Mais Roxane et même Giss viennent tout compliquer. Elle est passée du néant au trop-plein. Elle finit de laver le parquet de sa chambre".

Entre son père, Roxane et deux hommes qui l'aiment que faire. Alors que Boy semble être au-dessus de sa vie terrestre, flirtant aussi avecle monde virtuel, comme dans les jeux videos, sauf que là Bill vient tout perturber.

Vous aurez compris que ce livre est un vrai coup de coeur par son style, son thème original, à mi-chemin entre littérature policière et littérature onirique. 

Bonne lecture,

 

Denis

 

 

Ce livre paru en janvier 2014 entre dans le challenge 0 à 9 de Julie consacré au chiffre 4 entre le 11 janvier et le 10 février.

 

Sans titre


Partager cet article

Repost 0
Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Lou de Libellus 09/02/2014 05:59


 


C'est chaud par ici !


 

Denis 15/02/2014 22:50

Oui sans doute mais un livre très bien écrit

Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***