Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 avril 2009 7 19 /04 /avril /2009 14:20






Sous le pseudonyme de J. Prunier , il fait publier un conte fantastique , " La main d'un écorché ", qu'il donne à l'Almanach de Pont - à - Mousson.
Le souvenir obsédant , longtemps ressassé , de sa rencontre avec le poète anglais , a finalement porté ses fruits. en mars 1876 , après un séjour à Antibes où la côte le séduit considérablement , il utilisera un autre pseudonyme pour faire publier dans La République des lettres de Catulle Mendès , le poème " Au bord de l'eau ".
A Paris , dans un restaurant du quartier de Saint - Lazare , le 16 avril 1877 , se réunissent Maupassant, flaubert , Zola , Cérard , Hennique et Huysmans autour d'un repas qui marque le début du naturalisme.
A la fin de l'année , Maupassant songe sérieusement à se mettre à la rédaction d'un roman qui verra le jour environ six années plus tard , sous le titre de " Une vie ".

 

Guy de Maupassant's A Woman's Life par sappho's heartache



D'autre part , au ministère de la Marine , on commence à se plaindre de cet employé " qui bâille sur ses dossiers ". Cependant , malgré une apparente robustesse , sa santé fragile suscite une attention pârticulière de la part de ses supérieurs hiérarchiques.
Sur leur demande , il est envoyé en cure à Loèche , un endroit connu pour le traitement des maladies vénériennes.
Le diagnostic est réellement annoncé : Maupassant est syphilitique et il s'amuse de son sort. dans une lettre à son ami Robert Pinchon , Maupassant écrit : " J'ai la grande vérole , enfin, la vraie , pas la misérable chaude - pisse, pas l'ecclésiastique christalline , ..., non , la grande vérole , celle dont est mort François Ier. Et j'en suis fier , ..., j'ai la vérole , par conséquent je n'ai plus peur de l'attraper ".
Un cynisme pareil à celui des ses contes , tel que LE LIT 29 ( 1884 ) où Irma la prostituée tue les officiers prussiens en leur donnant délibérément la syphilis.
Il a droit à deux mois de congés durant lesquels mûrissent des dizaines de pages. De retour à la vie normale , grâce à l'appui de Flaubert , ami du ministre Agénor Bardoux , maupassant réussit à intégrer le ministère de l'Instruction publique.
D'abord ravi de ce changement , il se plaint rapidement de la lourdeur du travail qui lui est confié : " je marche et j'écris du matin au soir ; je suis une chose obéissant à une sonnette électrique ".
Insatisfait de la rue Moncey , Maupassant s'installe au 19 , rue Clauzel , dans une maison où de charmantes colocataires viennent régulièrement l'aider à passer le temps.
Ses ennuis de santé se manisfestent , des troubles oculaires et une hyper - sensibilité au froid se font de plus en plus présents et de moins en moins supportables.
Ils nécessiteront bientôt des séjours fréquents au soleil.
Il publie un article le 28 octobre , intitulé Gustave Flaubert , dans La République des lettres. mais , en décembre , il connaît quelques soucis avec la justice. En effet ,le poème publié dans La République des lettres en 1876 sous le titre " au bord de l'eau " est repris sous sous le titre de Une fille dans la revue moderne et naturaliste , et vaut à son auteur une comparution devant le parquet d' Etampes pour immoralité.
Flaubert , qui revit dans cet ordre de comparaître le procès qu'il essuya à la parution de " Madame bovary " , intervient aussitôt pour conseiller au mieux son protégé.
Le 14 février 1880 , Maupassant se rend à Etampes , et le procureur général finit par prononcer un non - lieu le 26 octobre.
Puis , viennent les premiers succès , suivis de dix ans d'activité littéraire intense de 1880 à 1890.
1880 apparaît comme l'année de la consécration de Maupassant . Jusqu'alors , Flaubert , qui a toujours encouragé la vocation littéraire de son jeune disciple , lui conseillait vivement d'écrire sans discontinuer et lui interdisait toute publication. Le jeune poulain n'était pas encore prêt et ses maladresses nuiraient à sa future carrière.





Flaubert et Maupassant


A suivre ...



 

FABIENNE

Partager cet article

Repost0

commentaires

Lemma 03/02/2012 01:13


D'accord Merci! g beaucoup aime votre site! 

DENIS ET FABIENNE 05/02/2012 14:28



merci



Lemma 16/01/2012 22:02


auriez vous une copie de la lettre entiere? Je cherche aussi un extrait de Maupassant ou il raconte qu'il s'amuse a transmettre la verole, pour le plaisir de choquer ses partenaires.

DENIS ET FABIENNE 20/01/2012 21:50



non hélas  il faudrait la retrover dans sa correspondance publiée


il était provocateur mais nous n'avons pas ce texte



Margareth 19/04/2009 15:23

C'est un auteur que je ne me lasse pas de lire et de relire.Il y a tant de vérité et d'humanité dans ses nouvelles.

DENIS ET FABIENNE 20/04/2009 18:21


Moi je l'ai découvert grâce à mon mari qui est normand et j'aime beaucoup aussi ce qu'il a écrit ! Amitiés, fabienne


Présentation

  • : BONHEUR DE LIRE
  •                       BONHEUR DE LIRE
  • : BLOC D'UN COUPLE PASSIONNE DE LIVRES, ART , HISTOIRE, LITTERATURE ET COLLECTIONNEURS DE MARQUE-PAGES.
  • Contact

             

  

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Texte Libre

*** Phrases diverses ***