Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 juin 2009 5 05 /06 /juin /2009 10:54






Edouard MANET , Le chemin de fer, gare Saint -Lazare, 1873



De dos, la petite fille contemple la fumée du train , encagée.
Sa robe est bleue , cintrée d'un large noeud du même ton plus soutenu.
Les cheveux tenus par un serre-tête dégagent la nuque neuve, claire comme les bras dodus.
Une boucle d'oreille accentue la coquetterie de la fille. La mère est assise sur le muret en pierre , face au peintre , vêtue et chapeautée de bleu très sombre, cheveux tombant.
Un ruban noir autour du cou , elle tient sur les genoux un chiot endormi ( celui de sa fille ?) ainsi qu'un livre ouvert dans lequel l'index tient lieu de signet. S'est -elle interrompue pour satisfaire le peintre où sous l'effet de l'histoire trop haletante?
Les yeux sont rêveurs , en allés, tandis que les coins de la bouche s'affaissent.

Ce diptyque mère - fille , chacune emportée dans son univers propre - train ou intrigue - nous interroge.
Le voyage les arrache à elle-même.



Source : Célébration de la Lecture / Colette Nys- Mazure

Partager cet article

Repost0

commentaires

C
des univers de beauté, de tendresse. clem
Répondre
D

 Entièrement d'accord avec toi ma chère clem! Amitiés, fabienne


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***