Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 10:30

 

 

Des gens très bien d'Alexandre Jardin (Le Livre de Poche - 306 pages - Février 2012)

 premère édition Grasset janvier 2011

 

 

Alexandre Jardin avoue avoir publié des livres distrayants à l'image de "Fanfan", alors qu'il avait au fonds de lui une "terreur" familiale, tabou à ne dévoiler sous aucun prétexte.

 

Seulement, il fallait qu'il parle un jour ou l'autre de son grand-père Jean jardin, chef de cabinet de Pierre Laval entre 1942 et 1943. Ce grand-père a donc indirectement participé à la rafle du vel d'hiv de juillet 1942.

 

Et ainsi nait ce livre de colère, de "malheur", car il a fallu qu'Alexandre jardin se fâche avec une partie de sa famille à cause de ce livre.

 

Jean Jardin avait été "encensé" par son fils Pascal Jardin dans son livre "le Nain Jaune" qui a eu un grand succès à l'époque :

 

 

  

 

 

Pierre Assouline, grand biographe reconnu pour son sérieux et ses qualités d'écrivain s'est également fourvoyé en écrivant :

 

  

 

 

Alexandre Jardin reprend alors l'enquête, en se demandant pourquoi il n'a pas été mis en avant ce monstrueux travail de Jean Jardin, son grand-père se taisant tout au long de sa vie sur ses activités pendant l'occupation. Le petit-fils a honte de ce "monsieur très bien", comme tant d'autres à l'époque, qui a laissé faire ces rafles, ces déportations, avec bonne conscience. La rafle du Vel d'Hiv est au centre des préoccupations d'Alexandre Jardin. Jean Jardin ne pouvait pas ignorer dans quel objectif cette rafle était organisée, et il n'a rien dit, jamais. Comme si cette rafle avait été une "anecdote" à l'époque.

 

Cette édition en "livre de poche" est revue par l'auteur, car notamment une historienne,  Annie Lacrox-Riz, lui a fourni des documents  qui confortent l'écrivain dans son opinion et il dit "Certaines complaisances ne sont plus possibles".

 

Il a donc pris ce risque de discréditer cette honorable famille Jardin. Alexandre ne veut plus faire partie de ces familles nostalgiques de la "collaboration" avec le nazisme.

 

 

Le propos est noble, malgré cela, j'avoue ne pas avoir trop aimé le style de l'auteur. Alexandre Jardin dit ne pas faire oeuvre d'historien, ce qui manque ici, tout de même. Il aurait dû reprendre cette histoire avec plus de méthode et de rigueur. Le fil du livre est décousu, ce qui m'a gêné. Toutefois, on sent bien ici, l'émotion qui emplit le livre. 

 

 

 

J'ai lu ce livre dans le cadre du jury du prix des lecteurs 2012 du livre de poche.

 

Le parcours de lecture du premier mois du jury s'achève ici. J'ai pu voter cette semaine pour choisir mon livre préféré des quatre lus.

 

A présent, débute le challenge de mars 2012 avec 3 nouveaux livres, dont 2 reçus cette semaine.... A suivre prochainement...

 

Bonnes lectures

 

Denis

 

Partager cet article

Repost 0
Published by DENIS - dans LITTERATURE
commenter cet article

commentaires

Anne 08/03/2012 22:10


Il me semble que cette première sélection a laissé un peu sceptiques les blogueurs qui participent au jury.. En mars, tu devrais normalement terégaler avec Le club des incorrigibles optimistes
(que j'accepte en premier roman, bien que ce ne soit pas tout à fait juste)

DENIS 08/03/2012 22:15



tout à fait d'accord


mars est plus sympa


j'ai aimé le roman norvégien dont je ferai un article prochainement (Charlotte Isabel Hansel : une belle découverte)


et j'ai lu 80 pages des plus de 700... du club des incorrigibles... : excellent départ, donne très envie de continuer avec plaisir cette lecture  (et pourquoi pas dans un "premier roman" si
tul'acceptes



Yv 28/02/2012 09:15


J'ai trouvé le bouquin plutôt pas mal, un peu répétitif, certes, mais on y sent bien les interrogations, les doutes de ce fils et petit-fils. Je découvrais A. Jardin que je pensais cantonné aux
bluettes insipides : il m'a prouvé le contraire

DENIS 29/02/2012 08:17


Jardin a écrit le livre qu'il portait en lui depuis de longues années et il a eu le courage de le faire on verra ce qu'il publiera après ce livre!!! car sa vie d'écrivain a changé a t'il déclaré?


Alice 27/02/2012 12:45


J'aime bien les livres d'Alexandre Jardin, parler de son grand-père collabo n'a pas dû etre facile.


Bises


Alice

DENIS 29/02/2012 20:45



je suis d'accord en effet ce livre est né d'une longue souffrance cachée



mo 26/02/2012 18:31


Il n'est peut-être pas toujours bon de fouiller dans le passé douleureux. Faut tourner la page et voir la vie en rose.

DENIS 29/02/2012 20:46



sans doute mais savoir que son grnad-père a contribué au vel d'hiv, ce n'est pas rien tout de même



Florinette 26/02/2012 12:27


Je ne sais pas pourquoi, mais je n'arrive pas à accrocher avec cet auteur...


Bon dimanche à vous deux !


 

DENIS 26/02/2012 16:57



JE N'AI PAS CROCHE NON PLUS ET C'ETAIT MA PREMIERE LECTURE DE CET AUTEUR


SUJET INTERESSANT MAIS MAL TRAITE



Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***